PMA-GPA
REFUS DES FRANÇAIS
(L’Imprécateur)

En organisant lundi 26 mars à Sciences Po la première séance parisienne des États généraux de la bioéthique, consacrée à la procréation médicalement assistée (PMA), avant la révision programmée de la loi de bioéthique, les organisateurs étaient sûrs de leur coup. Dans l’antre de l’élite de la gauche, le grand amphi de Sciences Po, ç’allait être un succès médiatique incontestable prouvant que le peuple français est, comme annoncé par des sondages précédents, favorable à la PMA et à la GPA.

D’ailleurs, les « experts » retenus pour parler à la tribune avaient été choisis avec « une grande neutralité » puisque trois sur quatre était notoirement acquis à la PMA et à la GPA, le quatrième n’étant autre que le professeur Jean Leonetti, rapporteur des lois de bioéthique en 2011, favorable au maintien du cadre actuel, qui réserve ces techniques aux couples hétérosexuels infertiles.

Il était prévu que les orateurs parleraient à tour de rôle et que leurs exposés une fois terminés, seraient suivis de questions et interventions de la salle, laquelle était bourrée. « On aurait pu recevoir 3.000 personnes », selon l’organisateur Emmanuel Hirsch, professeur d’éthique médicale à la Faculté de médecine de l’Université Paris-Sud 11, tant il avait fallu refuser de monde. Il annonça d’entrée le refus de venir du professeur Jacques Testart, à l’origine de la première fécondation in vitro française, farouchement défavorable aux dérives politiques de la PMA et de la GPA que soutient le gouvernement actuel sous la pression du puissant lobby LGBT. Jacques Testart avait sans doute subodoré qu’on l’avait invité pour le massacrer puisqu’il est hostile à l’extension de la PMA aux couples homos.

Le professeur René Frydman, gynécologue, une juriste et une psychanalyste, tous trois militants affichés de la PMA et de la GPA tentèrent, comme il le leur avait été recommandé, de présenter de façon « neutre et institutionnelle » leurs convictions. Ce qui donna un ton glacial à leurs exposés, faisant par exemple des spermatozoïdes, les cellules reproductrices sans lesquelles il n’y aurait pas d’humanité, « du matériel frais » à l’origine du produit bébé qui peut être ensuite mis à disposition sur le marché des amateurs désireux d’en acquérir un. C’est ce que le journaliste de L’Humanité a appelé dans son compte-rendu « des experts modérés ».

Assez contents de leurs interventions, les trois militants de la PMA et de la GPA furent douchés dès les premières interventions du public. Car, hormis quelques étudiants gauchistes de Science Po aux premiers rangs, il apparut vite que l’assistance était fortement mobilisée contre la PMA et la GPA. La totalité des interventions réalisées spontanément par les citoyens furent toutes orientées contre la PMA et la GPA. 

Le Monde du 31 mars confirme que plus de 11.000 personnes ont déjà participé aux débats des États généraux, mais que « les partisans d’une ouverture de la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules peinent à se faire entendre »

Que valent donc les sondages précédents qui donnent les Français favorables de 70 à 90% à la PMA et à la GPA ? Parce que là, on a bien un sondage à l’échelon national qui ne porte pas sur un « panel » d’une centaine de personnes sans doute préalablement triées pour leurs convictions, mais sur plus de 11.000 citoyens libres de dire ce qu’ils pensent en bien ou en mal de la PMA et de la GPA.

Il est clair que les Français veulent que le bébé soit le fruit de l’amour d’un homme et d’une femme, pas le produit de « matériel frais » décongelé dans une éprouvette et inséminé à une esclave d’origine tropicale payée comme une ouvrière à la tâche sans souci de ce qu’il lui adviendra ensuite. « Louer son ventre pour faire un enfant ou louer ses bras pour travailler à l’usine, quelle différence ? » disait Pierre Bergé, oubliant que les pouponnières d’êtres formatés pour faire les citoyens parfaits d’un monde nouveau sont une invention des nazis qui sélectionnaient les plus costauds des SS pour n’inséminer que des grandes et belles aryennes.

