CHARIVARI EN PERSPECTIVE
(Jacques Myard)

Share Button

 

BILLET D’AMBIANCE
de Jacques MYARD
Membre Honoraire du Parlement
Maire de Maisons-Laffitte
Président du Cercle Nation et République
 

Les bien–pensants, les médias célèbrent avec gourmandise l’’activité tous azimuts de Macron-Jupiter, soulignant sa volonté de faire ce qu’’il a dit, de faire bouger les choses et de surmonter les blocages de la France.

En fait, Macron ne fait pas bouger les choses, il les agite. On est très loin des solutions pérennes, et l’’opinion publique risque fort de vouer aux gémonies le roi de la « com » quand elle se sera rendu compte d’’une réalité bien éloignée des promesses.

Le président de la République a adopté une politique risquée, consistant à vouloir résoudre « en même temps » :
  • L’’apprentissage
  • L’’indemnisation du chômage élargie aux professions libérales, sans avoir de financements
  • La suppression de la taxe d’’habitation (TH), sans avoir le début du financement pour compenser les ressources des collectivités privées de cette taxe ; une ministre annonce la création d’un nouvel impôt mais dès le lendemain, Bruno Le Maire dit le contraire…
  • La suppression des APL dont le coût est supporté par les bailleurs sociaux qui se retrouvent en équilibre précaire, ce qui va engendrer  une baisse de production des logements sociaux. Belle politique de Gribouille !
  • La réforme territoriale en région parisienne qui provoque critiques sur critiques, quelle que soit la solution envisagée
  • La réforme de la carte judiciaire, sujet très sensible pour les avocats de province qui tirent souvent le diable par la queue
  • Le défi des migrants illégaux qu’’il promet d’’’expulser alors qu’’il est quasi impossible de le faire en raison de la complexité des lois française et européenne
  • Les prisons et la colère des gardiens face aux intégristes islamistes qu’’il faudrait expulser
  • Les zadistes qui veulent en découdre, forts de leur victoire à Notre-Dame-des-Landes suite à la capitulation en rase campagne de l’’État-Macron. Il fallait sauver l’’icône Hulot ! Cette décision est catastrophique car elle consacre le non-respect de la loi.
  • La mise au pas de la presse  «  qui doit être tenue à distance » et la limitation de la liberté d’’expression au nom des « fausses nouvelles » ; est-ce une autocritique d’’E. Macron ?
  • Les travailleurs détachés dont la question reste entière malgré les cris de victoire, car elle ne peut se résoudre dans le cadre des Traités qui consacrent la libre circulation des travailleurs au sein de l’Union européenne. Macron-Jupiter va-t-il avaler son chapeau de l’’euro-béatitude ?
  • En visite en Afrique, E. Macron bat la coulpe de la repentance et qualifie à nouveau la colonisation de crime contre l’’Humanité. Et de flatter son auditoire en prônant le retour des  œœuvres d’’art africaines, ouvrant ainsi, en totale irresponsabilité et au grand dam des conservateurs de musées, la boîte de Pandore.

 
Le prétendu nouveau Monde de Macron se déchire au contact rugueux des réalités malgré une « com » sans entraves. Mais Macron-Jupiter, toujours dans les nuages de l’’Olympe, affirme sans rire qu’’il détient sa légitimité de son peuple.
 
Oyez bonnes gens, braves sujets, réjouissez-vous d’’avoir un tel monarque !
 
Macron-Jupiter tombera de son piédestal et les Français se rendront compte que la Macronmania est une maladie mortelle, dont ils guériront, en s’’en mordant les doigts, dans un beau charivari.

Jacques Myard


 

Share Button
CHARIVARI EN PERSPECTIVE
(Jacques Myard)
Évaluez ce billet!

6 Commentaires

  1. on apprend que ceux qui gagnent 3000 euros ont pour leur fiche de paie 14.5 euros de plus aujourd’hui (29.01.2018)…mais c’est les pauvres aui paient ils ont eux cette somme là en moins les petits retraités…Macron soit Maudit pour cette horreur immonde.! que dieu te fasse dégringoler rapidement..

  2. « Le défi des migrants illégaux qu’il promet d’expulser alors qu’il est quasi impossible de le faire en raison de la complexité des lois française et européenne »
    « Les prisons et la colère des gardiens face aux intégristes islamistes qu’il faudrait expulser »

    Très bien, mais vous oubliez l’essentiel : l’immigration légale, principalement extra-européenne comme chacun sait.
    262 000 rien que pour 2017, records battu !
    Dans ces 262 000, combien vont se retrouver en prison d’ici quelques années et alimenter la colère des gardiens.
    Ceux-ci devraient demander, en plus de leurs revendications catégorielles, la fin de l’immigration légale, et bien sûr, de l’illégale, qui est soutenue par des dizaines d’associations bien-pensantes pro-migrants, à commencer par Saint-Pierre de Rome, et notre clergé catholique.

