LA JUSTICE VA-T-ELLE PERMETTRE AU
« MIGRANT-TUEUR » DE CONTINUER LA SÉRIE ?
(L’Imprécateur)

Share Button

Fissenou Sacko

Fissenou Sacko est un fils de migrants maliens, âgé de 29 ans. Ce grand courageux sortait de prison. Donc, après avoir été jugé responsable de ses actes et condamné, il a pris le train pour Marseille peu avant Noël 2016.

Malgré sa violente résistance, il en a été débarqué à Orange après avoir été interpellé en flagrant délit d’agressions de plusieurs passagers du côté de Valence. Conduit dans un hôpital pour y être examiné, apparemment sans surveillance policière, il en est ressorti presque aussi vite. Furieux de ce qu’il considérait probablement comme une injustice raciste, il s’est shooté à la cocaïne et, pour en aggraver les effets, y a ajouté de l’alcool. Rendu fou-furieux par ce mélange explosif volontairement absorbé, il a assassiné quatre personnes respectivement âgées de 65, 75, 75 et 79 ans, et sérieusement blessé un vieil homme dans un parking d’Orange.

Comprenez-le ! Il s’était peut-être drogué et enivré, mais encore suffisamment lucide pour comprendre qu’il est plus facile de s’en prendre à des personnes âgées pouvant difficilement se défendre, qu’à des hommes costauds.

À nouveau arrêté, il fit l’objet d’une expertise psychiatrique, suivie d’une seconde ayant abouti aux mêmes conclusions : « le nommé Fissenou Sacko souffrait au moment des faits d’une pathologie ayant aboli son discernement, en l’occurrence une psychose chronique schizophrénique aggravée par la prise (volontaire) de produits stupéfiants ».

N’importe quel automobiliste, même schizophrène chronique, arrêté drogué et en état d’ivresse après avoir accidentellement écrasé un piéton est traité en criminel et se retrouve immédiatement en prison, et pour longtemps. Mais pas un migrant malien qui a massacré quatre vieux ! Le juge d’instruction en charge du dossier a convoqué les familles de victimes pour leur annoncer sa décision de rendre une ordonnance de non-lieu, s’appuyant sur les deux expertises psychiatriques concordantes. La bête est jugée irresponsable parce que sous l’emprise de drogue et d’alcool et placé en hôpital pour y être soigné. Que fera-t-il s’il s’en évade à nouveau ?

La famille de l’une des victimes, Renée Chevalier, celle de 65 ans, morte le crâne fracassé à coups de pierre, va déposer plainte contre X pour tous les « dysfonctionnements » relevés au cours des heures précédant les drames (selon France Bleu Vaucluse), et demander une troisième expertise psychiatrique.

Une pétition en ligne a été ouverte par des proches des victimes pour dénoncer cette situation et demander à ce qu’un procès puisse se tenir. Voici le lien (source Jallamion, policier en retraite) : https://www.change.org/p/alia-notre-combat-contre-fissenou-sacko-qui-a-tué-4-personnes-et-qui-ne-sera-jamais-jugé

En effet, ne serait-ce pas à une Cour d’Assises, après avoir entendu le tueur multi-récidiviste, les déclarations des témoins et les plaidoiries des avocats, de décider si le tueur en série doit être soigné en hôpital ou solidement gardé en prison ?

Et un procès ne devrait-il pas être instruit contre ces autorités qui appliquent à la lettre le principe de précaution inscrit dans la Constitution pour bloquer la moindre petite invention qui leur paraît suspecte et susceptible de faire du tort aux citoyens, mais ne le respectent pas quand il s’agit de tueurs en série ?

À moins que l’État macrônien, suivant les prescriptions des sieurs Attali et Minc, n’estime que les vieux retraités étant des charges pour la société qui devraient être euthanasiés, n’estime que Fissenou Sacko (en éliminant quatre personnes âgées) a eu un comportement social responsable et citoyen, respectueux des nouvelles valeurs de la néo-République et donne des instructions au ministère de la Justice pour une nouvelle remise en liberté ?

 

L’Imprécateur
11/02/2018



Share Button
LA JUSTICE VA-T-ELLE PERMETTRE AU
« MIGRANT-TUEUR » DE CONTINUER LA SÉRIE ?
(L’Imprécateur)
Évaluez ce billet!

16 Commentaires

  1. Et pendant ce temps un juge relâche un terroriste… France de merde ! Les français sont des lâches ! J’attends le prochain attentat qui fera le bonheur des fleuristes et des ciergeries ! Et vous avez le culot de penser que la France se soulèvera ??? Vous rêvez ou vous êtes stupides ????????

    • Supertoto dit :

      Tant que l’un de leurs proches ne sera pas « victime », ils feront semblant de compatir au nom de la République…
      Ils n’en ont rien à foutre. Tous des pourris à mettre sur un bateau, mais pas en direction de chez nous : dans l’autre sens ! Curieux de voir comment ils seront accueillis !

