ISLAMO-TERRORISME :
FINI, LA “BIENPENSANCE”.
MAINTENANT, AUX ACTES !
(Luc Sommeyre)

 


CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES

Coordinateur national des RÉSEAUX RÉMORA [1], je reçois depuis cet après-midi des dizaines de messages angoissés me demandant : « On attend encore ? », « Qu’est-ce qu’on fait ? », « Donne-moi quelques gars sûrs et prêts comme moi à stopper la chute de notre pays ». J’en passe de nombreux autres, plus déterminés encore, du genre « Depuis qu’on se connaît, je sais que tu t’attaches à rester dans le cadre de la loi. Malheureusement, ce cadre nous empêche de combattre l’ennemi qui, lui, est libre de toute contrainte. Il nous mangera comme l’ont fait le Vietminh et les Fellaghas ». Que voulez-vous que je réponde ?

Outre un apolitisme strict, nos Réseaux (constitués de façon informelle sans passer sous les Fourches caudines de la Loi de 1901) prônent en effet le respect de la Loi républicaine. Très bien. Nous nous y tenons.

Mais aujourd’hui, LA COUPE EST PLEINE.

À partir du moment où cette nébuleuse idéologique religieuse que les pouvoirs publics nomment pudiquement (ou plutôt hypocritement) « islamisme », ordonne formellement à ses fidèles, à tous ses fidèles : « combattez les associateurs collectivement » (Coran, sourate 9 verset 36), il s’agit là d’un ORDRE DE TUER au sens sémantique des mots employés dans le texte coranique. De tuer tous les non-musulmans sans exception, de façon « collective », c’est-à-dire indistinctement, que vous soyez chrétien, païen, juif, bouddhiste, agnostique ou bien encore femme, enfant, vieillard, handicapé ou non. Même si vous les protégez [2] et contribuez par l’impôt à édifier leurs mosquées. (Combien d’entre elles, dites « salafistes », ont été fermées durablement ?)

À ce que je sache, le Coran fait loi absolue pour tous les musulmans. Or c’est précisément cette sourate 9 (du Coran) qui est psalmodiée quotidiennement dans de nombreuses mosquées (dites « salafistes ») et même aujourd’hui publiquement, jusque dans nos rues comme à Clichy ce vendredi 22 septembre 2017 sous la protection de fonctionnaires de la Police Nationale (non-arabophones comme la plupart d’entre nous et rarement exégètes du Coran) qui ignorent complètement que cette prière-là appelle à les tuer, eux ! C’est cette même sourate aussi qui est répétée de manière lancinante lors des exécutions pratiquées partout dans le monde, notamment par les criminels de DAESCH.

Clichy, le vendredi 22 septembre 2017, prière de rue psalmodiant le verset 36 de la sourate 9 du Coran.

cliquez sur l’image et lisez bien le texte écrit sur la bannière, entourée en jaune
(pour revenir au texte : Retour Arrière)

− « Dites-moi, tous ces braves gens qui prient sur la voie publique… ce ne sont pas des terroristes, j’espère !
− « Mais non bien sûr : ce sont des fidèles de l’islam de France !
− « Ah bon… Me voilà rassuré. »

Ainsi est formaté à penser, le Bon Peuple protège ses futurs assassins « par charité chrétienne » comme dit l’usurpateur du Vatican, vautré sur le Trône de Saint Pierre.

Je vous invite à visionner une nouvelle fois et à prêter la plus grande attention à la vidéo déjà publiée le 25 septembre dans notre journal sous l’article intitulé APPEL PUBLIC AU MEURTRE [3].

Mais qui sont donc ces « associateurs » dont le Coran appelle au meurtre ?

Des perceptions du monde DIFFÉRENTES et INCOMPATIBLES

Personne n’ignore qu’en islam, Allah est le Dieu unique, seul et absolu : « Dieu est (le) plus grand » [Allahou akbar – اللهُ أَكْبَر].

