MIGRATION DE MASSE : DISSOLVANT MORTEL DE L’UE (Guilio Meotti) – MINURNE – RÉSISTANCE

MIGRATION DE MASSE :
DISSOLVANT MORTEL DE L’UE
(Guilio Meotti)

Share Button

Traduction du texte original : Mass Migration: « The Fatal Solvent of the EU »

  • Aujourd’hui, 510 millions d’Européens font face à 1,3 milliard d’Africains. Si lesdits Africains prennent exemple sur les Mexicains partis à l’assaut des États-Unis par exemple, « dans trente ans … l’Europe comptera entre 150 et 200 millions d’Afro-Européens, contre 9 millions aujourd’hui ». Smith nomme ce scénario « l’Eurafrique ».

  • Le déjà controversé système de quotas pour les migrants a échoué. La Cour européenne des droits de l’homme a condamné la Hongrie pour la mise en détention des migrants. Les gouvernements européens ne peuvent ni empêcher, ni expulser, ni arrêter et encore moins rapatrier les migrants. Que suggèrent donc les autorités de Bruxelles ? Amener tout le monde en Europe ?

  • Selon une tribune signée entre autres par l’ancien président français Nicolas Sarkozy et l’ancien Premier ministre français Manuel Valls, les Français juifs sont victimes d’une forme de nettoyage ethnique.


« Loin de conduire à la fusion, la crise migratoire mène l’Europe à la fission », a récemment écrit Niall Ferguson, professeur d’histoire à Stanford. « Il est de plus en plus évident que la question migratoire sera considérée par les futurs historiens comme le dissolvant mortel de l’UE ». Semaine après semaine, la prédiction de M. Ferguson prend corps.

Non seulement l’ Europe se fissure au fur et à mesure que progresse le courant anti-immigration, mais la crise migratoire a poussé le gouvernement italien, et d’autres gouvernements dont l’Autriche, à considérer l’Europe sans frontières de Schengen, le plus symbolique des projets européens de l’après Seconde Guerre mondiale, comme une zone « à risque ».

L’immigration pousse aujourd’hui à la redéfinition du contrat intra-européen.

La République tchèque, la Hongrie, la Pologne et la Slovaquie, appelées « Groupe de Visegrad », ont récemment appelé à la défense des frontières extérieures de l’UE. « Nous devons avoir une Europe capable de nous défendre » a déclaré le chancelier autrichien Sebastian Kurz, après avoir été invité à rejoindre l’ensemble Visegrad.

À l’occasion d’un sommet qui a eu lieu le 21 juin, le chancelier autrichien Sebastian Kurz (deuxième à partir de la gauche) a été invité à rejoindre les dirigeants des quatre pays du « Groupe de Visegrad » (République tchèque, Hongrie, Pologne et Slovaquie). Les migrations de masse et la protection des frontières étaient en tête de l’ordre du jour.
(Source de l’image : Bureau du Chancelier fédéral autrichien)

Après que 700 000 migrants aient pris d’assaut les côtes italiennes au cours des cinq dernières années, le nouveau gouvernement populiste italien a adopté une politique intransigeante en matière d’immigration. Le ministre de l’Intérieur, Matteo Salvini, a fermé les ports italiens aux navires de migrants. En Allemagne, l’affrontement entre la chancelière allemande et son ministre de l’Intérieur, Horst Seehofer sur la question migratoire, pourrait conduire à « la fin de l’ère Merkel ».

« Le nouveau gouvernement populiste italien a porté le fer dans le statu quo européen. Pas sur l’euro, comme le prévoyaient la plupart des observateurs, mais sur la question migratoire, un dossier ou l’establishment européen est particulièrement vulnérable,» a commenté Walter Russell Mead dans le Wall Street Journal.

La vague migratoire a eu un impact quasi sismique sur le consensus politique européen. Au point que le New York Times estime que la question des migrants est devenu le dossier politique le « plus toxique » du moment. Le refus des élites politiques de l’UE de considérer les problèmes générés par une immigration de masse incontrôlée est en effet au cœur de la crise.