Le Monde est catastrophé : « Les prises de position s’enchaînent. Chacun se présente par son prénom. Margaux, étudiante en rhétorique à la Sorbonne, lit un extrait du Meilleur des Mondes d’Aldous Huxley, œuvre d’anticipation où les enfants sont conçus en laboratoire. Christelle, qui travaille dans le développement durable, affirme que « l’empreinte écologique de ces techniques [de procréation] est déplorable », Gwenaël craint qu’elles fassent « basculer la procréation dans le marché », Christophe s’inquiète d’une « filiation sans père »… Une partie de la salle applaudit à tout rompre, l’autre hue ». « Réacs mobilisés » titre L’Humanité pour qui si l’on est contre la PMA et la GPA, c’est forcément qu’on est « réac ». (Je ne cite que Le Monde et L’Huma pour une raison simple : je n’ai trouvé sur Internet aucun autre compte-rendu de journaux, ou alors ils ne font que reprendre des extraits de ces deux-là).

Pourtant les pros-PMA étaient présents. La séance avait commencé par un happening lesbien LGBT avec une immense banderole « Nous ne sommes pas votre sujet de débat » et un militant LGBT, bardé de piercings, au troisième rang, avait tenté de prendre la parole, très vite conspué par la salle. Une femme, comptable de métier et adoptée, s’insurgea qu’on ne parle pas des enfants et du traumatisme de ces derniers tandis qu’une autre, se revendiquant écologiste, demanda des comptes sur le coût de la GPA, de la PMA et de toutes ces pratiques que l’on veut mettre à la charge des contribuables, uniquement pour satisfaire l’envie d’enfant d’une infime minorité de français qui ont la phobie d’être touchés ou de toucher un être du sexe opposé et refusent de faire l’enfant qu’ils désirent par les voies naturelles gratuites. Un autre soulignait enfin la dérive marchande et esclavagiste de telles mesures. « À chaque fois, un tonnerre d’applaudissement retentissait aux cris de « bravo », accompagnant ce refus formel, massif et réitéré de ces pratiques ». Du coup, l’avocate Caroline Mecary, militante de la cause LGBT, n’osa même pas prendre la parole pour soutenir ses copines.

L’Humanité signale avec horreur l’intervention suivante : « Pourquoi autoriser la PMA alors qu’il y a une réserve d’enfants disponibles avec les 220.000 avortements effectués chaque année en France ? » a osé un homme, se qualifiant de « citoyen de base et père de famille ». Et rappelle la protestation des militantes lesbiennes de l’association FièrEs, qui avaient, elles aussi, investi discrètement l’amphi, organisation « féministe radicale et révolutionnaire » créée en 2013 pour défendre lesbiennes, bi et trans. « Nos familles existent, que vous le vouliez ou non » ont-elles expliqué dans un communiqué, contestant « la légitimité de ces “débats citoyens” », « mascarade » jetant « nos familles en pâture » et « donnant lieu à une libération de la parole lesbophobe et sexiste ».

« On l’a vu, votre banderole, on l’a photographiée. Maintenant, vous pouvez la baisser, sinon ça va vous faire mal au bras », invitait, paternel, Emmanuel Hirsch, avant que les importunes ne soient boutées hors des lieux par des appariteurs un poil vexés. (L’Huma qui titre « lesbiennes expulsées » !)

Comme quoi la démocratie a encore bien des progrès à faire en France quand L’Huma et les gouines homophobes dénient la légitimité de la prise de parole du peuple français quand, enfin, il a l’occasion de s’exprimer.

Il nous appartiendra de surveiller aussi l’évolution du projet Crispr-Cas9, un nom barbare qui cache un procédé génétique très simple, peu coûteux et aux conséquences très diverses : créer des plantes OGM 2, soigner les vaches tuberculeuses, fabriquer des cochons donneurs d’organes « humano-compatibles », mais aussi procéder à la modification génétique d’embryons humains pour obtenir, via la GPA, les être parfaits et dociles dont rêvent tous les régimes totalitaires.

Si vous voulez peser dans le débat, allez sur le site https://etatsgenerauxdelabioethique.fr. Tout y est dit sur comment intervenir. Allez aussi aux réunions régionales… si le gouvernement les maintient après la claque qu’il vient de prendre, car nous pouvons être certains qu’il ne risquera pas un référendum sur le sujet qui signerait la fin des projets de PMA et GPA promis par Macron aux LGBT. Le pays réel a clairement rappelé qu’il est en opposition formelle avec ces dérives dangereuses pour l’humanité.

 

L’Imprécateur
02/04/2018



 

 

9 Commentaires

  1. Claude Roland dit :

    D’abord, je dirais tout de même que nérone n’a pas tout à fait tort.