Mais ce qui est important, surtout, c’est de comprendre bien que, dans la pensée islamique, Dieu est seul. Pour les musulmans, tous ceux qui associent des créatures au Créateur, c’est-à-dire qui vouent une adoration (qu’ils pensent partagée) à la Sainte Trinité, à la Vierge Marie et aux Saints comme dans le christianisme, « associent » ces figures à l’image de Dieu. Et je ne parle pas des juifs, des bouddhistes, des païens et des autres ! C’est en ce sens que les musulmans les appellent des « associateurs » [mouchrikoun – مشركون]. En islam, c’est le seul péché impardonnable par Dieu. Sur Terre, les « associateurs » doivent donc être punis de mort par tout croyant musulman qui suit les règles de l’islam originel à la lettre. Et c’est très précisément ce que dit le verset 36 de la sourate 9 du Coran, psalmodié désormais sur la voie publique en France et ailleurs, sous le regard bienveillant du Pouvoir et la protection de la Police Nationale.

Que les autres « musulmans » (ou plutôt incomplètement musulmans) n’aillent pas jusqu’au bout de leur religion importe peu. D’ailleurs, avez-vous observé des manifestations de masse des prétendus “musulmans modérés” contre les “musulmans intégristes”, ce fameux « clivage » que le Système peine à faire entrer dans les esprits ? C’est proprement impensable, sauf par manipulation psychique, ce à quoi semble s’employer (timidement) le recteur Dalil Boubakeur. Sans trop de succès apparemment. L’intégrisme islamiste gagne palpablement du terrain…

Conclusion : si vous n’êtes pas musulman, vous êtes un « associateur ». Vous êtes donc en principe condamné à mort. As simple as that! [4]

En ce sens, ces deux malheureuses jeunes femmes tuées à coups de couteau près de la gare Saint-Charles à Marseille ce dimanche 1er octobre par un musulman, étaient des « associatrices ». Elles ont donc été « exécutées » en tant que telles par un homme qui n’a fait qu’obéir au Coran. Les personnes égorgées ou poignardées ces derniers jours en Angleterre, les passants écrasés par un camion au Canada, toutes celles massacrées depuis la tuerie du Bataclan jusqu’à la tuerie de Vegas − revendiquée aujourd’hui par DAESCH sans qu’aucune preuve de lien avec le meurtrier ait encore été établie, mais nous savons que les chiens pervers aboient pour tenter de se montrer puissants [dernière minute − lundi 02 septembre 17:00] − [5] en France et par le monde étaient des « associateurs ».

  • POUR NOUS, les tueurs sont des assassins.
  • POUR EUX, les exécuteurs sont des croyants qui ont accepté le « martyr » (quand ils n’agissent pas dans l’ombre).

(Voir aussi les déclarations de Danièle Bonobo, députée « insoumise » du XVIIème arrondissement de Paris… On nage en plein délire, mais on tolèrera bien davantage ses propos calomniateurs que mes analyses !)

Un monde nous sépare.

On juge l’autre par rapport à notre culture. – NON !

Ne souriez pas. Même jaune. Cette nuance est d’une importance capitale.

On ne juge l’autre que par rapport à notre culture… PAS quand on est Chef d’État. PAS quand on est ministre de l’Intérieur. Parce qu’il existe des moyens d’investigation internationaux qui s’appellent les Affaires Étrangères et les Services secrets, et qu’on a tous les moyens de savoir aujourd’hui de façon très précise « comment on pense en chinois », « comment on pense en inuit » ou « comment on pense en arabe ». Ici et ailleurs. En tout lieu du globe terrestre.

Certes, si on juge par rapport à notre culture, un individu qui tire au hasard dans la foule pour tuer des innocents est à coup sûr un « déséquilibré ». Mais quand on prend pour exemple les Abdeslam, les Kouachi, celui de Marseille, celui de Nice, de Berlin ou de Londres, on n’a pas à faire à des « déséquilibrés » mais à des « Croyants ». Ou alors, on commet un crime à la mode imprescriptible : on s’ingère dans la vie d’autrui (on pense à sa place). Il ne nous appartient pas de déterminer si la doctrine islamique de base est schizogène ou non.

Recep Tayyip Erdoğan nous a bien prévenu : parler « d’islam modéré », c’est faire injure à l’islam !

