POUR MACRON, QUE VEUT DIRE « RÉFORMER » ?
(Henri Maurel)

Share Button

Réformer = « Faire subir à quelque chose des modifications importantes destinées à l’améliorer » (Larousse).
Réformer = « Rectifier, c’est-à-dire rétablir dans l’ancienne forme ou dans une forme meilleure » (Littré).

Ces deux définitions impliquent un constat initial, un bilan qui montre une dégradation par rapport à une situation antérieure et sur un laps de temps assez long.

Donc avant de rectifier, modifier, rétablir, améliorer, il faut, d’abord, avoir fait un bilan sur les choix antérieurs. Par exemple :

  • l’abandon de la préférence communautaire a-t-elle été favorable à l’industrie européenne ?
  • l’immigration massive maghrébine et africaine a-t-elle été bénéfique, pour l’économie et l’identité européenne ?
  • les délocalisations industrielles intra et extra européennes ont -elles été positives sur le plan social et économique ?
  • la concurrence exacerbée entre les entreprises européennes, sans harmonisation fiscale et sociale, a-t-elle été positive sur le plan social et économique ?
  • etc.

Suivant les réponses que l’on donnera à ces questions, nous aurons des réformes dont les orientations seront très différentes.

La réforme n’existe pas sans une nouvelle orientation : « où voulons-nous aller ? » – « quels sont les nouveaux objectifs à atteindre ? »

Mais l’orientation nouvelle n’existe pas sans un bilan initial !

Or, le Président Macron, parle de « réformer le pays », mais il n’a pas fait le bilan initial sur les causes de la dette, des délocalisations, du chômage massif, de l’effacement de l’identité et de la fierté nationale, de l’abaissement du niveau scolaire, etc.

N’ayant pas fait le bilan, ses objectifs sont les mêmes que ses prédécesseurs, à savoir : Europe supranationale, ultralibéralisme, concurrence sauvage, délocalisation, « moins-disant social », pas de planification volontariste des États, laisser faire « Le Marché », Europe « ouverte sur le monde », continent qui change de population, culture du « melting-pot et du Métissage », etc.

En bref, les réformes « Macron » portent sur la forme et les moyens, mais pas sur les objectifs à atteindre.

Les objectifs sont les mêmes que ceux de l’UMPS, qui, en quatre décennies, ont conduit notre pays vers l’état délabré où il se trouve aujourd’hui. Donc il n’y a pas de réforme, mais la continuation de la même politique en adaptant la forme et les moyens.

Les mêmes causes produisant les mêmes effets ils porteront les mêmes fruits, le déclin national continuera.

 

Henri Maurel
souverainiste

preaudecole@free.fr



 

Share Button
 

3 Commentaires

  1. Claude Roland dit :

    Quand est-ce que les Français vont enfin réaliser que leur classe politique est farcie de branleurs, de beaux parleurs, donc d’escrocs, qui profitent de leur argent et paupérisent la population tout en se fichant COMPLETEMENT de l’avenir de notre Nation ?
    D’ailleurs il ne parlent que très rarement de la France, mais ont le mot « république » plein la bouche.
    C’est à se demander si les Français ont encore un cerveau !!! Ce n’est plus un peuple mais un troupeau de moutons !

     
    • De toute façon, l’ensemble des responsables politiques depuis 40 ans, sera traduit au tribunal du peuple français. Et ceux qui auront réussi à se réfugier en Suisse, pas de problèmes, quatre bombinettes atomiques pointées sur chaque capitale cantonale de nos voisins, devraient les convaincre de nous rendre les fuyards, avant le feu populaire français. À moins que les Suisses ne disposent de S600 russes, le marchandage devrait être bénéfique à la République Morale que ces fuyards ont si longtemps bafouée. « Tu ne voleras pas », alors chaque français aura la sensation que la grande arnaque socialisante est terminée.

