DOMINIQUE VENNER… 2 ANS DEJA : LE DISCOURS DE RENAUD CAMUS

Mes chers compatriotes,

Il y a deux ans, dans un geste à la fois sublime et désespéré, Dominique Venner se donnait la mort en plein coeur de la cathédrale Notre Dame de Paris.
Ce geste terrible, ce cri d’un homme meurtri par la mort programmée de sa Patrie avait alors suscité de la part de Renaud Camus ce superbe hommage que nous publions aujourd’hui.

Deux ans plus tard, après tant de nouveaux drames survenus en France et dans le monde, le jour même de la conquête de Palmyre par l’Etat Islamique, c’est notre manière de dire qu’au lieu de faire entrer en grande pompe le 27 mai au Panthéon un « torche-cul », nous ferions mieux de méditer les enseignements de ceux qui, plus lucides que d’autres, ont perçu avec horreur dans leur âme et dans leur chair le drame fatal qui se joue pour la France et pour l’Europe.

Et d’en tirer dès maintenant les leçons qui s’imposent…

Marc Le Stahler

minurne-300x78



L’IN-NOCENT

La Revue d’hommage à Dominique Venner, † 21 mai 2013
[Discours prononcé par Renaud Camus à Notre-Dame, in memoriam Dominique Venner, le 31 mai 2013]

0000 - Renaud Camus
Par Renaud Camus

Mes Chers Concitoyens et Vous, les Amis, les Admirateurs et les Lecteurs de Dominique Venner, qui êtes aujourd’hui, comme nous, comme moi, en deuil, et dans le chagrin,

Tout est signe, et doit faire signe.

Nous sommes réunis ici au pied de la statue de Charlemagne, qu’on a appelé, ainsi que d’autres, le Père de l’Europe et dont on apprenait aux enfants, quand j’étais enfant, qu’il accordait la plus grande importance à l’enseignement, à l’École, et qu’il protégeait les arts et les lettres.

Il était aussi le petit-fils de Charles Martel, autre fondateur de l’Europe telle que nous la connaissons, puisque sa victoire de Poitiers a mis fin à la progression d’un changement de peuple moins massif, certes, mais tout aussi radical et encore plus violent que celui que nous éprouvons.

Surtout, nous sommes réunis devant cette cathédrale où un homme, un écrivain, un historien — c’est très important —, un grand intellectuel, a choisi de mettre fin à ses jours, il y a une dizaine de jours.

Je sais que beaucoup, parmi nos amis catholiques, ont été choqués, et je les comprends, par ce geste qui va contre leur foi en la vie et qui, de par le lieu choisi, leur semble sacrilège. Mais je crois qu’ils se tromperaient gravement en y voyant une volonté d’offense à leur religion, qui est celle aussi de la plupart d’entre nous.

Je crois, et les différentes lettres que Dominique Venner a laissées derrière lui le confirment, qu’il faut l’interpréter au contraire comme un hommage, un hommage à la place immense que tiennent l’Église et la foi, le christianisme, dans notre culture et notre civilisation menacées. Hommage à l’art et à la beauté, aussi, à la culture et l’architecture.

Certes a joué ceci, pour ce païen proclamé, que cette cathédrale, comme tant d’autres, est bâtie sur l’emplacement d’un temple païen. Mais plus encore que partent d’elle, de cette place, de l’emplacement où nous nous trouvons, toutes les routes de France.

Tout prouve que cette immolation, ce sacrifice de soi, ont été voulus, comme ceux de Jan Palach ou des bonzes tibétains qui protestent eux aussi contre la substitution ethnique qui ravage leur pays et le leur ravit, comme un signe, un cri, un appel, un acte fondateur, et, en ce sens, profondément positif, malgré son aspect tragique, ou à cause de lui, grâce à lui.

