LETTRE AUX EUROPÉENS DE L’OUEST
(Viktor Orbán)

Share Button

Viktor Orbán

« La situation, mes chers amis, est que l’on veut nous prendre notre pays. Pas d’un trait de plume, comme il y a cent ans à Trianon. Ce que l’on veut maintenant, c’est qu’en l’espace de quelques décennies nous le remettions à d’autres, à des étrangers venus d’autres parties du monde, qui ne parlent pas notre langue, qui ne respectent ni notre culture, ni nos lois, ni notre mode de vie. […]

« La Hongrie est notre patrie, elle est notre vie, nous n’en avons pas d’autre, et c’est pourquoi nous lutterons jusqu’au bout pour elle et ne nous rendrons jamais. Nous savons qu’au bout du compte ce sont eux qui se trouveront face à nos candidats dans chaque circonscription. Leur mission est d’arriver au pouvoir pour mettre leur grand plan à exécution. Le grand plan consiste à briser la Hongrie qui se trouve en travers du chemin des migrants et à installer en quelques années d’abord quelques milliers, puis des dizaines et des dizaines de milliers de migrants dans le pays. Si nous laissons faire, sur les deux décennies à venir, des dizaines de millions de migrants prendront la route de l’Europe à partir de l’Afrique et du Proche-Orient.

« Bruxelles ne protège pas l’Europe, car Bruxelles souhaite soutenir et organiser la migration au lieu de l’arrêter. Bruxelles veut diluer, changer la population de l’Europe, en sacrifiant notre culture, notre mode de vie et tout ce qui nous distingue en tant qu’Européens des autres peuples du monde.

« Les nations et les peuples de l’Europe occidentale perdent petit à petit, pas à pas, leurs quartiers et leurs villes. Il est de fait que ceux qui n’arrêtent pas la migration à leurs frontières sont perdus. Ils se feront absorber lentement, mais sûrement. […] Les jeunes d’Europe occidentale connaîtront encore le jour où ils se retrouveront en minorité dans leur propre pays et perdront le seul endroit du monde où ils pouvaient se sentir chez eux.

« Nous devons lutter contre un réseau international structuré en empire. Contre des médias entretenus par des groupes étrangers et des oligarques de l’intérieur, contre des activistes professionnels stipendiés, contre des fauteurs de troubles organisateurs de manifestations, contre le réseau des ONG financées par les spéculateurs internationaux, englobé et incarné dans la personne de George Soros.

« Nous avons affaire à un adversaire qui est différent de nous. Il n’agit pas ouvertement, mais caché, il n’est pas droit, mais tortueux, il n’est pas honnête, mais sournois, il n’est pas national, mais international, il ne croit pas dans le travail, mais spécule avec l’argent, il n’a pas de patrie, parce qu’il croit que le monde entier est à lui. »

Viktor Orbán



 

Share Button
 

21 Commentaires

  1. Que Monsieur Orban soit félicité pour son courage. Le seul président européen a protéger son peuple de l’hydre mondialiste. Il figure un peu comme le village gaulois d’Astérix résistant à l’envahisseur et au dictat de Rome bien similaire à celui de Bruxelles. Je pense malheureusement que ce village tombera, car il n’est pas doté de son célèbre druide et de sa potion magique ! Dans moins d’un siècle, la plus part des langues, peuples et coutumes européennes auront disparus. Les blancs seront sans doute l’objet de la prochaine extinction ethnique, devenus minoritaires, les persécutions seront légions. C’est la première grande invasion sans guerre de l’histoire approuvée par la majorité des envahis eux même tant Ils ont été manipulés et dépossédés de toute volonté et moyens de défense. Ainsi dépourvus de discernement, débilisés par une société individualiste attachée aux loisirs, les pays d’Europe disparaissent progressivement dans une ambiance Disney Land ! ….

     
    • J’ai rencontré hier une belle sorcière blonde qui m’apportait un échantillon de potion magique. Elle s’en revenait tout droit d’un sabbat, sur un joli balai-turbo. Elle venait de Moscou.

