DÉBAT CORNÉLIEN
tragédie antique
(Cédric de Valfrancisque)

Share Button

(Le décor : Narcisse-Jupiter Micron, de fort méchante humeur, arpente les couloirs de l’Élysée, suivi par le chien Némo qui lui renifle l’arrière-train…)

 

Ô rage  ! Ô désespoir ! Ô la vieille chipie !
Devrais-je encore longtemps supporter ses saillies  ?
Et me suis-je essayé à des travaux guerriers,
Que pour voir retomber ma popularité ?
Mes airs  de Jouvenceau que les Français admirent,
Cet art du compromis, ce talent à mentir,
Qui me valent partout l’estime des médias,
Sont trahis par Brigitte qui ne fait rien pour moi.

Ô le doux souvenir d’Hollande et sa mousmée !
Celle-là qu’en scooter il aimait cocufier,
Et qu’il a répudiée, avec morgue et dédain,
Comme on se débarrasse  d’une vieille catin.
Je sais gré à ma vieille de m’avoir déniaisé,
Et appris, au théâtre, les belles envolées,
Mais est-ce une raison pour se croire tout permis :
Mais pour qui se prend-elle, cette vieille harpie ?

Je lui fais grand honneur d’encore la trousser,
Car mes épanchements vont à Mathieu Gallet.
Tout le monde à Amiens, au Touquet, à Paris,
Sait que « Mémé Trogneux » me sert d’alibi :
Que je suis en tous points fidèles à mes idées,
Car je suis hétéro «et en même temps»… pédé.
J’assume sans vergogne mon goût pour les mignons :
Oui je suis inverti et j’aime le giron !

Si encore la Trogneux n’était pas si vilaine :
J’enrage de voir Trump et sa belle Slovène.
Moi, le quadragénaire, coqueluche des rombières,
Je traîne une radasse, coiffée comme un cocker.
Et bien trop court vêtue pour son âge avancé :
Espèce de momie de l’époque « yéyé ».
J’ai l’air un peu idiot affublé de ma duègne :

Car ma vieille Brigitte fait déjà « fin de règne » !

Le haut rang que j’occupe et que beaucoup m’envient,
Devrait me préserver de bien des avanies.
Je pourrais être heureux, épanoui, adulé.
Ai-je donc mérité ma playmate fripée ?
Et j’en ai plus qu’assez d’être entouré de vieux.
Il ne fait aucun doute que je mérite mieux,
Que la mère Belloubet, le sinistre Collomb,
Ce triste ramassis de vieilles et de vieux cons.

Je suis jeune après tout et, bien que freluquet,
Je n’aime que les jeunes, je hais les retraités.
Admirez mon image, mais plaignez ma jeunesse.
Même avec une jupe portée au ras des fesses
Cette pauvre Brigitte est un très vieux tableau
Qui a beaucoup de mal à grimper aux rideaux.
Et moi, petit génie, épris de romantisme,
Je me tape la vieille avec ses rhumatismes…  

Or donc, je n’en puis plus, ça ne peut plus durer,
Il me faut derechef un autre os à ronger.
Je m’en vais sur le champ bombarder la Syrie ;
Certes, ça ne sert à rien, mais après tout tant pis !
Je suis « Chef des Armées » ; j’ai ici  tous les droits,
Et y compris celui de faire n’importe quoi.
Je serais bien stupide de raisonner en sage :
Je vais encore gagner cinq points dans les sondages.

 

(Il sort en ondulant des hanches tel un mariolet de cour pour aller sur le champ téléphoner à Donald Trump. Le chien Némo en profite pour pisser sur la moquette…)

 

Cédric de Valfrancisque
25/04/2018



Share Button
 

10 Commentaires

  1. Amusant. Toutefois n’y a-t-il pas une faute de frappe sur « giton » remplacé, moins avantageusement, par « giron »?

     
  2. Charles Hoursain dit :

    J’ai lu et bien ri en lisant cette « satyre moqueuse »… Néanmoins, j’avais l’impression de lire certains passages qui confirment mes analyses (mariage de raison, penchant homo, etc., description de la Mme Trogneux tout à fait exacte et dudit Narcisse-Jupiter).

     
  3. Bien envoyé ! Belle plume ! J’ai bien ri ! Je garde, je diffuse ! Merci M. de Valfrancisque !

     
  4. Bonjour,félicitation pour ces vers. Un coup bas ? N’aimerait-« elle » pas ça ?
    En fait je ne sais pas de qui, elle ou lui, je parle…

    Bien amicalement.

     
  5. Fort amusant, convenons-en, mais attention : pour moins que cela, un doigt d’honneur, un retraité sera implacablement poursuivi pour outrage !
    L’auteur est réellement bien courageux de publier tel chef d’œuvre…
    Souhaitons que les censeurs qui parcourent ce site ne fassent pas leur rapport.

