« ET EN MÊME TEMPS… »
(Éric de Verdelhan)

Share Button

Le Macronisme serait-il une pandémie contagieuse revue à la hausse ?

Il semble en effet, si l’on en croit les sondages, que les Français se rallient massivement à ce qu’on ne peut pourtant pas qualifier de « courant de pensée » : le vide sidéral macronien, l’art du verbe creux, du n’importe quoi, de l’esbroufe !

Quand je découvre, chez certains chroniqueurs dits « de droite », une admiration à peine voilée pour « Jupiter » Macron, je me demande s’il reste encore un embryon de VRAIE droite dans notre pauvre pays. Macron, nous disent certains, s’attaque à des réformes courageuses, ce que la droite n’a pas osé faire dans le passé. Mais de quelle droite parle-t-on ? Depuis Georges Pompidou, c’est la gauche – avouée ou larvée – qui est aux affaires dans notre pays.

En novlangue (ce miasme verbeux qui plait tant au journaleux et aux bobos de la gauche-caviar et/ou de la droite-cachemire) on nous assure que Macron « bouscule la vieille politique », qu’il « renverse la table », qu’il « casse les codes »… En clair, que ce petit homme narcissique est un génie !

Sa politique du « Et en même temps » qui consiste à dire tout et son contraire pour (tenter de) plaire à tout le monde semble atteindre aussi des journaux jadis catalogués à droite : certains chroniqueurs ne tarissent pas d’éloges sur Macron, tandis que, dans le même numéro, d’autres s’inquiètent de ses liens avec l’Islam. En gros, on rassure la droite ultra-libérale et « en même temps » on caresse la droite nationale dans le sens du poil.

Est-ce un début de collaboration ? Un moyen de ratisser large ? De conserver ses électeurs ?

C’est, en tous cas, un enfumage et il convient de boycotter ces canards « collabos » : ne payons pas de nos deniers la corde qui servira à nous pendre !

Car Macron ne casse pas « que » les codes. Il casse aussi le bas-de-laine des retraités et des classes moyennes. Ses mesures iniques et scandaleuses redonnent du pouvoir d’achat aux salariés gagnant « jusqu’à 35.000 €/mois » et affaiblissent les revenus du petit retraité touchant une pension de 1.250 €/mois après avoir trimé plus de 40 ans. Et cette infamie est commise au nom d’un nécessaire « effort intergénérationnel » (quel pathos !!!)

Si vous trouvez ça normal, tolérable, juste et équitable, moi pas !!!

A-t-on jamais vu, depuis l’instauration de la Vème République, un tel florilège de hausses en début d’année ?

La presse ne semble pas s’en émouvoir.

Aussi un bref rappel s’impose :

  • Fuel domestique : + 36%
  • Contrôle Technique : + 23%
  • CSG : + 21,5%
  • Électricité : + 17%
  • Cartes Grises : + 15%
  • Forfait Hospitalier : +15%
  • Carburants : + 12%
  • Timbres & Tabac : +10%
  • Gaz : + 7%
  • etc.

À cela s’ajoutent quelques augmentations qui ne sont pas directement imputables à l’État :

  • PV de stationnement, dans certaines grandes villes : (jusqu’à) + 130%
  • Frais Bancaires : + 13%
  • Assurances et Mutuelles : de + 3 à 5%
  • Abonnement au Vélib (si cher aux bobos parisiens) : + 30% (c’est la seule hausse qui m’amuse !)

Au train où vont les choses, j’ai, je l’avoue, de plus en plus de mal à trouver des qualités à ce gouvernement, comme d’ailleurs à… boucler mes fins de mois.

Éric de Verdelhan
08/01/2018



 

Share Button
 

2 Commentaires

  1. La démocratie, du moins celle à laquelle on persiste à nous faire croire, est bien morte. S’en suivent les partis politiques qui s’y raccrochent pour en tirer encore quelqu’avantages.
    La Rome antique nous rappelle qu’en cas de danger vital pour la République, tous les pouvoirs étaient rassemblés dans la main d’un dictateur. La fonction du Dictateur ne pouvait excéder 6 mois et non 5 ans ! Dans cet esprit, Emmanuel Macron, devenu président jupitérien, suite à un coup d’État institutionnel, devrait être démis de ses fonctions, ayant failli à ses obligations de résultats.
    Monsieur Emmanuel Macron n’est pas l’homme de la situation, bien au contraire.
    Rappelons que la maîtrise du facteur-temps est déterminante pour l’avenir de la France.
    S’il y a un temps pour tout, selon l’Ecclésiaste, le temps est venu à l’Armée française de faire son travail pour sauver la Nation-France.