       
  2. François Krüger dit :

    Lucide, l’ami Orban.
    Probablement réélu. Il se donnera les moyens de défendre sa nation.
    Pour la France, le salut ne viendra que par les urnes ou par le chaos.
    L’Europe de Visegrad ne pourra pas grand chose pour le pays s’il ne se prend pas en main lui même. C’est évident.
    On peut continuer à se chamailler pour une virgule de travers ou se décider à faire front.
    Dupont Aignan, Asselineau, Philippot et compagnie ont tous des bonnes idées mais ne sont que distractions.
    Seul le FN ou son nouveau nom peut rassembler pour gagner. Soyons réalistes.
    Il faut cesser de se diviser comme tente de le réaliser le système jour après jour. Les français tombent tout droit dans le piège tendu.
    Si on abandonne le destin de la France sur le compte d’un misérable débat perdu d’avance, il est temps d’enfouir la tête dans le sable.
    Les enjeux sont majeurs comme le signale le dirigeant Hongrois.
    Marine le Pen en partage la vision comme elle l’a exprimé plusieurs fois.
    Peu importe de comparer l’écu à l’Euro ou le sexe des anges si le pays est perdu, remplacé…

     
  3. « La situation, mes chers amis, est que l’on veut nous prendre notre pays »
    Eh oui ! Dommage que seulement aujourd’hui on en prenne conscience !
    Malheureusement les  » culs en l’air » sont dans nos rues pratiquement au quotidien ! Ils nous assassinent à présent même avec des véhicules, violent nos femmes, détruisent nos églises, égorgent nos prêtres et notre police, refusent l’enseignement de nos écoles où ils sèment la terreur. Et dans toutes les villes de l’hexagone ces mêmes « culs en l’air » imposent des zones de non-droit ou le trafic d’armes et de drogues est en pleine expansion ! Et nous les Français que faisons-nous ? Eh bien nous, ont écrit des livres ou des lettres, puis on va manifester en silence et on dépose des fleurs et allume des bougies sur les lieux des massacres .
    Puis tout rentre dans l’ordre !
    Une drôle de France !

     
  4. Nous, nous allons toutes les années en vacances en Hongrie. Avant, quand nous disions que nous venions de Belgique, les Hongrois nous enviaient de venir de l’Ouest, mais maintenant ils nous plaignent, et préfèrent leur place à la nôtre, donc c’est tout dire.

     
  5. Bien sûr, je suis totalement d’accord.
    Depuis au moins 20 ans, je le dis et le répète à mes centaines de correspondants en espérant qu’à force de faire le tour de France, les malvoyants finirons par voir et comprendre, mais NON si j’en juge les résultats des 2 dernières Présidentielles ; il faut dire qu’hors Asselineau c’était plutôt désolant quant à Marine… quelle Bérézina ! Son père comme provocateur et perdant assuré a « joué » au CON, mais lui au moins était un vrai tribun. Un Vétéran.

     
    • Claude Roland dit :

      M. Asselineau est très cultivé et bien informé. Il essaye d’enseigner ce qu’il sait pour que les Français comprennent la situation grave où notre pays est embourbé profond. Mais encore faut-il que cela intéresse des gens un peu curieux car la plupart des moutons broutent leur herbe, l’œil dans le vague et ne pensent plus.
      Mais par ailleurs, M. Asselineau a le charisme d’une huitre… Et ce n’est pas un tribun qui enthousiasme les foules. Il a de bonnes idées bien construites, mais c’est tout. Ce qu’il faut à la France c’est un Jules César, un Napoléon, un Churchill, une Jeanne d’Arc (une vraie), une Thatcher ! Je n’en vois qu’une qui est encore en herbe : Marion Maréchal-Le Pen.
      Quant à Marine, elle est engluée dans les conneries de son père… Et a perdu sa dernière crédibilité devant Micron 1er.

       
      • Entièrement d’accord .

         
      • Mr Asselineau un nostalgique du Plan et du CNR , de la France arriérée de Thorez et Georges Marchais, un pays qui avait pris du retard sur toutes les économies d’Europe de l’Ouest… Sûrement un honnête homme mais non , c’est un bon serviteur de la république assassine.

         
      • Vous écrivez : « Ce qu’il faut à la France c’est… un Churchill… »
        Vous semblez aimer les pompiers pyromanes ! Cet homme a mis l’Europe à feu et à sang pour sauver sa magnifique propriété de Chartwell (dans le Kent) qui allait être vendue pour payer ses dettes de jeux et de son alcoolisme chronique. Miracle, un banquier est passé par là en 1938 ! Quant à Napoléon, voulez-vous que la France retrouve son état de ruines de 1815 ?