       

Qu'en pensez vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

WordPress spam bloqué par CleanTalk.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

DEGUELDRE : LE 6 JUILLET 1962, ON A FUSILLÉ L’HONNEUR (Éric de Verdelhan)

DEGUELDRE :
LE 6 JUILLET 1962,
ON A FUSILLÉ L’HONNEUR
(Éric de Verdelhan)

4 juillet 2018
 

 Aujourd’hui, ayons une pensée pour l’un des plus ardents défenseurs de l’Algérie française : le lieutenant Roger Degueldre, fusillé le 6 juillet 1962. Chef des « Commandos Delta » de l’OAS, poursuivi par toutes les polices, sa tête mise à prix, il a été trahi et arrêté le 7 avril 1962. Et pendantLire la suite

DEGUELDRE : LE 6 JUILLET 1962, ON A FUSILLÉ L’HONNEUR (Éric de Verdelhan)

DEGUELDRE :
LE 6 JUILLET 1962,
ON A FUSILLÉ L’HONNEUR
(Éric de Verdelhan)

4 juillet 2018
 

 Aujourd’hui, ayons une pensée pour l’un des plus ardents défenseurs de l’Algérie française : le lieutenant Roger Degueldre, fusillé le 6 juillet 1962. Chef des « Commandos Delta » de l’OAS, poursuivi par toutes les polices, sa tête mise à prix, il a été trahi et arrêté le 7 avril 1962. Et pendantLire la suite

HONNI SOIT QUI MALI PENSE ! (bis) (L’Imprécateur)

HONNI SOIT QUI MALI PENSE ! (bis)
(L’Imprécateur)

2 juin 2018
 

 Plus je regarde les vidéos de Mamoudou-Super-Migrant, plus je suis perplexe. Il y a d’abord l’anomalie du positionnement de l’enfant visible sur cette photo : Première photo, Mamoudou arrive au troisième étage. Au quatrième, l’enfant de quatre ans est à un mètre du voisin. Il a la pointe des piedsLire la suite

SUPPRESSION DU MOT « RACE » DANS LA CONSTITUTION : LA FAUSSE BONNE IDEE (L’Imprécateur)

SUPPRESSION DU MOT « RACE » DANS LA CONSTITUTION :
LA FAUSSE BONNE IDEE
(L’Imprécateur)

18 juillet 2018
 

 Le principe (pervers) est bien connu. Quand on ne peut plus (ou qu’on ne veut plus) diriger un pays en prenant les décisions qui s’imposent pour sa sécurité et son développement économique et social, on s’occupe d’autre chose, autant pour détourner l’attention du peuple que pour détruire ce qui reste de sonLire la suite

« ON A GAGNE… ON A GAGNE » ? ON A GAGNE QUOI, AU JUSTE ? (Marc Le Stahler)

« ON A GAGNE… ON A GAGNE » ?
ON A GAGNE QUOI, AU JUSTE ?
(Marc Le Stahler)

18 juillet 2018
 

  La « fête » est finie. Tant mieux, ça commençait à bien faire. Elle se termine dans un fatras nauséeux et confus de 14 juillet, de finale de foot, de casseurs d’autant plus violents qu’ils restent impunis et de médias de plus en plus béats, subjugués par ce ballon-qui-rend-fou et l’idéologie mortifère du « vivre-ensemble »,Lire la suite

« ON A GAGNE… ON A GAGNE » ? ON A GAGNE QUOI, AU JUSTE ? (Marc Le Stahler)

« ON A GAGNE… ON A GAGNE » ?
ON A GAGNE QUOI, AU JUSTE ?
(Marc Le Stahler)

18 juillet 2018
 

  La « fête » est finie. Tant mieux, ça commençait à bien faire. Elle se termine dans un fatras nauséeux et confus de 14 juillet, de finale de foot, de casseurs d’autant plus violents qu’ils restent impunis et de médias de plus en plus béats, subjugués par ce ballon-qui-rend-fou et l’idéologie mortifère du « vivre-ensemble »,Lire la suite

POUR MACRON, QUE VEUT DIRE « RÉFORMER » ?(Henri Maurel)

POUR MACRON, QUE VEUT DIRE « RÉFORMER » ?
(Henri Maurel)

14 avril 2018
 

 Réformer = « Faire subir à quelque chose des modifications importantes destinées à l’améliorer » (Larousse). Réformer = « Rectifier, c’est-à-dire rétablir dans l’ancienne forme ou dans une forme meilleure » (Littré). Ces deux définitions impliquent un constat initial, un bilan qui montre une dégradation par rapport à une situation antérieure et sur unLire la suite