  2. Comme d’habitude… paroles guerrières… mais d’actes, nenni…

    • Cher Monsieur… MINURNE est un « JOURNAL DE RÉINFORMATION », pas un didacticiel insurrectionnel ou de résistance.
      Il est de nombreuses organisations – plus ou moins officielles, plus ou moins opérationnelles – mais toutes concourent au même but (avec, je pense, un coefficient d’honnêteté de 100%).

  3. Riffcaster a tout dit. Nos militaires (je veux dire nos officiers) sont des officiers de salon, qui ne sont jamais allés au feu, mais sont bardés de médailles en chocolat. Où sont nos « grands officiers » ?

    • Claude Roland dit :

      Où sont nos grands officiers ? Ils sont dans l’ombre, attendant que la situation bascule ou que le peuple se dresse pour le mener. Sinon, s’ils agissent en prenant l’initiative, ils seront immédiatement arrêtés par les gendarmes et policiers soumis et s’en sera fini d’une résistance compétente et efficace. Comprenez-le.
      Quant aux autre officiers, il y en a un sacré tas qui n’ont jamais fait d’OPEX. Et leur soumission démontre qu’ils n’ont pas d’honneur. Mais c’est comme dans tous les métiers, dans les dernières générations, il n’y a plus que des brelles, sauf rares exceptions, et avec un dénominateur commun : des eunuques.

  4. Girondeaud Pierre dit :

    Très juste ! Et la pendaison en place publique pour prévenir les autres pourritures.

  5. La peine de mort immédiate pour cette saloperie puante, ainsi que pour tous les traîtres.

  6. Dans les grandes civilisations qui ont fait la gloire de l’humanité. Toute « faute » devait être réparée par un châtiment proportionné. Ces civilisations n’avaient pas besoin des « droits de l’homme ». Elles les appliquaient au profit des victimes, pas au profit des bourreaux ! Notre civilisation actuelle, née en 1789, est un rouleau compresseur destiné à faire de nous des esclaves au profit d’une « élite » (oups…!) désireuse de régner en unique maîtresse sur la terre ! Vous ne me croyez pas ? – Ouvrez les yeux, faites exploser le formatage et vous verrez… Comme nous ne pouvons rien faire, rien dire, ni même rien penser, surtout pas avec ce que nous avons à la tête de la France, il nous faut un chef pour nous fédérer, pour rassembler le vrai Peuple de France et nous débarrasser à la fois des indignes qui nous gouvernent, de leurs « maîtres » et des intrus parasites qui nous submergent ! Les étrangers malveillants sont de la chair à canon et ne le savent même pas, ces abrutis ! Donc, en conclusion :
    Peine de mort immédiate pour cette petite frappe ! Ensuite, on verra !

  7. Avant d’aller plus loin, je m’arrête au titre.
    Il a déjà été commenté et on sait à quoi s’en tenir :
    « Certes, ils sont manipulés, endoctrinés par quartiers, armés à dessin.
    Mais qui les a armés ? C’est l’État français asservi à… » (page 15)
    http://files.clefsdufutur-france-afrique.webnode.fr/200015310-dfb78e0b15/04%20au%202112.2017%20Doc%20Source%20ClefsduFutur%20France.pdf
    Aussi :
    http://www.medias-presse.info/jean-loup-izambert-journaliste-independant-expose-la-situation-occultee-de-la-syrie-et-les-complicites-du-pouvoir-avec-les-terroristes/86858/#comment-366093

  8. Je viens de terminer la lecture de « SERVIR », le livre d’adieu aux armes du général d’armée Pierre de Villiers. Vous me direz… quel rapport avec l’article de L’Imprécateur du 14/02/2018 ?
    Le général nous rappelle page 126 que « notre armée est un modèle organisé autour de l’équilibre entre ce que nous appelons les cinq fonctions stratégiques : dissuasion, intervention, prévention, protection, connaissance et anticipation. »
    Forte de cette capacité d’agir, le quidam est en droit de s’interroger sur la réelle utilité de notre armée pour la Nation, hors de servir de supplétif à l’OTAN, dans des guerres que le français lambda n’a jamais demandées, alors que nous sommes en guerre sur notre propre territoire, dixit l’ex-président François Hollande !
    Combien de temps encore allons nous être floués, bercés d’illusions sur l’air de « nous vaincrons, parce que nous sommes les plus forts et les meilleurs ? »
    Combien de temps encore, notre armée, au prétexte de SERVIR va-t-elle assister passivement à la destruction méthodique et programmée de la NATION-FRANCE et par là même à sa propre disparition, phagocytée dans un « machin » otanique ?
    Servir avec Honneur et Fidélité a ses limites, surtout lorsqu’il s’agit de servir droit dans ses bottes, l’iniquité, la trahison et l’abandon de la Nation. C’est ce qu’il faut comprendre, il me semble, dans la véritable raison de la démission du général Pierre de Villiers, homme d’une grande intégrité qui inspire le respect et qui sait, l’espoir, dans ses propos tenus en aparté, avec le Président Macron.