        « Quant à Marine, elle est engluée dans les conneries de son père » Ah bon ? Et si c’était l’inverse ? Le haut niveau de lucidité et de culture politique de son père n’a malheureusement pas été transmis à sa fille. Les prétendues « conneries » sont celles auxquelles seuls les ignorants sont sensibles.

         
      • @ Pluton92
        J’approuve vivement vos brèves réflexions, Monsieur.

         
    • Madame/ Mr . BLANC , BONSOIR , non vous n’êtes pas seul ,nous sommes des milliers à penser la même chose que vous , personne n’a oublié Mr. ASSELINEAU .
      Patience et réfléchissons surtout sur ceux qui pense AUJOURD’HUI que le carissime de Mr. ASSELINEAU est semblable à celui d’une huitre !
      Lire les commentaires de ce site y compris le mien.

       
  6. Anne de Bures dit :

    Si Madame Le Pen avait su, par les mêmes mots, s’adresser à chacun des Français, peut-être aurait-elle pu dénoncer son adversaire et accéder à la Présidence, au lieu de ce à quoi nous avons été contraints, hagards, d’assister…

     
    • Claude Roland dit :

      Vous rigolez ! Elle aurait été traînée dans la boue, conspuée, huée, et tous les merdias mainstream auraient poussé des cris d’orfraie hystériques et la justice lui serait tombée dessus. Elle aurait toutes les assos parasites aux fesses. C’est comme ça en France, on ne peut plus dire la vérité. Et en plus, tout ses soutiens se serait tus par lâcheté et peur de subir son sort. Et je ne suis pas sûr que la majorité des Français l’aurait suivie… en plus !

      Personnellement, je ne place plus d’espoir ni d’estime dans la plupart des Français qui subiront ce qu’ils méritent. Il s’agit plutôt de survivre parmi les moutons.

       
      • Bien dit.

         
      • je vois qu’il y a encore beaucoup de naïfs y compris sur ce site.
        La bande à Hollande et Macron aurait trouvé de quoi mettre MLP en garde-à-vue, comme ils ont coulé F.Fillon.
        Réveillez-vous mes bisounours.

         
      • Ou de se tirer de ce pays Poubelle du monde entier , avec l’aide de politicards pourris avides de fric et pouvoir ! Dans le pays où j’ai vécu 6 ans dans le passé , ils surnomment la France = A casa da sogra !
        Ou en french :
        La maison de la belle mère !
        C’est peu dire ……..

         
  7. Claude Roland dit :

    Tout est dit. Mais rien n’est compris par la plupart des gens, notamment la plupart des Français.
    Ils ne veulent pas y croire et pensent que parce qu’ils ne veulent pas y croire, cela ne peut pas se produire. Le fameux « c’est pas possible ! »…
    Je me demande pourquoi les services secrets de certains pays antimondialistes n’éliminent pas discrètement certains individus comme Soros…
    Bref, l’anesthésie doit être forte pour que les gens continuent de bailler aux corneilles et attendre leur fin sans broncher.

     
    • Oui, c’est Soros en premier qui devrait être visé. Mais il doit bénéficier de nombreuses protections qu’il achète avec ses dollars…

       
    • Les moutons french sont contents : la France va gagner une 2 eme Coupe du Monde , avec les blacks blancs beurs !
      Du pain et des jeux ……

       
      • Cher Necas, qu’en savez-vous ?
        J’ai parié, pari d’ami, 4 – zéro pour la Croatie, sans rien y connaître au foot.
        À moins que le multiculturalisme l’emporte.
        Nous verrons bien…
        Les bénéfices secondaires sont pour les faibles ce que les remèdes sont aux hypocondriaques.
        Un jour la santé éclate, ou la mort !

