LE COLLOMB ET LA BELLOUBET
(Cédric de Valfrancisque)

Share Button


(Fable librement inspirée par Jean de la Fontaine)

 


Un jour sur ses longs pieds, dos vouté et corps mou,
Marchait,  tel un héron, le regard un peu flou,
Le ministre de l’intérieur.
Se rendant au palais, pour tenir au courant
De quelque  arrestation de droitiers militants,

Le jeune Micron, son Seigneur.
Déjà sur le perron, la commère Trogneux,
Lui lançait une œillade, un regard affectueux,
Et qui se voulait aguicheur :
On le savait partout porté sur le jupon.
Jouant les empressés, ce sinistre Collomb
Trainait réputation de solide dragueur.

De la dame Trogneux, il eut fait son profit,
Tant elle frétillait, cette vielle harpie,
(Délaissée il est vrai par le jeune Micron);
Vibrant toute à l’idée d’une ardente  saillie
De ce vieil obsédé sautant comme un cabri,
Tandis que son jeunot préférait les girons.         

Brigitte émoustillée, il n’avait qu’à la prendre.
D’autant  que le Micron, qui se faisait attendre,
Se passionnait alors pour la Coupe du Monde :
Une équipe de nègres, tels des orangs-outangs
Qui le mettaient en joie  et occupaient  son temps,
Lui faisant délaisser ses devoirs en ce monde.

Mais ce pauvre Collomb était un mollasson,
Un faible, un indécis, un sinistre barbon,
Vivant en dilettante, forniquant à ses heures ;
Content de son statut de ministre important,
Faisant le minimum et en prenant son temps,
Peu vaillant à la tâche et avare de sa sueur.

On sait que le Micron aime à s’entourer
De vieilles haridelles, plus ou moins boucanées,
Pour mettre en valeur son jeune âge.
Collomb avait compris qu’au sein du poulailler
Il serait comme un coq, et les dindes… à ses pieds :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il en avait l’humeur  volage !
D’un air de la Légion s’inspirant du refrain,
On le vit fredonnant : «Tiens voila du Buzyn !»
Jetant son dévolu, n’en faisant pas mystère,
Sur cette maritorne, Diafoirus en jupon
Qui osait sans vergogne critiquer le Micron,

Qui lui avait pourtant offert un ministère.
Lorgnant la vieille Borne, ministre des transports,
Elle était migraineuse, et mal remise encore,
De ces longs mois de grève dans les chemins de fer.
La dame était au lit, lui refusant sa porte,
« Ah la vieille chipie, que le diable l’emporte ! »

Il partit la queue basse en invoquant l’enfer.
A trop perdre son temps, à jouer les difficiles,
A passer à côté de ces proies trop faciles,
Il se retrouvait comme un con.
Il fut tout heureux et tout aise de se taper la Belloubet.
Et il n’eut aucun mal : personne n’en voulait !

Maigre consolation pour le « tombeur de Lyon » !
De cette courte histoire, quelle conclusion tirer ?
Que cet homme  est un con et un âne bâté,
Mais du jeune Micron il est zélé larbin.
Il s’est bien fait avoir, ce mollusque ministre,
Et c’est bien fait pour lui, ce pitoyable pitre :

Pour sauter Belloubet, faut vraiment avoir faim ! 

 

Cédric de Valfrancisque
21/07/2018



Share Button
 

6 Commentaires

  1. Quelle inspiration !
    Quelle verve!
    Un morceau d’anthologie à précieusement conserver.
    Compliments à l’auteur et- avec sa permission – je m’empresse de diffuser sans modération !

     
  2. A quoi sert d’attaquer les femmes, de les ridiculiser en ne les voyant que comme des objets sexuels : c’est à la portée de n’importe quel mâle stupide. Vous manquez d’inspiration! Ce n’est pas intelligent, c’est sans finesse. N’est pas La Fontaine qui veut!

     
    • Il faudrait donc proscrire l’humour quand il s’agit de femmes ?
      Les protéger, comme une espèce en voie de disparition ?
      Désolé, sur Minurne, on considère qu’on peut rire de tout à condition que ce soit avec talent.
      Mais bien sûr, on ne peut pas rire avec n’importe qui.
      En tous cas, comme vous pouvez le constater, on ne censure pas les commentaires, mêmes stupides.
      Ou rarement.