    • Claude Roland dit :

      Combien de temps encore les Français vont accepter de subir tout ça ?
      Là est la vraie question.
      C’est au peuple de décider où s’arrête l’insupportable et c’est au peuple de réagir.
      Mais le peuple préfère majoritairement se réfugier dans le déni et les anxiolytiques !
      Tout est là.
      Un peuple castré et prosterné.
      Nous allons subir le sort des peaux-rouges lors de la conquête du continent américain, sauf que eux avaient le sens de l’honneur, le courage et la bravoure au combat.
      Mieux vaut mourir libre que de végéter dans la soumission.

      • Au détail près que l’Armée a OBLIGATION de protéger son peuple, y compris contre un « pouvoir » politique lorsque celui-ci œuvre contre les intérêts de ce même peuple. (Constitution française).
        Malheureusement pour nous, les militaires en poste (bien choisis par la pourriture politicienne) ne sont que des émasculés qui ne sont jamais allés au feu. Ce ne sont que des soldats d’opérette et de salon.
        Après avoir précisé cela, je me range à votre analyse.
        Ce peuple du « déni et des anxiolytiques » est le produit de l’école ripoublicaine instaurée sous Mitterrand, dont les effets nous explosent en pleine gueule aujourd’hui. Et ce n’est qu’un début.
        Français préparez-vous !

Répondre à Claude Roland Annuler

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

WordPress spam bloqué par CleanTalk.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

BATACLAN : CE N’EST QU’UN DÉBUT, LE COMBAT CONTINUE ! (Marc Le Stahler)

BATACLAN : CE N’EST QU’UN DÉBUT,
LE COMBAT CONTINUE !
(Marc Le Stahler)

21 septembre 2018

« L’UNION FAIT LA FORCE »   LES « CONCERTS DE LA HONTE » DU RAPEUR ISLAMISTE MÉDINE PROGRAMMÉS AU BATACLAN LES 19 ET 20 OCTOBRE SONT ANNULÉS ! Journalistes, politiciens collaborationnistes et médias menteurs s’organisent déjà pour évoquer un signe d’apaisement vis-à-vis de la « polémique » qui se serait installée,Lire la suite

BATACLAN : À « J − 28 » VICTOIRE !  (Luc Sommeyre)

BATACLAN : À « J − 28 »
VICTOIRE !
(Luc Sommeyre)

21 septembre 2018

LE CONCERT DU RAPPEUR ISLAMISTE MÉDINE N’AURA PAS LIEU AU BATACLAN LE 19 OCTOBRE COMME « ILS » L’AVAIENT PRÉVU Grâce à l’immense levée des boucliers de France, grâce à la mobilisation des familles des victimes, des médias et associations patriotes (CCP du général Christian Piquemal, VPF du général Antoine Martinez, LIGUELire la suite

MACRON ET « LES PAUVRES » (Jean Goychman)

MACRON ET « LES PAUVRES »
(Jean Goychman)

15 septembre 2018

Avec une cote de popularité en chute libre, il apparaît normal que notre président tente de colmater la brèche qui vide son réservoir électoral à une vitesse croissante. Pensant, peut-être avec raison, que le qualificatif « président des riches » attribué par les médias pouvait être la cause principale de cette impopularité,Lire la suite

MACRON ET « LES PAUVRES » (Jean Goychman)

MACRON ET « LES PAUVRES »
(Jean Goychman)

15 septembre 2018

Avec une cote de popularité en chute libre, il apparaît normal que notre président tente de colmater la brèche qui vide son réservoir électoral à une vitesse croissante. Pensant, peut-être avec raison, que le qualificatif « président des riches » attribué par les médias pouvait être la cause principale de cette impopularité,Lire la suite

MACRON PRÉSIDENT : LE DEAL AVEC ROTHSCHILD (L’Imprécateur)

MACRON PRÉSIDENT : LE DEAL AVEC ROTHSCHILD
(L’Imprécateur)

23 septembre 2018

Pour bien comprendre où se trouve l’anomalie entre le niveau déclaré et le niveau réel de la fortune du président Macron, il faut partir du moment où cette richesse lui est tombée du ciel par la grâce de l’un des plus anciens et des plus prospères établissements financiers du monde :Lire la suite

Planisphère et connexions symbole du réseau

LE RETOUR DES ÉTATS-NATIONS
(Jean Goychman)

23 septembre 2018

Nous vivons une période historique, même si beaucoup d’entre-nous n’en ont pas la conscience. Le monde de l’après seconde guerre mondiale est en profond bouleversement. Les institutions humaines, dont le fonctionnement répond souvent au besoin de remédier aux cataclysmes qui n’ont pas été évités, ont toujours eu du mal àLire la suite

ALGÉRIE + REPENTANCE = TRAHISON  Lettre ouverte au Président de la République (Éric de Verdelhan)

ALGÉRIE + REPENTANCE = TRAHISON
Lettre ouverte au Président de la République
(Éric de Verdelhan)

19 septembre 2018

« Je n’aurais pas d’horreur de la trahison si elle était faite pour me rendre maître du monde. » Fénelon : « Le jeune Pompée et Ménas » (1712)   « Monsieur le Président, « La citation en entête de cette lettre pourrait être de vous tant on vous sait capable de toutes les bassesses, de toutesLire la suite