         

Qu'en pensez vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

WordPress spam bloqué par CleanTalk.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

DEGUELDRE : LE 6 JUILLET 1962, ON A FUSILLÉ L’HONNEUR (Éric de Verdelhan)

DEGUELDRE :
LE 6 JUILLET 1962,
ON A FUSILLÉ L’HONNEUR
(Éric de Verdelhan)

4 juillet 2018
 

 Aujourd’hui, ayons une pensée pour l’un des plus ardents défenseurs de l’Algérie française : le lieutenant Roger Degueldre, fusillé le 6 juillet 1962. Chef des « Commandos Delta » de l’OAS, poursuivi par toutes les polices, sa tête mise à prix, il a été trahi et arrêté le 7 avril 1962. Et pendantLire la suite

DEGUELDRE : LE 6 JUILLET 1962, ON A FUSILLÉ L’HONNEUR (Éric de Verdelhan)

DEGUELDRE :
LE 6 JUILLET 1962,
ON A FUSILLÉ L’HONNEUR
(Éric de Verdelhan)

4 juillet 2018
 

 Aujourd’hui, ayons une pensée pour l’un des plus ardents défenseurs de l’Algérie française : le lieutenant Roger Degueldre, fusillé le 6 juillet 1962. Chef des « Commandos Delta » de l’OAS, poursuivi par toutes les polices, sa tête mise à prix, il a été trahi et arrêté le 7 avril 1962. Et pendantLire la suite

HONNI SOIT QUI MALI PENSE ! (bis) (L’Imprécateur)

HONNI SOIT QUI MALI PENSE ! (bis)
(L’Imprécateur)

2 juin 2018
 

 Plus je regarde les vidéos de Mamoudou-Super-Migrant, plus je suis perplexe. Il y a d’abord l’anomalie du positionnement de l’enfant visible sur cette photo : Première photo, Mamoudou arrive au troisième étage. Au quatrième, l’enfant de quatre ans est à un mètre du voisin. Il a la pointe des piedsLire la suite

SUPPRESSION DU MOT « RACE » DANS LA CONSTITUTION : LA FAUSSE BONNE IDEE (L’Imprécateur)

SUPPRESSION DU MOT « RACE » DANS LA CONSTITUTION :
LA FAUSSE BONNE IDEE
(L’Imprécateur)

18 juillet 2018
 

 Le principe (pervers) est bien connu. Quand on ne peut plus (ou qu’on ne veut plus) diriger un pays en prenant les décisions qui s’imposent pour sa sécurité et son développement économique et social, on s’occupe d’autre chose, autant pour détourner l’attention du peuple que pour détruire ce qui reste de sonLire la suite

« ON A GAGNE… ON A GAGNE » ? ON A GAGNE QUOI, AU JUSTE ? (Marc Le Stahler)

« ON A GAGNE… ON A GAGNE » ?
ON A GAGNE QUOI, AU JUSTE ?
(Marc Le Stahler)

18 juillet 2018
 

  La « fête » est finie. Tant mieux, ça commençait à bien faire. Elle se termine dans un fatras nauséeux et confus de 14 juillet, de finale de foot, de casseurs d’autant plus violents qu’ils restent impunis et de médias de plus en plus béats, subjugués par ce ballon-qui-rend-fou et l’idéologie mortifère du « vivre-ensemble »,Lire la suite

« ON A GAGNE… ON A GAGNE » ? ON A GAGNE QUOI, AU JUSTE ? (Marc Le Stahler)

« ON A GAGNE… ON A GAGNE » ?
ON A GAGNE QUOI, AU JUSTE ?
(Marc Le Stahler)

18 juillet 2018
 

  La « fête » est finie. Tant mieux, ça commençait à bien faire. Elle se termine dans un fatras nauséeux et confus de 14 juillet, de finale de foot, de casseurs d’autant plus violents qu’ils restent impunis et de médias de plus en plus béats, subjugués par ce ballon-qui-rend-fou et l’idéologie mortifère du « vivre-ensemble »,Lire la suite

POUR MACRON, QUE VEUT DIRE « RÉFORMER » ?(Henri Maurel)

POUR MACRON, QUE VEUT DIRE « RÉFORMER » ?
(Henri Maurel)

14 avril 2018
 

 Réformer = « Faire subir à quelque chose des modifications importantes destinées à l’améliorer » (Larousse). Réformer = « Rectifier, c’est-à-dire rétablir dans l’ancienne forme ou dans une forme meilleure » (Littré). Ces deux définitions impliquent un constat initial, un bilan qui montre une dégradation par rapport à une situation antérieure et sur unLire la suite