GENDARMERIE : APRÈS « LA BLANCHE » ET « LA ROUGE »… « LA VERTE » ?
(L’Imprécateur)

Share Button

Le colonel commandant les forces de gendarmerie des Alpes maritimes a envoyé le 15 juin un message de bonne fête de l’Aïd-el-fitr, accompagné d’un retentissant « AÏD MOUBARAK » (en majuscules dans le texte) en guise de conclusion. Il ne l’a heureusement pas (pour lui) accompagné du traditionnel « TaqqabbAllahou minna wa minkoum » (تقبل الله منا ومنكم − puisse Allah accepter mes actes ainsi que les vôtres) qui eut marqué son allégeance à l’islam [1].

Ce message adressé aux pratiquants d’une religion spécifique en a surpris plus d’un, et pas seulement à la gendarmerie des Alpes-Maritimes…

 

Déontologie

Le Gouvernement français a créé un code de déontologie commun à la Police et à la Gendarmerie, toutes deux soumises au ministère de l’Intérieur depuis 2009. Le code commun, intégré au code de la sécurité intérieure, est institué par le décret no 2013-1113 du 4 décembre 2013 qui abroge le code de 1986.

Il est dit, entre autres, dans ce Code :

« Policiers et gendarmes doivent être impartiaux. Ils doivent faire preuve de respect envers toute personne.
« Leurs actes et leurs propos ne doivent pas constituer une discrimination réprimée par l’article 225-1 du Code Pénal. Aucune discrimination ne doit donc être faite en raison : du sexe, de l’âge, etc.
« […] Dans l’exercice de ses fonctions, l’agent doit d’ailleurs s’abstenir d’exprimer ou de manifester ses convictions religieuses, politiques ou philosophiques. »

En envoyant ce message de « excellente fête » à ses subordonnés, le colonel ne manifeste pas obligatoirement ses convictions religieuses personnelles, même si le « excellente fête » plutôt que le traditionnel « bonne fête » puisse être considéré comme un enthousiasme un peu excessif. Mais dans ce cas, on attend avec impatience qu’il rende publics ses messages à l’occasion de fêtes religieuses chrétiennes, juives ou bouddhistes : « Merveilleux Yom kippour », « Pétulantes Pâques »… Sinon, quid de sa neutralité si ses subordonnés musulmans sont les seuls à avoir ce privilège ?

Le colonel pourrait dans ce cas, éventuellement, être suspecté de discrimination religieuse et tomber sous le coup de l’article 225-1 du Code Pénal, et peut-être de l’art. L4121 du Code de la Défense :

« Les militaires de la gendarmerie ne peuvent exprimer leurs opinions religieuses qu’en dehors du service et avec la réserve exigée par l’état militaire […] qu’ils soient ou non en service, lorsqu’ils s’expriment à travers les réseaux de communication électroniques sociaux. » (art.29 du code de déontologie)

C’est à ses supérieurs d’en juger.

Il est curieux, par ailleurs, que les frères laïcards de la loge La Libre Pensée, si prompts à bondir sur toute manifestation religieuse dans le domaine public, n’aient pas réagi en stigmatisant ce souhait de « excellent Aïd-el-fitr ». Peut-être considèrent-ils ce geste comme une reconnaissance de « fête coutumière traditionnelle » comme ils l’ont fait en admettant cette explication foireuse, parce que fausse, donnée par Anne Hidalgo pour justifier les réceptions des autorités religieuses musulmanes à la Mairie de Paris à l’occasion de la fin du ramadan, l’un des cinq « piliers » de l’islam ?

L’Union Nationale des Personnels et Retraités de la Gendarmerie, UNPRG, a réagi a minima avec la prudence qui s’impose, en réclamant la création d’un poste de « référent déontologique ». Cela peut paraître léger, mais ça a au moins le mérite d’attirer l’attention des autorités concernées sur le zèle islamique quelque peu intempestif du colonel gendarme.

Voici ce communiqué :

OBLIGATION DE NEUTRALITÉ

Dans un message adressé le 15 juin à l’ensemble des unités et conclu par « à tous, Aïd Moubarak », le Commandant de Groupement de Gendarmerie départementale des Alpes-Maritimes a souhaité à l’occasion de la fin du ramadan, une « excellente fête de l’Aïd el Firt » à ses subordonnés et leurs familles de confession musulmane.
Pour l’UNPRG qui trouve ce message surprenant, ce Colonel a oublié qu’il est tenu au devoir de réserve mais surtout à une obligation de neutralité laïque, afin de respecter l’égalité des opinions religieuses et philosophiques de l’ensemble des personnels placés sous son autorité.
Devant de telles initiatives singulières, la direction générale de la gendarmerie devrait entamer une réflexion sur la création d’un poste de référent déontologue.

