KOUCHNER & BHL : LES DEUX PAONS DU SYSTÈME
(Christian Rol)

Share Button

À chaque guerre qui se profile, c’est le même sketch.

On les voit revenir à la télé comme des vautours reniflant le cadavre. Ils ont la gueule solennelle des coiffeurs du Ritz, le brushing désormais poivre et sel et, à la bouche, la rhétorique pleine de componction qui suggère ces fameuses « heures sombres » qui sont leur soleil, leur rente pour l’éternité.

« Ils », ce sont Bernard Kouchner et Bernard Henry Lévy (entre autres), les garçons coiffeurs de la géopolitique, et accessoirement, petits agents d’influence du Bordel planétaire, les « Bouvard et Pécuchet » des Droits de l’Homme à géométrie variable.

On croit en avoir fini avec ces deux paons, et puis, lorsqu’il s’agit de préparer l’opinion à un massacre programmé, que ce soit en Irak, en Serbie, en Libye ou, désormais, en Syrie, les voilà à nouveau en piste pour le marathon médiatique des sophismes navrants, du degré zéro de la pensée et de la propagande grossière.

Ces derniers jours, je me suis « amusé » à comparer leurs arguments avec ceux qu’ils employaient il y a déjà 30 ans. Le coup des « armes chimiques » de Bachar al-Assad pour gazer la population civile nous rappelle les vieilles ficelles pour faire croire que les soldats de Saddam Hussein pillaient des couveuses au Koweït, que les Serbes organisaient des charniers bosniaques, que le colonel Kadhafi faisait couler des « rivières de sang » et que l’Afghanistan était ni plus ni moins un sanctuaire de terroristes.

Tous ces mensonges énormes afin de justifier et légitimer les carnages à venir. Mais, il serait faux de croire que ces deux clowns disposent d’une quelconque influence. Au sein du Big-Bang, ils sont les solistes qui jouent du triangle. Depuis 40 ans, ils suivent l’orchestre mais ne le dirigent pas. Les choses sérieuses se passent ailleurs et autrement.

D’ailleurs, leur magistère est à peu près nul, leur image accueillie avec des sourires narquois. Quant à leurs carrières respectives, plusieurs livres les dissèquent au scalpel où il apparaît que les duettistes du bellicisme germanopratin sont davantage des hommes d’affaire (véreux bien sûr) que des « intellectuels ».

Mais cela, nul n’en doutait.

 

Christian Rol



 

Share Button
 

8 Commentaires

  1. François Krüger dit :

    A la libération, beaucoup de français se sont réjouis de la tonte des femmes soupçonnés d’avoir ‘collaboré’.
    Quel sort réservera-t-on aux tignasses de ces deux compères sans honneur?

     
  2. lepatriote111 dit :

    Cet enfoiré de Kouchner devrait être traduit en justice pour avoir couvert les trafics d’organes lorsqu’il était en poste au Kosovo… Rappelez-vous lorsque des journaleux l’avait interviewé sur ce sujet… Il avait prétendu avec un rire narquois qu’il n’y avait rien de vrai dans ces allégations. Par la suite, ces fameuses « allégations » ont été prouvées, et cet enfoiré est resté blanc comme neige.
    Ces deux salopards, il ne faudra pas les oublier, ces deux-là, ils devront répondre de leurs forfaitures devant le peuple.

     
    • Monsieur… Nous n’apprécions pas plus que vous ces personnages et vos accusations ne sont vraisemblablement pas sans fondement.
      Pour autant, il nous serait agréable que vous n’employiez pas ces épithètes, somme toute « vulgaires » (reconnaissez-le…) À mon regret, la prochaine fois, je me verrais contraint de censurer de tels commentaires. Nous tenons à demeurer dignes et « propres » dans nos propos.

       
  3. SARKOZY qui voulait la reconnaissance des bobos leur a donné une place qu ils ne méritaient pas mais Macron n a rien à faire des bobos et BHL frappe à la porte de l Elysée mais Macron l envoie promener lui et sa liquette.
    c est deux là essayent d exister et sont pathétiques

     
  4. flechebleue dit :

    Paon se prononce pon. Concernant ces deux va-t-en guerre style ARMONS-NOUS et PARTEZ, je remplacerai bien le P par un C.
    Ils sont pro-immigration mais VOUS demandent d’accueillir car chez eux il n’y a plus de place.
    Faîtes ce que je vous dis mais pas ce que je fais.
    Ces deux guignols sont tout juste bons à parader en chemise blanche devant des caméras dans un décor de carton pâte de théâtre d’opération. Ils me font vomir, pas vous ?

     
  5. passet près de Claude Roland dit :