Vous ne voudriez pas injurier l’islam, Monsieur le ministre de l’Intérieur… Jamais n’auriez-vous l’outrecuidance de contrarier les oulémas [6] de la mosquée al-Azhar [7], n’est-ce pas ?

Alors… quand vous crachotez dans les micros de la télévision d’état que « le gouvernement s’évertue à dissocier l’islam moyenâgeux de l’islam de France mais que c’est un travail de longue haleine » (ou à fort peu près) vous prenez les Français pour des imbéciles. Vous les trompez et les égarez. Pour parler très vulgairement, VOUS VOUS FOUTEZ DE NOTRE GUEULE, Monsieur le ministre Collomb ! Allez donc tenir ces propos en terre d’islam sans vous faire connaître, et revenez-en vivant. C’est tout le mal que je vous souhaite.

On en a eu des sévères, Place Beauvau [8]. Mais avec celui-là, on est gâtés !

VERS L’ACTION
De l’état de droit vers l’état « du » droit

Pour en revenir à mon 1er §, des milliers, des dizaines voire des centaines de milliers de Français et d’Européens se posent les mêmes questions que celles qui me sont quotidiennement lancées à la figure, que je ressens comme autant de camouflets. À moi comme à tous les dirigeants d’organisations patriotiques évidemment.

Faut-il que nos compatriotes aient été bien formatés, bien intoxiqués par la Bienpensance mondialiste pour se tenir tranquilles ! Les champions du monde, ce sont les Allemands. Les Anglais font très fort aussi. Mais partout en Europe, les langues se délient. Partout en Europe, les mâchoires se serrent. Les mains se crispent sur les crosses. Jusque-là, tout va bien. Si l’on peut dire…

Mais jusqu’à quand ?

La course de vitesse

Il est maladroit de se gausser de nos dirigeants politiques. Maladroit, parce qu’ils sont parfaitement conscients que la marmite est en ébullition et que le couvercle tressaute de plus en plus. Quelles que soient leurs déclarations lénifiantes pour tenter de calmer et de canaliser la colère montante.

Mais il est une constante immuable en géopolitique : aucun gouvernement, quel qu’il soit, ne peut s’établir durablement contre le Peuple, même manipulé et volontairement égaré. À un moment, ça explose. Et nous sommes très proches de l’explosion.

  • Nous le sentons.
  • Ils le savent.

Finalement voyez-vous, si la Démocratie de Platon est morte depuis longtemps, son esprit demeure.

L’alternative

  • Ou bien le Pouvoir comprend que « ça n’est pas encore le moment du Grand Remplacement » qu’il envisage depuis des lustres pour établir le Gouvernement mondial et IL AGIT pour conserver ses acquits,
  • Ou bien l’égrégore [9] des Peuples d’Europe va se manifester avec tant de force que CE SONT LES PEUPLES QUI AGIRONT.

Personnellement – je sais que mon vœu est partagé par la majorité des dirigeants patriotiques – je préférerais de loin que ce soit le Pouvoir qui agisse. Ceci pour des raisons évidentes de coordination et de puissance armée constituée.

Autrement, nous le savons tous, la guerre civile se profile derrières les brumes du marécage où nous vivons. ET CE SERA UN BAIN DE SANG.

Nos consignes ?

Simples : PRÉPAREZ-VOUS.

Rejoignez les organisations patriotiques constituées. Connues (comme le CERCLE DE CITOYENS-PATRIOTES du général Piquemal ou les VOLONTAIRES POUR LA FRANCE du général Martinez, voire les RÉSEAUX RÉMORA – organisation non-déclarée – de votre serviteur), peu connues ou secrètes.

Mais de grâce, évitez comme la peste les groupes de « patriotes de comptoir » dont l’imbécillité, les criailleries et l’inexpérience vous mettront en danger de mort, vous et vos familles.

L’heure est venue de TERRORISER LES TERRORISTES.

Ce sera eux ou nous. À vous de choisir.

La suite ?

Bientôt.

En l’attente…

Les RÉSEAUX RÉMORA demandent solennellement et instamment que toutes les victimes de l’islamo-terrorisme tuées sur notre sol soient déclarées « MORT POUR LA FRANCE » comme victimes de guerre avec les privilèges d’honneur et conséquences juridiques et financières pour leurs familles et ayants-droit.