C’est pourquoi il ne nous a pas semblé que des funérailles strictement privées, si profondément respectable que soit la douleur de la famille, et une réunion de proches et de bons connaisseurs de l’homme et de l’œuvre, dans une salle fermée, soient tout à fait suffisants pour signifier sous le ciel, fût-il peu favorable, que ce cri d’avertissement et d’horreur, que cette incitation tragique à dire non, avaient été entendus et compris ; et que désormais, pour reprendre une expression chère à certains de nos amis, « on ne recule plus ».

Dominique Venner m’a fait l’honneur de me nommer, dans ses écrits testamentaires ; et surtout il a désigné le Grand Remplacement, le changement de peuple et le changement de civilisation qu’il implique nécessairement, comme la raison principale de son geste, à la fois, et comme la plus grave, de très loin, des menaces qui pèsent sur nous et sur notre histoire.

Il ne s’agit d’ailleurs plus d’une menace, mais d’une réalité de tous les jours. D’une réalité qui perce quotidiennement la chape de mensonge, ce règne du faux — ce que j’ai appelé le faussel, ce double inversé du réel — que nous imposent presque unanimement la radio, la télévision, les discours des hommes et des femmes politiques, avec leur chapelet de jeunes, de quartiers sensibles, de milieux populaires, de victimes de l’abandon, un abandon qui nous ruine et nous met à genoux.

Le faussel, ce règne du faux, est percé, troué, déchiré tous les jours un peu davantage par le crime, par la violence, par la guerre ethnique en Suède, par la guerre ethnique en France, par l’assassinat d’un soldat à Woolwich2, par l’agression meurtrière contre un soldat à La Défense 3, par l’engagement de plus en plus fréquent de supposés “Français” dans le terrorisme anti-Français et anti-occidental, par le suicide d’un historien au pied de l’autel majeur de Notre Dame.

Tout à coup la réalité pousse son cri, et elle déchire le voile. Et même la télévision, la radio et les journaux sont parfois obligés de ne plus faire semblant de ne pas l’entendre. Mais le faussel résiste, il continue d’imposer sa fiction malgré les déchirures et les trous vite colmatés que lui inflige, dans sa brutalité croissante, le réel sous-jacent.

Cette fiction, ce mensonge central qui commande tous les autres, c’est qu’en changeant de peuple on peut avoir encore la même histoire, la même culture, la même civilisation, le même pays, la même nation éternelle, la même France, la même Europe, la même identité. Qu’en changeant la lame, puis le manche, on peut avoir encore le même couteau.

Au demeurant il n’est pas de conception plus basse et plus indigne de l’homme que celle qui le voudrait, et qui tâche de le produire, désoriginé, déculturé, décivilisé, dénationalisé, désafilié, fils de personne : un pion, en somme, un robot lisse, échangeable à merci, délocalisable à volonté. C’est ce que j’ai appelé l’homme remplaçable, l’homme du Grand Remplacement.

Le changement de peuple, il est voulu par les gouvernements de gauche parce qu’ils en espèrent, grâce aux voix des nouveaux venus, des remplaçants, qu’il s’agit de faire voter au plus vite, la pérennité de leur pouvoir — semblant ne pas se douter, ces gouvernements et ces hommes, qu’ils seront emportés eux aussi par cette force qu’ils flattent et qu’ils gonflent et qui les dévorera comme les autres dès qu’elle pourra se passer d’eux.

Terra Nova, le notoire “think tank” conseiller du parti socialiste, n’a fait au fond que prendre au sérieux la fameuse boutade de Brecht : « Si le gouvernement n’est pas content du peuple, il n’a qu’à en changer ».

C’est exactement ce que fait le gouvernement socialiste : il change de peuple.
Quand il nous annonce : « le changement, c’est maintenant », il faut comprendre évidemment : le changement de peuple, c’est maintenant.

Mais le changement de peuple est voulu tout autant par les intérêts de droite, c’est-à-dire par les intérêts tout court, qui sont assez malins pour être à gauche autant qu’à droite, ça ne les concerne plus, mais qui ont le plus grand besoin pour leurs affaires de l’homme remplaçable.