     
  6. Beau pastiche, belle tirade en « hommage » à la marquise de Trogneuxgneux.
    Allez sur Google et tapez Cédric de Valfrancisque, vous aurez ainsi accès à d’autres morceaux de bravoure.

     
  7. L’auteur de ce pamphlet a un sacré beau coup de plume.
    Mais ce n’est pas bien, de se moquer des vieux.
    Sorti de la bouche de M. Roland Magdane, ça ferait un tabac.

     
  8. Oui, mais rien ne remplace un professeur de lettres comme la mère Brigitte pour corriger les fautes de son chérubin chéri. Si elle avait lu son texte elle lui aurait affectueusement rappelé que l’on n’est pas gré mais que l’on « sait gré » !

     
  9. Ouaiiip…
    Elle n’a pas fait grand chose pour mériter cela !
    Je comprends le plaisir d’écrire une telle envolée lyrique, mais admettons que le coup est un peu bas, pour elle en tout cas !

     

Qu'en pensez vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

WordPress spam bloqué par CleanTalk.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

LA STRATEGIE ORBAN (Marc Le Stahler)

LA STRATEGIE ORBAN (Marc Le Stahler)

15 août 2018

Imaginez un court instant… Après le clownesque et désastreux quinquennat Hollande, Macron renvoyé au Touquet dans ses foyers avant la fin de son quinquennat, acculé à la démission par ses mensonges, ses scandales, son incompétence, son mépris du peuple et ses trahisons… Imaginez encore… Un homme hors du commun émerge soudain, contreLire la suite

 
MINURNE REJOINT LE CONSEIL NATIONAL DE LA RÉSISTANCE EUROPÉENNE (CNRE)

MINURNE REJOINT LE CONSEIL NATIONAL DE LA RÉSISTANCE EUROPÉENNE (CNRE)

3 août 2018

Chers Compatriotes, Le 1er août 2018, Minurne-Résistance a officiellement rejoint le CONSEIL NATIONAL DE LA RÉSISTANCE EUROPÉENNE (CNRE), solennellement créé par Renaud Camus et Karim Ouchik le jeudi 9 novembre 2017 – jour du 47ème anniversaire de la disparition du général de Gaulle – à Colombey-les-Deux-Églises. Dès la création duLire la suite

 
TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : LA FIN ANNONCÉE DU FANTASME ÉCOLO (L’Imprécateur)

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : LA FIN ANNONCÉE DU FANTASME ÉCOLO
(L’Imprécateur)

14 août 2018

Souvenons-nous de COP21 et du triomphe annoncé de la « transition énergétique » qui allait sauver la planète (moyennant tout de même cent milliards d’euros à faire débourser chaque année aux contribuables des pays réputés riches, ceux des pays en développement, comme la Chine, en étant exemptés.) Se croyant assurés d’une manneLire la suite

 
LA STRATEGIE ORBAN (Marc Le Stahler)

LA STRATEGIE ORBAN (Marc Le Stahler)

15 août 2018

Imaginez un court instant… Après le clownesque et désastreux quinquennat Hollande, Macron renvoyé au Touquet dans ses foyers avant la fin de son quinquennat, acculé à la démission par ses mensonges, ses scandales, son incompétence, son mépris du peuple et ses trahisons… Imaginez encore… Un homme hors du commun émerge soudain, contreLire la suite

 
LA STRATEGIE ORBAN (Marc Le Stahler)

LA STRATEGIE ORBAN (Marc Le Stahler)

15 août 2018

Imaginez un court instant… Après le clownesque et désastreux quinquennat Hollande, Macron renvoyé au Touquet dans ses foyers avant la fin de son quinquennat, acculé à la démission par ses mensonges, ses scandales, son incompétence, son mépris du peuple et ses trahisons… Imaginez encore… Un homme hors du commun émerge soudain, contreLire la suite

 
LA STRATEGIE ORBAN (Marc Le Stahler)

LA STRATEGIE ORBAN (Marc Le Stahler)

15 août 2018

Imaginez un court instant… Après le clownesque et désastreux quinquennat Hollande, Macron renvoyé au Touquet dans ses foyers avant la fin de son quinquennat, acculé à la démission par ses mensonges, ses scandales, son incompétence, son mépris du peuple et ses trahisons… Imaginez encore… Un homme hors du commun émerge soudain, contreLire la suite

 
POUR MACRON, QUE VEUT DIRE « RÉFORMER » ?(Henri Maurel)

POUR MACRON, QUE VEUT DIRE « RÉFORMER » ?
(Henri Maurel)

14 avril 2018

Réformer = « Faire subir à quelque chose des modifications importantes destinées à l’améliorer » (Larousse). Réformer = « Rectifier, c’est-à-dire rétablir dans l’ancienne forme ou dans une forme meilleure » (Littré). Ces deux définitions impliquent un constat initial, un bilan qui montre une dégradation par rapport à une situation antérieure et sur unLire la suite