    Avec la PMA/GPA, il s’agit purement et simplement de créer l’enfant « objet », la potiche, le jouet que les homos et lesbiennes (les copines de Micron 1er) rêvent d’avoir. Et on s’étonnera de l’explosion de l’autisme (car il y a un lien pour ceux qui ne le savent pas). Déjà, d’autres font des gosses à profusion qui s’élèvent tout seuls dans les cités ou ailleurs et qui ne sont que des « pompes à allocations », vu comme les parents les traitent.
    Nous sommes bien dans un cycle de dégénérescence de la race humaine. Tous ces bobos-homos de gauche gavés de cannabis n’en ont rien à faire de la psychologie de l’enfant naissant et grandissant entre 2 papas ou 2 mamans. Ils ont leur poupée vivante dont ils rêvaient depuis leur enfance. Et ils jouent au papa et à la maman ! Voilà tout. Après eux le déluge !
    La réaction négative du public face à ce cirque donne espoir que des gens réfléchissent tout de même avec bon sens. Il y a fort à parier que Micron 1er et ses copines, se prenant une p’tite crise de nerf, essaieront de faire passer tout cet eugénisme en force.
    Quand on lit le livre sur Bergé & St Laurent, on est enclin à vomir (prévoyez une bassine à vos pieds) : https://www.amazon.fr/Saint-Laurent-moi-histoire-intime/dp/275563605X/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1517577547&sr=8-1&keywords=Yves+St+Laurent

    Le reportage sur ce livre est déjà édifiant ; et ce sont ces gens là qui nous donnent des leçons ?!!!

    Mais les islamistes arrangeront tout ça…

     
  2. Moi, je suis « pour », si on peut choisir la structure mentale du nouveau né…
    Parce que si c´est pour avoir un connard de gauchiste, là, JE DIS NON !!!

     
  3. Chrysippe, comme d’habitude vos commentaires sont idiots et infantiles. Continuez votre course de fond. Cela vous évitera de voir la réalité et calmera votre arrogance.

     
  4. Les critiques sont parfois constructives. Quand elles sont fondées et que les « attaques » sont ciblées, sûres et surtout réelles et vérifiables.
    Quand vous écrivez « PMA et GPA , sujet maçonnique », vous vous couvrez de ridicule. Partant de là, vos remarques passent inaperçues sous un haussement d’épaules. Vous faites même rejaillir le rictus sur les personnes qui partagent partie de vos irritations. Ce genre d’imbécillité perturbe le sérieux et la crédibilité de nombreux commentaires, souvent fort justifiés.
    Et puis, de grâce… surveillez votre orthographe. Vous nous éviterez de perdre du temps à « tenter » de redonner à vos écrits un semblant d’esthétique.

     
  5. PMA et GPA , sujet maçonnique et satanique , pauvre France !
    Nous sommes tous juste bon à écrire des livres , à défiler dans des milliers de manifestations , et à porter des bougies et des fleurs aux compatriotes lâchement assassinés ! Pendant ce temps, eux les maçons, imposent le MARIAGE POUR TOUS , puis le PMA/GPA (logique), saccagent notre patrimoine et font augmenter les impôts !
    Incroyable mais vrai ! En parallèle, les « culs en l’air », EUX, envahissent quotidiennement nos rues, assassinent nos compatriotes, violent nos femmes, tuent notre police, contestent l’enseignement de nos écoles, imposent des zones de nos droits dans toutes les villes de l’hexagone, dévalisent la banque de France VIA les multiples subventions, saccagent nos églises et commercent la drogue et les armes! Et nous parlent aussi de « rétablissement » !
    Et pour finir, la « cerise sur le gâteau » ! Les cadres du « peuple élu », EUX, nous gouvernent via l’Europe, l’ONU, l’OTAN et par les milliers d’associations présentes sur le territoire et subventionnées par nos impôts.
    UNE HONTE !
    PAUVRE FRANCE !

     
    • @ nerone

      Les critiques sont parfois constructives. Quand elles sont fondées et que les « attaques » sont ciblées, sûres et surtout réelles et vérifiables.
      Quand vous écrivez « PMA et GPA , sujet maçonnique », vous vous couvrez de ridicule. Partant de là, vos remarques passent inaperçues sous un haussement d’épaules. Vous faites même rejaillir le rictus sur les personnes qui exposent partie de vos irritations. Ce genre d’imbécillité perturbe le sérieux et la crédibilité de nombreux commentaires, dont les vôtres, souvent fort justifiés.
      Et puis, de grâce… surveillez votre orthographe. Vous nous éviterez de perdre du temps à « tenter » de redonner à vos écrits un semblant d’esthétique.