Et comment les média ne le désireraient-ils pas eux aussi, ce changement de peuple, ce Grand Remplacement, eux qui sont les maîtres et les valets, alternativement, la servante-maîtresse, les serviteurs tout puissants, des conglomérats et des partis ?

C’est ainsi que le Grand Remplacement, haï par les hommes et les femmes qui le subissent mais profondément désiré par les pouvoirs et les intérêts qui l’imposent, a pu paraître à ce point irrépressible qu’un homme comme Dominique Venner, un penseur mais aussi un soldat, a voulu mourir par horreur de lui, mais aussi par esprit de sacrifice, pour nous alerter, nous réveiller, nous tirer avant qu’il ne soit tout à fait trop tard de l’hébétude où nous gisons.

Tandis que je vous parle le corps est réduit en cendres de l’homme qui est mort il y a dix jours dans cette cathédrale, dans ce monument admirable de notre culture, de la foi de nos pères et souvent de la nôtre, pour nous inciter à en croire nos yeux.

Il a péché contre le Christ, c’est vrai, mais péché comme saint Thomas, en sectateur du regard ; non pas en demandant à voir, lui, mais en nous intimant de faire confiance à nos prunelles, à notre expérience de la rue et de l’image, à notre chagrin ; et cela contre le faussel, le réel inversé, le règne du faux : celui du novlangue, du novpeuple et du novpays.

Cette mort de sang nous est témoin parmi d’autres, cet historien suicidé nous est témoin comme le soldat assassiné de Woolwich ou le soldat étranglé de La Défense : le réel, celui qui fait mal, celui qui tue, c’est le Grand Remplacement, le changement de peuple.

Et comme nous en avertissait Houari Boumedienne il y a quarante ans, les remplaçants ne viennent pas en amis. Ils peuvent être très amicaux individuellement mais en tant que peuple, ou que peuples, culture et civilisation, religion, religion bien plus vivante que les nôtres, ils sont nécessairement et naturellement conquérants.

Les remplacistes, eux, les promoteurs et les agents du Grand Remplacement, se croient les habiles protecteurs de nos remplaçants innombrables : ils seront bientôt leurs protégés, leurs obligés, leurs convertis, leurs dhimmis, leurs valets.

Pour notre part, nous n’avons d’autre issue que de nous rendre irremplaçables : par la force et par la pensée, par la force de la pensée, par la culture, par le vote, par la loi, par l’action politique, par la défense du territoire, par le refus de reculer encore et d’en supporter davantage.

Cette mort de Dominique Venner, nous lui devons d’en faire un point de non-retour. Qu’elle nous aide à nommer ce qui survient, pour commencer — à nommer vraiment : conquête, contre-colonisation, lutte pour le territoire, choc des civilisations, guerre de religion, changement de peuple. Puis à nous unir, malgré nos divisions, pour empêcher ce qui survient de survenir plus longtemps.

Le sens de l’histoire est comme tous les sens, stratifié par l’alternance en couches du oui et du non ; et il se renverse sur place en creusant en lui-même, bien plus volontiers qu’on ne l’a dit.

Qu’est-ce que la contre-colonisation, sinon un renversement de la colonisation, très inattendu il y a trois-quarts de siècle ? Eh bien il faut renverser ce renversement, ne serait-ce que pour arrêter au milieu, un moment, le balancier désaxé de l’histoire.

Renaud Camus



Pour mémoire : reproduction de l’article paru le 21 mars 2013 sur Minurne.fr (blog fermé par la police politique du gouvernement  français en décembre 2014) et titré :

« LE SACRIFICE D’UN HOMME D’HONNEUR »

Aujourd’hui le 21 mai 2013, l’historien Dominique Venner s’est donné la mort au coeur de Notre Dame, au coeur de Paris, au coeur de la France. Dernier acte hautement symbolique d’un combat passionné pour sa Patrie.