    • il y a quelque chose qui ne va pas du tout : normalement un chef gaulois aurait renvoyé tous les africains sur leur sol : on en a plus qu’assez de les voir ils se sont incrustés depuis de deGaulle….et voilà qu’ils les laissent stagner trop longtemps plus que longtemps et qu’on en laisse venir par masse de partout !! ce monde est fou …
      je cherche une organisation blanche tres tres pure pour m’y mettre … :tres difficile de trouver…

  3. Michel BURAIS dit :

    Monarchistes ou Républicains ????
    Très attaché à la défense des valeurs et des symboles de la République et particulièrement au respect pour ceux, qui se sont battus pour permettre de vivre dans un système politique basé sur la liberté, l’égalité et la fraternité.
    Permettez- moi de vous apporter quelques précisions quant à la pratique du port de l’écharpe tricolore.
    1/-Sous la monarchie constitutionnelle qui n’avait pas de drapeau, seul fut adopté par décret des 21-23 octobre 1790 le pavillon de France: rouge, blanc, bleu pour la flotte française.
    2/-Loi du 27 pluviôse an II (15 février 1794) de la 1ère République instaure un emblème, un drapeau aux couleurs bleu, blanc, rouge qui deviennent les couleurs de la République. Cette loi fut confirmée par ordonnance impériale de 1812.
    3/-En dehors des deux Restaurations et de la 2éme République, la France a toujours eu pour drapeau celui que nous connaissons aujourd’hui.
    4/-Sur proposition de loi adoptée en 2000 modifiant l’article D2122-4 du code général des collectivités territoriales. Celui-ci indique aux Maires que « l’écharpe tricolore peut se porter soit en ceinture, soit de l’épaule droite au côté gauche. Lorsqu’elle est portée en ceinture, l’ordre des couleurs fait figurer le bleu en haut. Lorsqu’elle est portée en écharpe, l’ordre des couleurs fait figurer le bleu près du col, par différenciation avec les parlementaires ». Je reprends la fin de l’article « par différenciation avec les parlementaires ». Il n’est pas dit que les couleurs du port de l’écharpe tricolore des parlementaires sont inversées, cela peut vouloir dire aussi, que par différenciation les parlementaires portent l’écharpe de l’épaule gauche au coté droit, ainsi l’ordre des couleurs de notre drapeau serait respecté.
    Ceci n’a été précisé que par l’interprétation faite dans une lettre en date du 14 mars 2006 du Président de l’Assemblée Nationale Jean-Louis DEBRÉ aux Députés qui s’interrogeaient sur cette inversion des couleurs de notre emblème. Même l’article 173 du règlement actuel de l’Assemblée ou 107 du Sénat ne le précise pas, ces articles n’imposent que le port de l’écharpe, lors des représentations nationales de ces élus.
    Alors on peut s’interroger sur la légitimité de cette pratique du port de l’écharpe aux couleurs rouge, blanc, bleu des parlementaires. Ce n’est pas très républicain. A quoi pensent-ils lors des commémorations devant le monument aux morts pour notre pays, quand ils se dressent fièrement avec leurs écharpes aux couleurs inverses du drapeau qui s’élève ou de celui qui a servi de linceul à ces morts. On respecte le sens des couleurs sur leurs cercueils: Rouge, blanc, bleu ce ne sont pas les couleurs de la France, de notre drapeau mais celle du Luxembourg ou des Pays Bas ou encore de la cocarde Anglaise. En cas de guerre avec ces pays, les parlementaires sont-ils des collabos, des ennemis de notre drapeau??
    Si Jean-Louis DEBRÉ avait écrit dans sa lettre que par différenciation les parlementaires porteraient l’écharpe aux couleurs bleu, blanc, rouge avec la mention Député ou Sénateur dans la partie blanche, ou, que celle-ci aurait comme au Paraguay, en surimpression la cocarde qu’ils savent si bien mettre en évidence dans leur voiture, ou, qu’elle serait portée de l’épaule gauche au coté droit, nos parlementaires la porteraient ainsi. Ce qui serait plus respectueux à l’égard de ceux qui se sont battus et ont trouvé la mort sous les couleurs de notre drapeau.
    A savoir que l’écharpe représente notre cocarde nationale le bleu étant en son centre, qui ouverte en son centre permet le passage de la tête de celui qui est en droit de la porter. Les couleurs de notre drapeau se lisent de son attache vers l’extérieur quelque soit son sens de flottaison.
    RÉFLEXIONS pour provoquer votre attention:
    1/ Les parlementaires sont-ils des nostalgiques privilégiant les couleurs de la Monarchie Constitutionnelle au détriment des couleurs de la République?
    2/si les parlementaires tiennent tant à se différencier des élus locaux, pourquoi ne pas différencier les biens nationaux des biens des collectivités locales? Je vois bien le ridicule de voir le drapeau de l’Assemblée Nationale ou du Sénat flotter aux couleurs rouge, blanc, bleu; couleurs de leurs écharpes et les mairies aux couleurs de l’écharpe des Maires bleu, blanc, rouge.
    3/Interrogeant des élèves lors d’un rassemblement au monument aux morts, j’ai posé l’observation à des élèves :  » voyez vous il y a un élu qui a l’écharpe aux couleurs rouge, blanc, bleu »
    Réponse des élèves avec sourires moqueurs : il s’est trompé, il a mis son écharpe à l’envers. Mais ils auraient tout aussi bien pu me répondre que c’était un élu du Luxembourg ou des Pays Bas.
    4/Pourquoi ces parlementaires arborent-ils la cocarde bleu, blanc, rouge dans leurs véhicules et pas aux couleurs de leurs écharpes, c’est à dire la cocarde anglaise. Ont-ils peur de perdre les avantages liés à notre cocarde nationale?
    5/Pourquoi alors ne pas différencier en instaurant l’écusson bleu , blanc, rouge pour la police municipale et rouge, blanc, bleu pour la police nationale?
    Je pense que je n’aurais aucune réponse à ce folklore des parlementaires, qui portent leurs écharpes aux couleurs de la Monarchie Constitutionnelle. Cette attitude est très démonstrative de leurs comportements.
    Respectueuses cordialités.