       
      • Chrysippe, comme d’habitude vos commentaires sont idiots et infantiles , continuer votre course de fond cela vous évitera de voir la réalité et calmera votre arrogance

         

Qu'en pensez vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

WordPress spam bloqué par CleanTalk.
LES BOURGUIGNONS SE RÉVEILLENT… ET BOUGENT !(Luc Sommeyre)

LES BOURGUIGNONS SE RÉVEILLENT… ET BOUGENT !
(Luc Sommeyre)

13 avril 2018

N’attendons rien de nos « zélus ». Ils sont trop préoccupés par le confort de leurs postes et veillent en priorité absolue à leur réélection lors des différentes consultations électorales.   Un exemple à suivre. Partout ! Je reçois à l’instant un tract distribué à 5.000 exemplaires m’a-t-on dit, dans la région deLire la suite

 
LA FRANCE ET LES GAZ TOXIQUES(L’Imprécateur)

LA FRANCE ET LES GAZ TOXIQUES
(L’Imprécateur)

19 avril 2018

Le gouvernement a procédé en Syrie à une mission de guerre en l’absence de tout droit et de toute preuve, transgressant les règles du droit international. En dehors du ridicule d’un bombardement de bâtiments désaffectés vides de tout personnel russe ou syrien (ceux-ci ayant été prévenus fin d’éviter que desLire la suite

 
POUR MACRON, QUE VEUT DIRE « RÉFORMER » ?(Henri Maurel)

POUR MACRON, QUE VEUT DIRE « RÉFORMER » ?
(Henri Maurel)

14 avril 2018

Réformer = « Faire subir à quelque chose des modifications importantes destinées à l’améliorer » (Larousse). Réformer = « Rectifier, c’est-à-dire rétablir dans l’ancienne forme ou dans une forme meilleure » (Littré). Ces deux définitions impliquent un constat initial, un bilan qui montre une dégradation par rapport à une situation antérieure et sur unLire la suite

 
POUR MACRON, QUE VEUT DIRE « RÉFORMER » ?(Henri Maurel)

POUR MACRON, QUE VEUT DIRE « RÉFORMER » ?
(Henri Maurel)

14 avril 2018

Réformer = « Faire subir à quelque chose des modifications importantes destinées à l’améliorer » (Larousse). Réformer = « Rectifier, c’est-à-dire rétablir dans l’ancienne forme ou dans une forme meilleure » (Littré). Ces deux définitions impliquent un constat initial, un bilan qui montre une dégradation par rapport à une situation antérieure et sur unLire la suite

 
MANIFESTE CONTRE LE NOUVEL ANTISEMITISME (MLS)

MANIFESTE CONTRE LE
NOUVEL ANTISEMITISME
(MLS)

22 avril 2018

Ils ne sont pas tous nos amis, loin de là. Mais ils sont quand même 300 à avoir signé ce « manifeste contre le nouvel antisémitisme ». Donc, ne boudons pas notre plaisir, et espérons au contraire qu’il s’agit là d’un pas important vers la reconnaissance officielle de ce mal qui ronge la France. OnLire la suite

 
MANIFESTE CONTRE LE NOUVEL ANTISEMITISME (MLS)

MANIFESTE CONTRE LE
NOUVEL ANTISEMITISME
(MLS)

22 avril 2018

Ils ne sont pas tous nos amis, loin de là. Mais ils sont quand même 300 à avoir signé ce « manifeste contre le nouvel antisémitisme ». Donc, ne boudons pas notre plaisir, et espérons au contraire qu’il s’agit là d’un pas important vers la reconnaissance officielle de ce mal qui ronge la France. OnLire la suite

 
POUR MACRON, QUE VEUT DIRE « RÉFORMER » ?(Henri Maurel)

POUR MACRON, QUE VEUT DIRE « RÉFORMER » ?
(Henri Maurel)

14 avril 2018

Réformer = « Faire subir à quelque chose des modifications importantes destinées à l’améliorer » (Larousse). Réformer = « Rectifier, c’est-à-dire rétablir dans l’ancienne forme ou dans une forme meilleure » (Littré). Ces deux définitions impliquent un constat initial, un bilan qui montre une dégradation par rapport à une situation antérieure et sur unLire la suite