     
  2. Bonjour, j’approuve pleinement cet article.
    Félicitations !
    Norbert Poucand

     

Qu'en pensez vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

WordPress spam bloqué par CleanTalk.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

DEGUELDRE : LE 6 JUILLET 1962, ON A FUSILLÉ L’HONNEUR (Éric de Verdelhan)

DEGUELDRE :
LE 6 JUILLET 1962,
ON A FUSILLÉ L’HONNEUR
(Éric de Verdelhan)

4 juillet 2018
 

 Aujourd’hui, ayons une pensée pour l’un des plus ardents défenseurs de l’Algérie française : le lieutenant Roger Degueldre, fusillé le 6 juillet 1962. Chef des « Commandos Delta » de l’OAS, poursuivi par toutes les polices, sa tête mise à prix, il a été trahi et arrêté le 7 avril 1962. Et pendantLire la suite

DEGUELDRE : LE 6 JUILLET 1962, ON A FUSILLÉ L’HONNEUR (Éric de Verdelhan)

DEGUELDRE :
LE 6 JUILLET 1962,
ON A FUSILLÉ L’HONNEUR
(Éric de Verdelhan)

4 juillet 2018
 

 Aujourd’hui, ayons une pensée pour l’un des plus ardents défenseurs de l’Algérie française : le lieutenant Roger Degueldre, fusillé le 6 juillet 1962. Chef des « Commandos Delta » de l’OAS, poursuivi par toutes les polices, sa tête mise à prix, il a été trahi et arrêté le 7 avril 1962. Et pendantLire la suite

HONNI SOIT QUI MALI PENSE ! (bis) (L’Imprécateur)

HONNI SOIT QUI MALI PENSE ! (bis)
(L’Imprécateur)

2 juin 2018
 

 Plus je regarde les vidéos de Mamoudou-Super-Migrant, plus je suis perplexe. Il y a d’abord l’anomalie du positionnement de l’enfant visible sur cette photo : Première photo, Mamoudou arrive au troisième étage. Au quatrième, l’enfant de quatre ans est à un mètre du voisin. Il a la pointe des piedsLire la suite

18 BRUMAIRE : LE RETOUR (Jacques Myard)

18 BRUMAIRE : LE RETOUR
(Jacques Myard)

10 juillet 2018
 

 BILLET D’AMBIANCE de Jacques MYARD Membre Honoraire du Parlement Maire de Maisons-Laffitte Président du Cercle Nation et République   L’Histoire est-elle, comme le dit Shakespeare, un récit conté par un idiot, plein de bruit et de fureur, et qui ne signifie rien ? C’est possible et vraisemblable mais à l’évidence elleLire la suite

18 BRUMAIRE : LE RETOUR (Jacques Myard)

18 BRUMAIRE : LE RETOUR
(Jacques Myard)

10 juillet 2018
 

 BILLET D’AMBIANCE de Jacques MYARD Membre Honoraire du Parlement Maire de Maisons-Laffitte Président du Cercle Nation et République   L’Histoire est-elle, comme le dit Shakespeare, un récit conté par un idiot, plein de bruit et de fureur, et qui ne signifie rien ? C’est possible et vraisemblable mais à l’évidence elleLire la suite

MACRON DRAGUE LES AFRICAINS …QUI L’ENVOIENT AUX PELOTES ! (L’Imprécateur)

MACRON DRAGUE LES AFRICAINS
…QUI L’ENVOIENT AUX PELOTES !
(L’Imprécateur)

9 juillet 2018
 

 An II du quinquennat Macron. Avec seulement 32 % d’opinions favorables, les sondages sont en berne. La chute est sévère, comparable à celle de Hollande à la même période de son mandat ! Et ce n’est pas la logorrhée versaillaise d’autosatisfaction qui va renverser la vapeur… Baisse de la croissance,Lire la suite

POUR MACRON, QUE VEUT DIRE « RÉFORMER » ?(Henri Maurel)

POUR MACRON, QUE VEUT DIRE « RÉFORMER » ?
(Henri Maurel)

14 avril 2018
 

 Réformer = « Faire subir à quelque chose des modifications importantes destinées à l’améliorer » (Larousse). Réformer = « Rectifier, c’est-à-dire rétablir dans l’ancienne forme ou dans une forme meilleure » (Littré). Ces deux définitions impliquent un constat initial, un bilan qui montre une dégradation par rapport à une situation antérieure et sur unLire la suite