  4. les Français sont inconscients la guerre civile nous allons avoir de plus en plus d islam personne bouge

  5. Le petit marquis poudré ne tombera pas tout seul de son piédestal, il faudra l’y aider. Il nous mène pied-au-plancher en klaxonnant dans le mur de la guerre civile. Chaque jour qui passe nous donne des signes…

Qu'en pensez vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

WordPress spam bloqué par CleanTalk.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

BATACLAN : CE N’EST QU’UN DÉBUT, LE COMBAT CONTINUE ! (Marc Le Stahler)

BATACLAN : CE N’EST QU’UN DÉBUT,
LE COMBAT CONTINUE !
(Marc Le Stahler)

21 septembre 2018

« L’UNION FAIT LA FORCE »   LES « CONCERTS DE LA HONTE » DU RAPEUR ISLAMISTE MÉDINE PROGRAMMÉS AU BATACLAN LES 19 ET 20 OCTOBRE SONT ANNULÉS ! Journalistes, politiciens collaborationnistes et médias menteurs s’organisent déjà pour évoquer un signe d’apaisement vis-à-vis de la « polémique » qui se serait installée,Lire la suite

BATACLAN : À « J − 28 » VICTOIRE ! (Luc Sommeyre)

BATACLAN : À « J − 28 »
VICTOIRE !
(Luc Sommeyre)

21 septembre 2018

LE CONCERT DU RAPPEUR ISLAMISTE MÉDINE N’AURA PAS LIEU AU BATACLAN LE 19 OCTOBRE COMME « ILS » L’AVAIENT PRÉVU Grâce à l’immense levée des boucliers de France, grâce à la mobilisation des familles des victimes, des médias et associations patriotes (CCP du général Christian Piquemal, VPF du général Antoine Martinez, LIGUELire la suite

MACRON ET « LES PAUVRES » (Jean Goychman)

MACRON ET « LES PAUVRES »
(Jean Goychman)

15 septembre 2018

Avec une cote de popularité en chute libre, il apparaît normal que notre président tente de colmater la brèche qui vide son réservoir électoral à une vitesse croissante. Pensant, peut-être avec raison, que le qualificatif « président des riches » attribué par les médias pouvait être la cause principale de cette impopularité,Lire la suite

MACRON ET « LES PAUVRES » (Jean Goychman)

MACRON ET « LES PAUVRES »
(Jean Goychman)

15 septembre 2018

Avec une cote de popularité en chute libre, il apparaît normal que notre président tente de colmater la brèche qui vide son réservoir électoral à une vitesse croissante. Pensant, peut-être avec raison, que le qualificatif « président des riches » attribué par les médias pouvait être la cause principale de cette impopularité,Lire la suite

MACRON PRÉSIDENT : LE DEAL AVEC ROTHSCHILD (L’Imprécateur)

MACRON PRÉSIDENT : LE DEAL AVEC ROTHSCHILD
(L’Imprécateur)

23 septembre 2018

Pour bien comprendre où se trouve l’anomalie entre le niveau déclaré et le niveau réel de la fortune du président Macron, il faut partir du moment où cette richesse lui est tombée du ciel par la grâce de l’un des plus anciens et des plus prospères établissements financiers du monde :Lire la suite

Planisphère et connexions symbole du réseau

LE RETOUR DES ÉTATS-NATIONS
(Jean Goychman)

23 septembre 2018

Nous vivons une période historique, même si beaucoup d’entre-nous n’en ont pas la conscience. Le monde de l’après seconde guerre mondiale est en profond bouleversement. Les institutions humaines, dont le fonctionnement répond souvent au besoin de remédier aux cataclysmes qui n’ont pas été évités, ont toujours eu du mal àLire la suite

ALGÉRIE + REPENTANCE = TRAHISON Lettre ouverte au Président de la République (Éric de Verdelhan)

ALGÉRIE + REPENTANCE = TRAHISON
Lettre ouverte au Président de la République
(Éric de Verdelhan)

19 septembre 2018

« Je n’aurais pas d’horreur de la trahison si elle était faite pour me rendre maître du monde. » Fénelon : « Le jeune Pompée et Ménas » (1712)   « Monsieur le Président, « La citation en entête de cette lettre pourrait être de vous tant on vous sait capable de toutes les bassesses, de toutesLire la suite