Dominique_venner
Dominique Venner

Les mêmes bonne âmes qui se lamentent dès qu’un salarié des Postes ou d’EDF se suicide parce que ses conditions de travail étaient devenues pour lui insupportables, n’ont que silence ou mépris pour cet homme parce que sa mort dérange. Elle dérange parce qu’elle est un cri de désespoir. Elle dérange aussi parce qu’il a laissé un testament explicite sur son blog. Un bien curieux testament, que nous pourrions tous ici faire notre. Ce n’est pas le testament d’un extrémiste, contrairement à ce que les rares médias qui en parlent répètent à l’envi. Ce n’est pas un ancien « OAS » qui s’exprime. C’est un Français, un patriote, un simple citoyen peut-être un peu plus clairvoyant que les autres. Un historien qui comprend ce que les faits veulent dire. Dominique Venner aimait la France, sa culture, son histoire. Il la voyait disparaitre peu à peu, prise en étau entre des lois sociétales qui la dénaturent, un gouvernement qui s’acharne à trahir les intérêts du peuple, et la vision apocalyptique des vannes grandes ouvertes d’une immigration sociale visant ouvertement au « Grand Remplacement ». Il y a 50 ans, un jeune Tchèque, Jan Palach, s’immolait par les flammes à Prague au milieu des chars soviétiques venus interrompre par la force le processus de démocratisation du pays courageusement tenté par Alexander Dubceck. Par son sacrifice terrible, ce jeune homme fit plus pour sa Patrie, discréditant le régime soviétique, anéantissant toutes les tentatives d’explication formulées par les « partis frères » comme disaient joliment les ancêtres de Mélenchon, que tous les articles, tous les reportages, toutes les analyses qui furent faites alors. Depuis, les Tchèques, libérés du joug communiste, ont érigé un mémorial à Jan Palach.

Un jour peut-être, mes chers compatriotes, les historiens du futur relateront le sacrifice de Dominique Venner comme l’étincelle qui alluma le feu en 2013 contre un régime détestable. Et qui marqua le début du redressement économique et moral de la France. Que ce geste ne reste pas un simple cri de désespoir, mais un ardent appel à l’action ! C’est ce soir, le coeur gros, ce que nous souhaitons à la France.

Marc le Stahler

 

27 Commentaires

  1. Le Président de la République devrait être examiné par un psychiâtre tellement que ses incohérences deviennent de plus en plus flagrantes; en effet, d’une part, il fait entrer, aujourd’hui, au Panthéon la dépouille de plusieurs Résistants qui ont combattu pendant la guerre pour empêcher les troupes étrangères de venir occuper notre pays; mais, dans le même temps, il laisse notre pays se faire envahir par des quantités invraisemblables d’immigrés Arabes et Noirs venus d’Afrique qui ont juré de coloniser notre pays , sans compter tous les terroristes fichés comme tels et laissés libres de leurs mouvements qui assassinent nos compatriotes ! mais ou est la logique dans tout cela ? la seule observation que l’on puisse faire c’est que Hollande préfère voir la France envahie par les musulmans plutôt que par des catholiques ou des protestants; on est donc en droit de se demander s’il ne se serait pas converti à l’islam pour les beaux yeux de sa ministre de l’éducation nationale qu’il défend contre vents et marées en dépit de sa gestion calamiteuse !

     
  2. c’est un sacrifice inutile mais c’est bien plus beau lorsque c’est inutile comme l’a écrit Edmond Rostand et, pour ma part, je pense qu’il eut été préférable que Dominique Venner aille vomir devant l’entrée du Palais de l’Elysée au lieu de sacrifier sa vie ; au moins, la presse aurait été obligée d’en parler et son geste
    aurait été interprété comme un profond dégoût vis à vis de la politique du Grand remplacement que nous impose le pouvoir socialiste et qui favorise l’arrivée d’Etrangers ainsi que le dénonce une fonctionnaire courageuse de la Police des Frontières dans les termes suivants :
    Et on nous dit que le taux de chômage augmente en France

    Chers tous, une fois n’est pas coutume : un coup de gueule…

    Mon métier m’amène à filtrer ce qui entre dans notre cher pays, du

    moins ce qui arrive par les airs dans la région Rhône-Alpes.