       
    • Asselin,
      Il faudrait savoir ce que l’on veut dans ce pays ?
      Les femmes revendiquent l’égalité des sexes à longueur de temps, alors qu’elles en acceptent les bons et les mauvais côtés.
      Il ne vous aura pas échappé que personne ne cherche à ridiculiser les femmes dignes d’intérêt, des femmes telle que Nathacha POLONY, laquelle ne parle pas pour ne rien dire et qui ne craint pas de défendre la gent masculine accusée de tous les maux.
      Quant aux femmes vues comme des objets sexuels, mais que c’est triste, qu’elle misère : Mme Jessica Michu, une très jolie jeune femme âgée de 22 ans, radieuse, vient de déposer plainte contre M. Marcel Dupont, 66 ans.
      Ce goujat a osé poser son regard salace sur la belle en la croisant, rue de l’Observatoire.

       
  3. excellent , j’adore !

     

Qu'en pensez vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

WordPress spam bloqué par CleanTalk.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

LA STRATEGIE ORBAN (Marc Le Stahler)

LA STRATEGIE ORBAN (Marc Le Stahler)

15 août 2018

Imaginez un court instant… Après le clownesque et désastreux quinquennat Hollande, Macron renvoyé au Touquet dans ses foyers avant la fin de son quinquennat, acculé à la démission par ses mensonges, ses scandales, son incompétence, son mépris du peuple et ses trahisons… Imaginez encore… Un homme hors du commun émerge soudain, contreLire la suite

 
MINURNE REJOINT LE CONSEIL NATIONAL DE LA RÉSISTANCE EUROPÉENNE (CNRE)

MINURNE REJOINT LE CONSEIL NATIONAL DE LA RÉSISTANCE EUROPÉENNE (CNRE)

3 août 2018

Chers Compatriotes, Le 1er août 2018, Minurne-Résistance a officiellement rejoint le CONSEIL NATIONAL DE LA RÉSISTANCE EUROPÉENNE (CNRE), solennellement créé par Renaud Camus et Karim Ouchik le jeudi 9 novembre 2017 – jour du 47ème anniversaire de la disparition du général de Gaulle – à Colombey-les-Deux-Églises. Dès la création duLire la suite

 
TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : LA FIN ANNONCÉE DU FANTASME ÉCOLO (L’Imprécateur)

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : LA FIN ANNONCÉE DU FANTASME ÉCOLO
(L’Imprécateur)

14 août 2018

Souvenons-nous de COP21 et du triomphe annoncé de la « transition énergétique » qui allait sauver la planète (moyennant tout de même cent milliards d’euros à faire débourser chaque année aux contribuables des pays réputés riches, ceux des pays en développement, comme la Chine, en étant exemptés.) Se croyant assurés d’une manneLire la suite

 
LA STRATEGIE ORBAN (Marc Le Stahler)

LA STRATEGIE ORBAN (Marc Le Stahler)

15 août 2018

Imaginez un court instant… Après le clownesque et désastreux quinquennat Hollande, Macron renvoyé au Touquet dans ses foyers avant la fin de son quinquennat, acculé à la démission par ses mensonges, ses scandales, son incompétence, son mépris du peuple et ses trahisons… Imaginez encore… Un homme hors du commun émerge soudain, contreLire la suite

 
LA STRATEGIE ORBAN (Marc Le Stahler)

LA STRATEGIE ORBAN (Marc Le Stahler)

15 août 2018

Imaginez un court instant… Après le clownesque et désastreux quinquennat Hollande, Macron renvoyé au Touquet dans ses foyers avant la fin de son quinquennat, acculé à la démission par ses mensonges, ses scandales, son incompétence, son mépris du peuple et ses trahisons… Imaginez encore… Un homme hors du commun émerge soudain, contreLire la suite

 
LA STRATEGIE ORBAN (Marc Le Stahler)

LA STRATEGIE ORBAN (Marc Le Stahler)

15 août 2018

Imaginez un court instant… Après le clownesque et désastreux quinquennat Hollande, Macron renvoyé au Touquet dans ses foyers avant la fin de son quinquennat, acculé à la démission par ses mensonges, ses scandales, son incompétence, son mépris du peuple et ses trahisons… Imaginez encore… Un homme hors du commun émerge soudain, contreLire la suite

 
POUR MACRON, QUE VEUT DIRE « RÉFORMER » ?(Henri Maurel)

POUR MACRON, QUE VEUT DIRE « RÉFORMER » ?
(Henri Maurel)

14 avril 2018

Réformer = « Faire subir à quelque chose des modifications importantes destinées à l’améliorer » (Larousse). Réformer = « Rectifier, c’est-à-dire rétablir dans l’ancienne forme ou dans une forme meilleure » (Littré). Ces deux définitions impliquent un constat initial, un bilan qui montre une dégradation par rapport à une situation antérieure et sur unLire la suite