Les flux migratoires de masse des dernières années ont déstabilisé l’Europe en profondeur, notamment au plan sécuritaire.
Selon un nouveau rapport de la Heritage Foundation :

« Depuis 2014, près de 1 000 personnes ont été blessées ou tuées dans des attentats terroristes en rapport avec la question migratoire. Au cours des quatre dernières années, 16% des attentats – ou projets d’attentats – islamistes en Europe ont été le fait de demandeurs d’asile ou de réfugiés. L’Etat islamique a été en lien direct avec la quasi-totalité de ces attentats ; l’Allemagne a été leur cible la plus fréquente et les Syriens, plus que toute autre nationalité, sont impliqués dans ces attentats. Près des trois quarts des terroristes sont passés à l’acte dans les deux ans qui ont suivi leur arrivée en Europe.

« Depuis janvier 2014, 44 réfugiés ou demandeurs d’asile ont été impliqués dans 32 attentats terroristes islamistes, qui ont fait 814 blessés et 182 morts en Europe ».

L’immigration pose également un grave défi à la coexistence ethnique et religieuse en Europe. Une tribune signée entre autres par l’ancien président français Nicolas Sarkozy et l’ancien Premier ministre français Manuel Valls, affirme que les Français juifs sont aujourd’hui victimes de nettoyage ethnique. « Dix pour cent des citoyens juifs de la région parisienne ont récemment été contraints de déménager en raison de l’insécurité qui règne dans certaines banlieues », indique la tribune. « C’est un nettoyage ethnique discret ».

Stephen Smith, expert de l’Afrique et auteur loué par le président français Emmanuel Macron, a fort bien exposé le danger que court l’Europe si elle refuse de contrôler les frontières. Dans La ruée vers l’Europe : la jeune Afrique en route pour le vieux continent, Smith note que 510 millions d’Européens font aujourd’hui face à 1,3 milliard d’Africains. Mais « dans trente-cinq ans, 450 millions d’Européens devront affronter quelque 2,5 milliards d’Africains, soit cinq fois plus » prédit Smith. Si les Africains suivent l’exemple des Mexicains aux Etats-Unis par exemple, « dans trente ans l’Europe comptera entre 150 et 200 millions d’afro-européens, contre 9 millions aujourd’hui, » affirme Smith. Smith a baptisé ce scénario « l’Eurafrique ». La plus grande vague migratoire de l’Europe depuis la Seconde Guerre mondiale pose un problème urgent à une Europe ou les populations autochtones continuent de vieillir et de se réduire.

Le controversé système de quotas institué par l’UE pour les migrants a déjà échoué. Mais les gouvernements européens ne peuvent pas non plus expulser les migrants. En 2012, la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a mis le gouvernement italien à l’amende – plusieurs milliers d’euros – pour avoir ramené en Libye deux douzaines d’immigrants. Partis de Libye, les migrants avaient été intercepté en Méditerranée alors qu’ils tentaient d’atteindre l’île italienne de Lampedusa. Trois ans plus tard, la Cour européenne a jugé l’expulsion injustifiée et a condamné le gouvernement italien. La Cour européenne des droits de l’homme a également condamné l’Espagne pour l’expulsion de 75 à 80 migrants de l’enclave de Melilla. La CEDH a ensuite condamné la Hongrie pour la mise en détention des migrants. L’Europe ne peut ni s’opposer, ni expulser, ni arrêter et encore moins rapatrier les migrants. Que suggèrent donc les autorités à Bruxelles ? Ouvrir grand les frontières ?

Andrew Michta, doyen du Collège d’études internationales sur la sécurité au sein du Centre européen d’études George C. Marshall sur la sécurité, a récemment écrit que, cette migration de masse plaçait les démocraties européennes face à un risque de « décomposition ». Ce n’est pas la « fission » de l’Union européenne qui est en jeu, mais la fission de la civilisation occidentale.

Giulio Meotti, éditeur culturel pour Il Foglio, est un journaliste et auteur italien.
Source : Gatestone Institut

30/07/2018


Share Button
 

9 Commentaires

  1. Les dirigeants européens (mais aussi canadiens) se sont fourvoyés dans l’immigration de masse et la Société multi-culturelle qui en résulte, parce qu’ils ont décidés d’appliquer les Droits de l’Homme universels de l’ONU (DUDH 1948). Ils n’ont pas compris que cette Déclaration mêlent les droits-libertés issu du Droit naturel avec les droits-créances du Socialisme.