 

Luc Sommeyre
1er octobre 2017

 

[1] http://www.remora-europe.eu/
[2] La sacro-sainte Bienpensance.
[3] http://www.minurne.org/?p=12318
[4] Aussi simple que ça !
[5] Voir http://www.minurne.org/?p=11678
[6] Théologien de l’islam sunnite correspondant pour les chrétiens approximativement à un Docteur de la Foi.
[7] La mosquée al-Ahzar, sise à El Hussein Square, Le Caire, fait autorité absolue dans le monde sunnite. C’est une sorte de « Vatican » de l’islam.
[8] Siège du ministère de l’Intérieur.
[9] Concept ésotérique désignant un esprit de groupe influencé par les désirs communs de plusieurs individus unis dans un but bien défini.

.ARTICLE DE LIBRE DIFFUSION.

www.minurne.org/?p=12453



 

 

3 Commentaires

  1. SittingBull a écrit :

    Dans l’article de Luc, je lis (notamment) « je préférerais de loin que ce soit le Pouvoir qui agisse. Ceci pour des raisons évidentes de coordination et de puissance armée constituée. » !

    il ne faut pas oublier que nous les payons grassement pour un rendement… nul !

    Je prends un exemple (au hasard) :

    Dans l’article 5 de notre Constitution il est notamment écrit, au sujet du chef de l’État (ou de ce qu’il en reste) : « […] il est le garant de l’indépendance nationale, de l’intégrité du territoire […] ».

    Pensez-vous un seul instant que le respect de l’intégrité de notre territoire soit de ses préoccupations ?
    Pensez-vous un seul instant que notre indépendance nationale soit garantie ?

    Et ce pourri ose dire que les salariés sont des fainéants !

    C’est lui le fainéant qui ne fait pas son boulot.
    Il est redevable par devant les Français.

    C’est bien beau d’endosser l’habit de Président, mais je note que, seul, le Grand Charles avait la capacité à l’endosser.
    D’autant que tout ces pignoufs qui lui ont succédé ont finalement très vite oublié que le peuple exerce son pouvoir aussi par le biais du référendum.

    Alors… Pourra-t-on bafouer encore longtemps les droits du peuple ?

    La poudre prendra bientôt feu car la rébellion ne sera, malheureusement, que la seule issue.

     
  2. THEO Marie a écrit :

    Depuis des années, les politiques infiltrent les Islamistes pour créer un climat de haine et de peur contenue. S’engager pour garder une France libre et indépendante, voilà le signe d’une France qui VIT, qui défend ses valeurs et refuse de se soumettre tant aux Politiques qu’auxdits « migrants ».
    STOP ! Refusons le dictat des ignares qui nous gouvernent avec en prime la mondialisation et le « brassage ethnique » mêlant sang et eau…
    Les Français doivent réagir dans l’URGENCE meurtrière qui frappe à la porte de nos maisons, si nous ne voulons pas être égorgés comme les pauvres jeunes filles à Marseille.
    ACTION / RÉACTION …. TOLÉRANCE ZÉRO.

     
  3. Claude Roland a écrit :

    Il est certain qu’il va falloir réagir un jour proche. Cependant, il faut faire attention car les associations patriotes sont guettées par les autorités et au moindre dérapage… Il ne faut surtout pas se laisser gagner par une politisation quelconque. L’enjeu va au-delà de la politique car il s’agit de la survie d’une Nation, d’une société, de l’histoire d’un peuple. Il faut donc garder le contrôle des nerfs, rester dans la légalité pour l’instant et surtout éviter de donner un alibi à l’ennemi pour qu’il agisse à grande échelle. Il faut se défier des idiots « va-t’en-guerre » qui risquent de balancer une étincelle là où il ne faut pas et rester disciplinés, même si c’est dur pour des Français. Néanmoins, il faut effectivement se préparer au choc, physiquement et surtout mentalement d’abord. Car si une guerre civile éclate, elle ne se terminera pas en 48 heures. En attendant, il faut favoriser le renseignement d’ambiance sur le renseignement d’évènement afin de « sentir le vent ».

