LE BABOUIN ET LE OUISTITI
(Cédric de Valfrancisque)

Les Levantins en leur légende
Disent qu’en un pays nommé Francarabia,
Un gros babouin du nom d’Hollande
Du peuple des macaques, un jour, devint le roi.

Un drôle de monarque, pour tout dire, propre à rien,
Atteint de priapisme, troussant moult guenons.
Plus prompt à ripailler et boire comme un vaurien,
Qu’à faire, pour son peuple, ce qui eut été bien.

Et il devint toujours plus vorace et bien gras.
Le vivre et le couvert : que faut-il davantage ?
Quand on aspire surtout à jouir de son état,
Et à mener la vie du rat dans un fromage.

Un jour en son royaume arriva un marchand,
Un sémite madré, nommé Jacques Attali.
Il était fort hâbleur ce fils de Canaan,
Portant sur son épaule un petit ouistiti.

« Majesté, dit le juif, souffrez donc qu’aujourd’hui,
Je vous fasse un présent qui devrait vous ravir :
Je m’en vais vous donner ce charmant ouistiti,
Car Il est fort malin et fait pour vous servir »

« Vous n’avez rien à craindre, Sire, pour votre cheptel :
Il s’est amouraché d’une vieille guenon.
Il en est fort épris, ne sautant que sur elle.
Et aux autres femelles, il préfère un giron ».

À ces mots le babouin, guilleret, tout content,
Accepte le présent et s’en va honorer,
Au sein de son harem et sans perdre un instant,
Sa guenon préférée nommée Julie Gayet.

Le ouistiti malin devint bouffon de cour,
On le trouvait gracieux, sautillant, primesautier :
Qualités qui manquaient au gros babouin balourd,
Avec son embonpoint et son cul tout pelé.

Or donc il advint ce qu’on pouvait prévoir :
Le babouin éreinté par maintes nuits de rut,
Fatigué, repu, et ne voulant rien voir,
Laissa le ouistiti occuper sa cahute.

Or ce dernier, roublard, n’attendait que son heure,
Pour occuper ce lieu où il se trouvait bien,
Et chasser le babouin jusqu’hors de sa demeure,
En lui volant son trône, son royaume et ses biens !

Par magnanimité ou bien par moquerie,
Il lui proposa bien la guenon Taubira,
Ou encore Ségolène ou encore Valérie.
Pourquoi donc insister : l’autre n’en voulait pas !

Le ouistiti vainqueur savoura sa victoire,
Fit venir ses amis et sa vieille rombière,
Bâtissant un royaume dévolu à sa gloire,
Se fit dorénavant appeler Jupiter.

Le gros babouin furieux, trahi, déçu, floué,
Jura – mais un peu tard – qu’on ne l’y prendrait plus.
Que plus jamais, Grands Dieux, il ne sacrifierait
Ses propres intérêts à des «histoires de cul».

La morale de la fable, c’est du moins mon avis
C’est qu’il ne faut jamais accorder sa confiance,
A un fourbe sémite ou à son ouistiti,
Ces gens ne croient en rien sinon… à la finance.


Cédric de Valfrancisque

15/05/2018



 

5 Commentaires

  1. RONALDEGAULE dit :

    Peut-on savoir comment répondre à cette indigence intellectuelle,
    Qui pousse les Français à choisir dans des selles
    Nombre d’individus de grande incompétence
    Qui prétendent toujours représenter la France
    Alors que leur passage nous prive d’espérance
    Et ruine l’essentiel de ce qu’était la France.
    Il faut donc sans tarder revoir au plus profond
    Les articles foireux de la Constitution
    Et ceux qui autorisent de telles votations !!

     
  2. Pierre Malak dit :

    De manière absolument Excellentissime,
    Et même, pour la rime et le fond surtout, Brillantissime !

    J’en suis pantois…

     
  3. Je me demande où va nous mener la bande des néo-ouistitistes !

     
  4. Giscard, Mitterrand, Chirac, Sarkozy et Hollande ont favorisé et encouragé l’islamisation de la France, Macron veut mettre l’islam au POUVOIR !!