    Dès lors que l’on applique un droit à immigrer – ce que prescrit la CEDH – c’en est fini de la Communauté nationale héritage indivis et libre association, selon la belle définition d’E. Renan. analysée ici http://www.autochtonisme.com/

    La CEDH donnant l’accès des immigrés aux droits sociaux, ce sont la Prévoyance et l’Epargne et la Solidarité des européens qui leur sont accessibles. Socialisme de Redistribution inter-ethnique et mondial ! Est-ce étonnant que la Sécu soit déficitaire et l’État endetté ?

    Enfin la République tirant gloire du Droit du Sol, tout immigré a vocation à devenir citoyen. Dès lors les politiciens clientélistes lui accordent des faveurs : discrimination positive, indulgence pénale, laxisme policier. L’immigration humanitaire forme une communauté favorisée, autant dire coloniale.

    Ces droits-créances universels sont à la source de l’invasion migratoire. Ils sont critiqués par des universitaires de renom, tel le Pr Jean-Louis Harouel, auteur de : « les droits de l’Homme contre le Peuple ». L’évolution de ces faux-droits s’est faite par l’activisme de la société civile…

     
    • (suite et fin) L’évolution de ces faux-droits s’est faite par l’activisme de la société civile progressiste : LDH, Licra, et des Magistrats européens.

      Pour le camp patriote, existe-t-il en Europe des institutions, fondations, associations en charge de faire renaître le Droit naturel, les libertés des européens, pour nous libérer de l’Ordre juridique colonial de l’UE et de l’ONU ? Souvent aggravés par le clientélisme progressiste et tyrannique de nos propres gouvernements !

       
  2. lepatriote1111 dit :

    La CEDH nous emmerde , à nous dire que nous ne pouvons pas expulser et ramener les migrants et autres clandestins vers leur lieu de départ . Quand on veut on peut , la CEDH ferme sa gueule concernant les massacres des minorités chrétiennes et autres exterminés par les salopards de l’ei , al nostra , dont le sinistre fabius (affaire du sang contaminé ) disait qu’ils faisaient du bon boulot , celui-là la bascule à charlot l’attend comme tant d’autres , nous sommes gouvernés par des pourris et des corrompus , et des traîtres .Dans un avenir très proche nous allons vous rendre la monnaie de vos pièces , bande de débiles profonds .

     
  3. Omar Krüger dit :

    Oui. Et puis si tous les européens partent en Afrique, dans 10 ans les migrants seront de retour pour les mêmes raisons…

     
  4. « dans trente ans … l’Europe comptera entre 150 et 200 millions d’Afro-Européens, contre 9 millions aujourd’hui  »

    9 millions aujourd’hui en Europe, c’est une blague ? Rien qu’en rance il doit y en avoir 10 ou 15 millions !
    L’eurabia comme la francarabia sont des plaies purulentes et seul un traitement radical évitera la mort du patient.

     
    • La résolution du problème migratoire, c’est en finir avec les lubies européennes et rétablir la peine de mort pour tout migrant entré illégalement en Europe.
      Point barre.
      C’est leur mort ou la nôtre.
      C’est notre « droit de rester nous -mêmes » droit inscrit au Préambule du Traité Européen.
      C’est la seule façon connue de défendre un territoire contre la prédation étrangère.

       
  5. article tres bien fait et superbement exposé mais dommage les bobo-gauchiste vont encor hurler au crime mais c’est la stricte vérité dommage que vous vous reveillez trop tard depuis 50 ans je le dit tous les jours depuis mon premier jour a la maternelle j’ai compris que ceux qui sont crépus sont des ordures de la pire espéce profiteurs voleurs racketeur et j’en passe . dommage la france était un beau pays et je devrais tot ou tard quitter le pays de mes ancétres pour aller peut etre voir poutine pour me faire proteger

     
    • Non pas tous.
      Mais dans l’impossibilité qui est la nôtre de faire le tri dans les hordes de sauvageons qui déboulent en Espagne, je dis qu’il faut tous les enfermer en attendant que l’UE change ses lois et que nous puissions instaurer la peine de mort pour tout migrant illégal qui force nos frontières.
      Point barre.
      Le jour où nous avons gagné la Coupe du Monde de foot, il y avait un nombre impressionnant de Français d’origine africaine dans les rues de la capitale…Je dirais au moins 20 à 30%;
      C’est abusé ! Ce ne sont pas mes frères, comme cherche à nous culpabiliser la propagande ! L’Afrique nous envoie les pires de ses sujets : ses laissés pour compte , illettrés, dérangés mentaux, délinquants en quête de revenus braguettes.
      Je m’insurge contre l’idée que l’Europe est une terre d’asile pour les déshérités.
      Tout cela n’est qu’une conspiration pour affaiblir et détruire l’Europe.