    Deux super-guignols qui, malheureusement, sont adulés des merdias et des bobos qui pullulent. Pour anecdote, un de mes amis, médecin militaire, connaissait bien Kouchner depuis l’affaire de la rupture du barrage de Malpasset près de Fréjus en 1959. Il m’a raconté que ce dernier sortait à peine de santé navale et c’était introduit à l’EMIR (équipe médicale d’intervention rapide) qui portait secours aux sinistrés. Il se vantait d’avoir organisé à lui seul les secours et se faisait payer le manque à gagner d’un cabinet fictif à Avignon. Même genre que Douste-Blasy : deux médecins virtuels. Cet ami à ensuite viré deux fois Kouchner d’Afrique, la dernière où il venait avec une équipe de cameramen au Congo pour se faire filmer dans un dispensaire comme si il participait aux soins. Il a fait le coup ensuite avec les sacs de riz en Ethiopie. Lui et BHL sont juste des chasseurs de gloire, des bajouilloux qui crachent en l’air et disent qu’il pleut. Mais ces deux pauvres mecs sont dangereux comme on l’a vu avec les vaccinations à l’hépatite B et comme on l’a vu avec BHL; ils sont capables de semer un grave désordre. BHL a destabilisé la Lybie et permit l’infestations terroriste au Mali car il est sioniste et aux ordres de la HFI et de Soros notamment.
    Mais il est curieux qu’il n’arrive rien à ces deux types, comme il n’est rien arrivé à Boudarel revenu tranquilou du Nord Vietnam après avoir torturé des prisonniers Français capturés à Dien-Bien-Phu !
    Personne ne lui a fait la peau, ce qui prouve que la lâcheté, chez les Français, est bien introduite dans la plupart des esprits.

     

Qu'en pensez vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

WordPress spam bloqué par CleanTalk.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

DEGUELDRE : LE 6 JUILLET 1962, ON A FUSILLÉ L’HONNEUR (Éric de Verdelhan)

DEGUELDRE :
LE 6 JUILLET 1962,
ON A FUSILLÉ L’HONNEUR
(Éric de Verdelhan)

4 juillet 2018
 

 Aujourd’hui, ayons une pensée pour l’un des plus ardents défenseurs de l’Algérie française : le lieutenant Roger Degueldre, fusillé le 6 juillet 1962. Chef des « Commandos Delta » de l’OAS, poursuivi par toutes les polices, sa tête mise à prix, il a été trahi et arrêté le 7 avril 1962. Et pendantLire la suite

DEGUELDRE : LE 6 JUILLET 1962, ON A FUSILLÉ L’HONNEUR (Éric de Verdelhan)

DEGUELDRE :
LE 6 JUILLET 1962,
ON A FUSILLÉ L’HONNEUR
(Éric de Verdelhan)

4 juillet 2018
 

 Aujourd’hui, ayons une pensée pour l’un des plus ardents défenseurs de l’Algérie française : le lieutenant Roger Degueldre, fusillé le 6 juillet 1962. Chef des « Commandos Delta » de l’OAS, poursuivi par toutes les polices, sa tête mise à prix, il a été trahi et arrêté le 7 avril 1962. Et pendantLire la suite

HONNI SOIT QUI MALI PENSE ! (bis) (L’Imprécateur)

HONNI SOIT QUI MALI PENSE ! (bis)
(L’Imprécateur)

2 juin 2018
 

 Plus je regarde les vidéos de Mamoudou-Super-Migrant, plus je suis perplexe. Il y a d’abord l’anomalie du positionnement de l’enfant visible sur cette photo : Première photo, Mamoudou arrive au troisième étage. Au quatrième, l’enfant de quatre ans est à un mètre du voisin. Il a la pointe des piedsLire la suite

SUPPRESSION DU MOT « RACE » DANS LA CONSTITUTION : LA FAUSSE BONNE IDEE (L’Imprécateur)

SUPPRESSION DU MOT « RACE » DANS LA CONSTITUTION :
LA FAUSSE BONNE IDEE
(L’Imprécateur)

18 juillet 2018
 

 Le principe (pervers) est bien connu. Quand on ne peut plus (ou qu’on ne veut plus) diriger un pays en prenant les décisions qui s’imposent pour sa sécurité et son développement économique et social, on s’occupe d’autre chose, autant pour détourner l’attention du peuple que pour détruire ce qui reste de sonLire la suite

« ON A GAGNE… ON A GAGNE » ? ON A GAGNE QUOI, AU JUSTE ? (Marc Le Stahler)

« ON A GAGNE… ON A GAGNE » ?
ON A GAGNE QUOI, AU JUSTE ?
(Marc Le Stahler)

18 juillet 2018
 

  La « fête » est finie. Tant mieux, ça commençait à bien faire. Elle se termine dans un fatras nauséeux et confus de 14 juillet, de finale de foot, de casseurs d’autant plus violents qu’ils restent impunis et de médias de plus en plus béats, subjugués par ce ballon-qui-rend-fou et l’idéologie mortifère du « vivre-ensemble »,Lire la suite

« ON A GAGNE… ON A GAGNE » ? ON A GAGNE QUOI, AU JUSTE ? (Marc Le Stahler)

« ON A GAGNE… ON A GAGNE » ?
ON A GAGNE QUOI, AU JUSTE ?
(Marc Le Stahler)

18 juillet 2018
 

  La « fête » est finie. Tant mieux, ça commençait à bien faire. Elle se termine dans un fatras nauséeux et confus de 14 juillet, de finale de foot, de casseurs d’autant plus violents qu’ils restent impunis et de médias de plus en plus béats, subjugués par ce ballon-qui-rend-fou et l’idéologie mortifère du « vivre-ensemble »,Lire la suite

POUR MACRON, QUE VEUT DIRE « RÉFORMER » ?(Henri Maurel)

POUR MACRON, QUE VEUT DIRE « RÉFORMER » ?
(Henri Maurel)

14 avril 2018
 

 Réformer = « Faire subir à quelque chose des modifications importantes destinées à l’améliorer » (Larousse). Réformer = « Rectifier, c’est-à-dire rétablir dans l’ancienne forme ou dans une forme meilleure » (Littré). Ces deux définitions impliquent un constat initial, un bilan qui montre une dégradation par rapport à une situation antérieure et sur unLire la suite