    Frontistes, patriotes, souverainistes, nationalistes, identitaires, recommandez ce blog à vos amis(ies) > http://wolf.over-blog.com

     
  5. Omar Krüger dit :

    Attention! tout le monde peut passer pour un anthropoïde sauf Taubira. Poursuites obligent.
    De même on peut se payer la tête de bien du monde sauf de ces mites…

     

Qu'en pensez vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

WordPress spam bloqué par CleanTalk.
AMI, ENTENDS-TU LE BRUIT SOURD DU TOCSIN, DANS LA PLAINE ?(Luc Sommeyre)

AMI, ENTENDS-TU LE BRUIT SOURD DU TOCSIN, DANS LA PLAINE ?
(Luc Sommeyre)

14 mai 2018

« LE » problème n’est pas « un » problème Il est tard. Très tard. Nous vivons les derniers moments pour réunir en un sursaut salvateur tous les Français qui ont compris que le seul problème à régler est l’invasion musulmane. L’actualité nous offre un exemple tragique. Le « fou d’Allah » de l’Opéra à ParisLire la suite

 
ERNST VON SALOMON (Éric de Verdelhan)

ERNST VON SALOMON
(Éric de Verdelhan)

13 mai 2018

«… Je manifeste toujours tout seul. Mes idées sont trop originales pour susciter l’adhésion des masses bêlantes ataviquement acquises aux promiscuités transpirantes et braillardes inhérentes à la vulgarité du régime démocratique imposé chez nous depuis deux siècles par la canaille régicide… »        (Pierre Desproges)   Plus le temps passe et plusLire la suite

 
POUR MACRON, QUE VEUT DIRE « RÉFORMER » ?(Henri Maurel)

POUR MACRON, QUE VEUT DIRE « RÉFORMER » ?
(Henri Maurel)

14 avril 2018

Réformer = « Faire subir à quelque chose des modifications importantes destinées à l’améliorer » (Larousse). Réformer = « Rectifier, c’est-à-dire rétablir dans l’ancienne forme ou dans une forme meilleure » (Littré). Ces deux définitions impliquent un constat initial, un bilan qui montre une dégradation par rapport à une situation antérieure et sur unLire la suite

 
FOURBE QUI COMME HULOT… (Cédric de Valfrancisque)

FOURBE QUI COMME HULOT…
(Cédric de Valfrancisque)

20 mai 2018

(à la manière de Joachim du Bellay) Fourbe qui comme Hulot, cet écolo cinglé, Trahissant ses amis pour devenir ministre, (Alors qu’il n’est en fait, qu’un paltoquet sinistre) Se vendit à Macron par besoin d’exister. Reverrons-nous un jour nos charmants patelins, Sans tous ces grands totems qui obstruent l’horizon ? ImmondesLire la suite

 
LES DESSOUS DU« CASSE DU SIÈCLE »(Jean Goychman)

LES DESSOUS DU
« CASSE DU SIÈCLE »
(Jean Goychman)

12 mai 2018

La chaîne de télévision BFM télé a diffusé récemment un documentaire de 53 minutes intitulé Le Casse du Siècle. À l’heure où beaucoup de gens commencent à se poser des questions sur le « pourquoi » de l’élection d’Emmanuel Macron, cette émission arrive à point nommé pour nous relater l’histoire de ceLire la suite

 
L’ISLAM VU PAR LE PLUS GRAND SAVANT ARABE(L’Imprécateur)

L’ISLAM VU PAR LE PLUS GRAND SAVANT ARABE
(L’Imprécateur)

20 mai 2018

Ayant cité Ibn Khâldoun dans mon précédent article, il me paraît intéressant de faire un bref résumé de la façon dont ce grand et quasiment unique savant arabe a perçu le monde musulman. Tous les autres, ou presque, « savants » arabes étaient d’origine juive, persane ou européenne et récupérés par lesLire la suite

 
POUR MACRON, QUE VEUT DIRE « RÉFORMER » ?(Henri Maurel)

POUR MACRON, QUE VEUT DIRE « RÉFORMER » ?
(Henri Maurel)

14 avril 2018

Réformer = « Faire subir à quelque chose des modifications importantes destinées à l’améliorer » (Larousse). Réformer = « Rectifier, c’est-à-dire rétablir dans l’ancienne forme ou dans une forme meilleure » (Littré). Ces deux définitions impliquent un constat initial, un bilan qui montre une dégradation par rapport à une situation antérieure et sur unLire la suite