Henri Martinez
Président national de l’UNPRG

Et n’oubliez pas, chers lecteurs que, si le ministre de l’Intérieur soutient la démarche du colonel, nous pourrions avoir bientôt sur tous les documents administratifs le logo suivant :

 

L’Imprécateur
22/06/2018

 

[1] Il y a une petite faute grammaticale dans ma traduction. Que les arabophones m’en excusent, mais je ne pouvais pas mettre « mes actes » au pluriel avec un « nos actes ». C’eût été impliquer toute la hiérarchie de la gendarmerie. Rien ne prouve a priori que le colonel n’ait pas agit seul.



 

Share Button
 

22 Commentaires

  1. Écoutez la réponse des gendarmes : ahurissant !
    https://www.youtube.com/watch?v=otsp4IclDAc

     
    • Malheureusement (on va dire ça comme ça…) cet épisode de violence provoquée par la racaille maghrébine (si on a peur des mots, on a peur des coups parce qu’on se refuse à en donner et qu’on se « couche ») est « bien peu de choses » par rapport à ce qui se passe au quotidien.

       
  2. Son attitude mérite une sanction !!! d’autre part j’estime que les forces armées françaises ne devraient pas accepter de muzz dans leurs rangs…. ce sont des traitres et des menteurs congénitaux !!!

     
  3. Véritable traître Allah nation ! Mérite un tribunal populaire, ni plus , ni moins.
    Peut être une lueur d’espoir avec l’Autriche qui va ouvrir la voie : voir l’édito du 25 JUIN de NB-MERCI.
    https://enl-france.eu/enl-edito/
    Et diffuser….

     
  4. flèchebleue dit :

    Pour UN BELTRAME combien de VINOT ???.
    Ce qui s’est passé en 40, n’était qu’un exercice … Ce qui se passera demain sera encore plus terrible …

     
  5. Le Chef des gendarmes des Alpes Maritimes Manifeste son total engagement pour l’islam, rompant avec son devoir d’impartialité, de neutralité religieuse. N’ayant pas constaté de souhaits semblables pour l’ascension, la conclusion s’impose. Ce fumier doit démissionner immédiatement sans salaire.
    Avec ce Colonel de gendarmerie ouvertement Pro-Musulman, sans doute alléché par les présents du ramadan, on commence à situer la position des courageux gendarmes, soumis au pouvoir et prêt à lécher abondamment.
    On comprend alors mieux le geste du Colonel Arnaud Beltrame se sacrifiant en un véritable suicide démonstratif de son opposition à ce terroriste qui l’égorgea comme un mouton, même si on eût préféré une action plus martiale. Cet acte désespéré était bien anormal, et naissait d’une protestation muette contre la Doxa ambiante, et la complicité des forces de l’ordre dans l’islamisation, qui explique tous ces attentats et ces terroristes batifolant en liberté pendant que le pandor traque les patriotes pour crime d’opinion.
    Dans les Alpes Maritimes, on sait maintenant à quoi s’en tenir des amitiés du colonel commandant, et donc de la sécurité qui va avec. La rafle du vel d’hiv est en remake.

     
  6. Claude Roland dit :

    Je suis très étonné qu’un officier de gendarmerie prenne le temps d’exprimer aux gendarmes musulmans de tels vœux… mais je ne sais pas non plus si, « en même temps » des officiers expriment de tels vœux à leurs hommes pour les fêtes chrétiennes…
    Si non, alors je dirais qu’il y a là un léchage de postérieur qui n’aurait donc d’égal que la soumission d’un officier ou d’une hiérarchie derrière lui (fort possible) de gendarmes qui se placent déjà dans un camp anti-France.
    Les masques tombent-ils ? Ce serait pire qu’en 1940, alors…
    Là, c’est de la spéléologie profonde… vers les cloaques fétides des orques.

     
  7. Pourquoi ce collabo se gênerait-il puisque l’état francarabien déliquescent à nommé un imam de la gendarmerie ? Officiellement !
    Imam qui porte sur son képi les signes de l’islam et pas ceux de son arme !

    L’armée est gangrenée, vérolée devrais-je dire par les musulmans. C’est foutu.
    L’an dernier à Brest, un navire de guerre a été livré à un pays du Maghreb, en présence de tout un tas d’officiels et … tout un aréopage de bâchées totalement incongru sur un site militaire en présence de ministres et de hauts gradés.
    Qui a dit quoi ? – Personne, rien, nada !

    Il n’y a rien a attendre de l’armée quel quelle soit.

     
  8. durandurand dit :

    Nous savons à quoi nous en tenir. Le jour ou la « Reconquista » va démarrer, voilà le genre d’homme qui n’hésitera pas à donner l’ordre à ses hommes d’ouvrir le feu sur les Patriotes. Il ira jusqu’à se mettre à quatre pattes et lécher les pieds de son sinistre de l’intérieur, fidèle chien-chien, garde à vous – repos, lèche-babouche !