       
  6. Ping : MIGRATION DE MASSE : DISSOLVANT MORTEL DE L’UE (Guilio Meotti) | Boycott

Qu'en pensez vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

WordPress spam bloqué par CleanTalk.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

LA STRATEGIE ORBAN (Marc Le Stahler)

LA STRATEGIE ORBAN (Marc Le Stahler)

15 août 2018

Imaginez un court instant… Après le clownesque et désastreux quinquennat Hollande, Macron renvoyé au Touquet dans ses foyers avant la fin de son quinquennat, acculé à la démission par ses mensonges, ses scandales, son incompétence, son mépris du peuple et ses trahisons… Imaginez encore… Un homme hors du commun émerge soudain, contreLire la suite

 
MINURNE REJOINT LE CONSEIL NATIONAL DE LA RÉSISTANCE EUROPÉENNE (CNRE)

MINURNE REJOINT LE CONSEIL NATIONAL DE LA RÉSISTANCE EUROPÉENNE (CNRE)

3 août 2018

Chers Compatriotes, Le 1er août 2018, Minurne-Résistance a officiellement rejoint le CONSEIL NATIONAL DE LA RÉSISTANCE EUROPÉENNE (CNRE), solennellement créé par Renaud Camus et Karim Ouchik le jeudi 9 novembre 2017 – jour du 47ème anniversaire de la disparition du général de Gaulle – à Colombey-les-Deux-Églises. Dès la création duLire la suite

 
TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : LA FIN ANNONCÉE DU FANTASME ÉCOLO (L’Imprécateur)

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : LA FIN ANNONCÉE DU FANTASME ÉCOLO
(L’Imprécateur)

14 août 2018

Souvenons-nous de COP21 et du triomphe annoncé de la « transition énergétique » qui allait sauver la planète (moyennant tout de même cent milliards d’euros à faire débourser chaque année aux contribuables des pays réputés riches, ceux des pays en développement, comme la Chine, en étant exemptés.) Se croyant assurés d’une manneLire la suite

 
LA STRATEGIE ORBAN (Marc Le Stahler)

LA STRATEGIE ORBAN (Marc Le Stahler)

15 août 2018

Imaginez un court instant… Après le clownesque et désastreux quinquennat Hollande, Macron renvoyé au Touquet dans ses foyers avant la fin de son quinquennat, acculé à la démission par ses mensonges, ses scandales, son incompétence, son mépris du peuple et ses trahisons… Imaginez encore… Un homme hors du commun émerge soudain, contreLire la suite

 
LA STRATEGIE ORBAN (Marc Le Stahler)

LA STRATEGIE ORBAN (Marc Le Stahler)

15 août 2018

Imaginez un court instant… Après le clownesque et désastreux quinquennat Hollande, Macron renvoyé au Touquet dans ses foyers avant la fin de son quinquennat, acculé à la démission par ses mensonges, ses scandales, son incompétence, son mépris du peuple et ses trahisons… Imaginez encore… Un homme hors du commun émerge soudain, contreLire la suite

 
LA STRATEGIE ORBAN (Marc Le Stahler)

LA STRATEGIE ORBAN (Marc Le Stahler)

15 août 2018

Imaginez un court instant… Après le clownesque et désastreux quinquennat Hollande, Macron renvoyé au Touquet dans ses foyers avant la fin de son quinquennat, acculé à la démission par ses mensonges, ses scandales, son incompétence, son mépris du peuple et ses trahisons… Imaginez encore… Un homme hors du commun émerge soudain, contreLire la suite

 
POUR MACRON, QUE VEUT DIRE « RÉFORMER » ?(Henri Maurel)

POUR MACRON, QUE VEUT DIRE « RÉFORMER » ?
(Henri Maurel)

14 avril 2018

Réformer = « Faire subir à quelque chose des modifications importantes destinées à l’améliorer » (Larousse). Réformer = « Rectifier, c’est-à-dire rétablir dans l’ancienne forme ou dans une forme meilleure » (Littré). Ces deux définitions impliquent un constat initial, un bilan qui montre une dégradation par rapport à une situation antérieure et sur unLire la suite