     

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

WordPress spam bloqué par CleanTalk.
MACRON DÉCONSTRUIT L’AUTORITÉ DE L’ÉTAT (ex. : Notre-Dame-des-Landes ) (L’Imprécateur)

MACRON DÉCONSTRUIT L’AUTORITÉ DE L’ÉTAT (ex. : Notre-Dame-des-Landes )
(L’Imprécateur)

12 février 2018

En avril 2017, Macron déclarait : « J’ai dit et rappelé qu’il y a eu une consultation publique de type référendaire, qu’elle s’est exprimée et qu’elle a dit oui au projet. Donc, je ne peux pas, aujourd’hui, être dans une situation où je déchire, j’arrive et je dis “avec moi, il n’yLire la suite

 
LA CRISE DE L’ÉTAT (Colonel Gilles Lemaire)

LA CRISE DE L’ÉTAT
(Colonel Gilles Lemaire)

16 février 2018

La crise qui sévit actuellement entre le Pouvoir et les Armées est symptomatique de celle que subit l’État démocratique souvent qualifié de post-moderne. Cette crise résulte de questionnements auxquels notre époque impose de répondre : À QUOI SERT L’ÉTAT ? Le monde est-il définitivement pacifié et l’État moderne est-il ainsi vouéLire la suite

 
FRANÇAIS, RÉVEILLEZ-VOUS ! (Jean Goychman)

FRANÇAIS, RÉVEILLEZ-VOUS !
(Jean Goychman)

20 février 2018

Depuis quelques mois, notre pays semble progressivement se résigner à son sort, celui d’une puissance sur le déclin, incapable d’assurer seule son rang et la défense de ses intérêts dans un monde qui nous est présenté comme hostile. C’est ainsi que, en catimini, nos fleurons industriels qui ont fait notreLire la suite

 
#DÉNONCETONPORC−UNEF(L’Imprécateur)

#DÉNONCETONPORC−UNEF
(L’Imprécateur)

22 février 2018

Déjà, dans les années 1960, la réputation de l’UNEF comme cage aux folles et trappe à filles était connue. Des amis(e)s étudiants s’y étaient inscrits et me racontaient qu’il ne fallait ni tourner le dos, ni se faire piéger seul ou seule quand on se trouvait dans le bureau d’unLire la suite

 
« FRANCE FIRST – FRANCE IS BACK » (Marion Maréchal Le Pen)

« FRANCE FIRST – FRANCE IS BACK »
(Marion Maréchal Le Pen)

23 février 2018

Ne nous y trompons pas : le magnifique discours de Marion Maréchal Le Pen au CPAC 2018 à Washington est d’une importance majeure, tant pour la France que pour l’Europe. C’est une musique nouvelle – très éloignée de la musique habituelle jouée par les dirigeants et les médias français – qui s’est fait entendre, et qui n’aLire la suite

 
« FRANCE FIRST – FRANCE IS BACK » (Marion Maréchal Le Pen)

« FRANCE FIRST – FRANCE IS BACK »
(Marion Maréchal Le Pen)

23 février 2018

Ne nous y trompons pas : le magnifique discours de Marion Maréchal Le Pen au CPAC 2018 à Washington est d’une importance majeure, tant pour la France que pour l’Europe. C’est une musique nouvelle – très éloignée de la musique habituelle jouée par les dirigeants et les médias français – qui s’est fait entendre, et qui n’aLire la suite

 
LA JUSTICE VA-T-ELLE PERMETTRE AU « MIGRANT-TUEUR » DE CONTINUER LA SÉRIE ? (L’Imprécateur)

LA JUSTICE VA-T-ELLE PERMETTRE AU
« MIGRANT-TUEUR » DE CONTINUER LA SÉRIE ?
(L’Imprécateur)

14 février 2018

Fissenou Sacko est un fils de migrants maliens, âgé de 29 ans. Ce grand courageux sortait de prison. Donc, après avoir été jugé responsable de ses actes et condamné, il a pris le train pour Marseille peu avant Noël 2016. Malgré sa violente résistance, il en a été débarqué àLire la suite