     
  9. N’oubliez jamais le rôle de la police et de la gendarmerie en 39-45.
    Les quelques flics résistants ne me feront jamais changer d’avis.
    Pour moi, la mort de Beltrame ne sera jamais une perte.
    Point barre.
    Me demander de soutenir ces collabos revient à me demander d’accueillir ces « bons musulmans intégrés ». PADAMALAGAM ! Je réponds : « mon cul ! »

     
    • Frédérick dit :

      @ RIFFCATER

      Mon père a été sauvé par des gendarmes. De 3 brigades de gendarmerie différentes de deux départements différents. Aurait-il fallu tous les fusiller aussi selon votre approche radicale? L’histoire de France a montré que ceux qui prônent l’excès finissent sous les coups de ce même excès.

       
      • Vous êtes seul ici à parler de fusiller quelqu’un !
        J’ai parlé de ne pas soutenir ces traîtres et de s’en méfier comme de la peste.Par ailleurs j’ai cité les quelques flics résistants, « vos » gendarmes en faisaient sans doute parti; mais bien insuffisant pour faire oublier la saloperie de leurs collègues majoritaires et collabos.
        Apprenez donc à lire avant de ( tenter de ..) commenter.
        Évitez au passage de citer « l’Histoire de France », je ne suis pas certain que vous maîtrisiez le sujet.
        Merci.

         
      • Le % de résistants en France, dans la population civile, fut du même ordre que celui dans les services officiels, gendarmerie, police, armée, et non officiels, maffia.
        Les appels à la dénonciation, lancés par Vichy, durent être abandonnés devant le raz de marée de courriers arrivant.
        Le Français Patriote actif était rare, et le collabo passif légion. Le régime de Vichy ne fut pas renversé par des Français, mais par les alliés.

         
    • Moins de 3% de Français furent résistants, malheureusement, aujourd’hui le même nombre probablement !
      La seule question à se poser, à nous poser :
      serais je plutôt dans les 97 ou les 3 ?
      Bien prétentieux celui qui peut se donner la réponse avec certitude !

      c’est devant le mur que l’on voit le mieux le mur !

       
  10. Ludivic Lagrogne dit :

    Discrimination ou racisme dissimulé ? « In Vinot veritas »…
    En flattant le personnel musulman de la Gendarmerie et uniquement celui-ci, ce colonel avoue que, pour lui, ces musulmans sont de petits êtres fragiles qu’il convient de protéger, de leur montrer une attention particulière, de leur signifier qu’ ils sont aimés et soutenus par leur hiérarchie quand les mécréants de toute autre obédience n’en sauraient douter puisque exempts d’une telle considération particulière.
    Je serais musulman (Dieu m’en préserve) un tel égard m’isolant du troupeau me semblerait suspect.

     
  11. Cet officier a certainement agit en concertation avec sa hiérarchie. À ce niveau, c’est de politique dont il s’agit. C’est à ce genre de posture que nous pouvons mesurer l’orientation de nos gouvernants. Si certains doutaient… la gendarmerie obéira au pouvoir, comme d’habitude.

    Pour autant, la base, les gendarmes du quotidien, ne sont pas du tout, mais alors pas du tout sur la même ligne. Cette religion dont nous pouvons apprécier toutes les ostentations, n’est pas en odeur de sainteté dans les gendarmeries.

    À bon entendeur, salut !

     
    • Il n’en reste pas moins vrai que tous ces bœufs obéiront aux ordres de leurs chefs collabos.
      Et c’est tout ce qui restera dans la mémoire nationale.
      Je sais de quoi je parle, j’y ais perdu 20 ans de ma vie avant de claquer la porte de cette milice politique.
      Arrêtez de fantasmer sur des policiers qui se retourneraient contre ce pouvoir inique.
      Même pas en rêve.
      À bon entendeur.

       
      • Je me suis exprimée de façon un peu courte.

        Je n’ai aucune illusion quant à l’engagement des gendarmes, aucune. Ils obéissent comme des toutous.

         
    • Les quelques gendarmes ( policiers ) patriotes survivants doivent raser les murs en ce moment et surtout songer à se faire oublier pour….. survivre et protéger leurs familles.
      Quand ça pétera vraiment, ils sortiront du bois pour nous rejoindre mais ils seront alors en dissidence avec leurs corps d’affectation.
      Bien à vous.

       
  12. Il est impensable que ce gendarme ait lancé son éructation sans l’accord (du moins tacite) de sa hiérarchie.
    ON TOUCHE LE FOND.
    Faut-il creuser davantage ?

     
    • Ne sommes-nous pas déjà tout au fond des abysses ?
      En tout état de cause nous nous trouvons désormais bien loin de la ligne de flottaison…

       
    • La St Barthélémy approche, nous ne sommes pas encore au fond , patience , ce n’est qu’une question de temps….

       

Qu'en pensez vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

WordPress spam bloqué par CleanTalk.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

DEGUELDRE : LE 6 JUILLET 1962, ON A FUSILLÉ L’HONNEUR (Éric de Verdelhan)

DEGUELDRE :
LE 6 JUILLET 1962,
ON A FUSILLÉ L’HONNEUR
(Éric de Verdelhan)

4 juillet 2018
 

 Aujourd’hui, ayons une pensée pour l’un des plus ardents défenseurs de l’Algérie française : le lieutenant Roger Degueldre, fusillé le 6 juillet 1962. Chef des « Commandos Delta » de l’OAS, poursuivi par toutes les polices, sa tête mise à prix, il a été trahi et arrêté le 7 avril 1962. Et pendantLire la suite

DEGUELDRE : LE 6 JUILLET 1962, ON A FUSILLÉ L’HONNEUR (Éric de Verdelhan)

DEGUELDRE :
LE 6 JUILLET 1962,
ON A FUSILLÉ L’HONNEUR
(Éric de Verdelhan)

4 juillet 2018
 

 Aujourd’hui, ayons une pensée pour l’un des plus ardents défenseurs de l’Algérie française : le lieutenant Roger Degueldre, fusillé le 6 juillet 1962. Chef des « Commandos Delta » de l’OAS, poursuivi par toutes les polices, sa tête mise à prix, il a été trahi et arrêté le 7 avril 1962. Et pendantLire la suite

HONNI SOIT QUI MALI PENSE ! (bis) (L’Imprécateur)

HONNI SOIT QUI MALI PENSE ! (bis)
(L’Imprécateur)

2 juin 2018
 

 Plus je regarde les vidéos de Mamoudou-Super-Migrant, plus je suis perplexe. Il y a d’abord l’anomalie du positionnement de l’enfant visible sur cette photo : Première photo, Mamoudou arrive au troisième étage. Au quatrième, l’enfant de quatre ans est à un mètre du voisin. Il a la pointe des piedsLire la suite

SUPPRESSION DU MOT « RACE » DANS LA CONSTITUTION : LA FAUSSE BONNE IDEE (L’Imprécateur)

SUPPRESSION DU MOT « RACE » DANS LA CONSTITUTION :
LA FAUSSE BONNE IDEE
(L’Imprécateur)

18 juillet 2018
 

 Le principe (pervers) est bien connu. Quand on ne peut plus (ou qu’on ne veut plus) diriger un pays en prenant les décisions qui s’imposent pour sa sécurité et son développement économique et social, on s’occupe d’autre chose, autant pour détourner l’attention du peuple que pour détruire ce qui reste de sonLire la suite

« ON A GAGNE… ON A GAGNE » ? ON A GAGNE QUOI, AU JUSTE ? (Marc Le Stahler)

« ON A GAGNE… ON A GAGNE » ?
ON A GAGNE QUOI, AU JUSTE ?
(Marc Le Stahler)

18 juillet 2018
 

  La « fête » est finie. Tant mieux, ça commençait à bien faire. Elle se termine dans un fatras nauséeux et confus de 14 juillet, de finale de foot, de casseurs d’autant plus violents qu’ils restent impunis et de médias de plus en plus béats, subjugués par ce ballon-qui-rend-fou et l’idéologie mortifère du « vivre-ensemble »,Lire la suite

« ON A GAGNE… ON A GAGNE » ? ON A GAGNE QUOI, AU JUSTE ? (Marc Le Stahler)

« ON A GAGNE… ON A GAGNE » ?
ON A GAGNE QUOI, AU JUSTE ?
(Marc Le Stahler)

18 juillet 2018
 

  La « fête » est finie. Tant mieux, ça commençait à bien faire. Elle se termine dans un fatras nauséeux et confus de 14 juillet, de finale de foot, de casseurs d’autant plus violents qu’ils restent impunis et de médias de plus en plus béats, subjugués par ce ballon-qui-rend-fou et l’idéologie mortifère du « vivre-ensemble »,Lire la suite

POUR MACRON, QUE VEUT DIRE « RÉFORMER » ?(Henri Maurel)

POUR MACRON, QUE VEUT DIRE « RÉFORMER » ?
(Henri Maurel)

14 avril 2018
 

 Réformer = « Faire subir à quelque chose des modifications importantes destinées à l’améliorer » (Larousse). Réformer = « Rectifier, c’est-à-dire rétablir dans l’ancienne forme ou dans une forme meilleure » (Littré). Ces deux définitions impliquent un constat initial, un bilan qui montre une dégradation par rapport à une situation antérieure et sur unLire la suite