    Depuis une quinzaine de jours j’assiste à ceci (je vous laisse juge…)
    Vol en provenance d’Istanbul :
    96 Turcs avec chacun un visa en règle sur le passeport et contrat de 5 mois

    de travail signé par un représentant du groupe ACCOR 1438,80 EUR brut par mois –
    Spécialité : cuisiniers -nourris -logés blanchis
    lieu de travail : Megève – Courchevel – les Arcs –
    Vol aller/retour payé par l’employeur

    Vol en provenance de Djerba : 92 Tunisiens avec chacun un visa en règle sur le pas-

    seport et contrat de 5 mois de travail signés par une représentante du groupe CLUB MED,

    1477,99 EUR brut par mois…

     
    • SUITE du 23 mai 2015 à 4 h 40 min, dany83270 a dit :

      1477,99 EUR brut par mois
      Spécialité : cuisinier ou serveur – nourris logés blanchis
      lieu de travail : les 2 Alpes – Méribel -les Ménuires- la Plagne –
      Vol aller/retour payé par l’employeur

      Et enfin la crème :
      Vol en provenance de Casablanca :

      128 Marocains avec chacun un visa en règle sur le passeport et contrat de 5 mois

      de travail signé par une représentante du groupe CLUB MED, de 1477,99 EUR à

      1530,47 EUR brut par mois
      Spécialité : cuisinier ou serveur – nourris logés blanchis
      lieu de travail : les 2 Alpes – Avoriaz – Chamonix – Tignes –
      Vol aller/retour payé par l’employeur.

      La moyenne d’âge varie entre 25 et 50 ans, la totalité ne parle quasi pas un mot de

      français mais ont tous le même sourire de « faux-cul » rivé sur la face au moment du

      contrôle (surtout dans le vol n°3) avec des « merci chef » ou « merci bocou missiou » qui

      puent la franchise de l’âne qui recule…

      BREF…
      Tout ça pour dire qu’au lieu d’embaucher des locaux, il est plus rentable, pour ces

      groupes hôteliers, d’aller chercher ces types qui n’hésitent pas une seconde à s’expatrier

      pour venir bosser 5 mois dans un pays où ils ne parlent pas la langue.

      Faut dire qu’avec ce qu’ils empochent et qu’ils ramènent au bled, ils font vivre leurs familles

      pendant bien plus longtemps et font construire des villas car, bien évidemment, ce ne sont

      pas ces gens-là qui…

       
      • SUITE du 23 mai 2015 à 4 h 43 min,dany83270 a dit :

        pas ces gens-là qui vont faire marcher le commerce en dépensant leurs économies en France…

        Mais ce qui me déglingue encore un peu plus, c’est que la quasi-totalité d’entre eux (toutes

        provenances confondues) sont musulmans, probablement pratiquants, et ils viennent bosser

        dans la restauration, qui plus est en montagne.. et qu’est-ce qu’on mange le plus souvent

        en montagne l’hiver ? Ben des raclettes, des tartiflettes, des fondues avec l’assiette de charcuterie

        qui va bien avec… bref du PORC !!!

        Alors ils en font quoi de leur religion et de leurs putains de principes quand ils doivent trancher

        et disposer le jambon, le saucisson, le lard et le reste dans les plats et sur les assiettes hein

        Ce n’est pas du halal là !!! ndlr : ou on nous fait bouffer du halal sans nous le dire !!!

        Pour 7000 EUR, il n’y a plus d’Allah et de volonté divine ???
        Chapeau la bouffe traditionnelle montagnarde française… « préparée par des cuistots du pays…

        avec amour et savoir-faire ancestral… »

        Alors voilà : je vous invite à faire passer le mot mais surtout à BOYCOTTER ces groupes

        hôteliers « aux pieds des pistes » pour privilégier les petits chalets ou les chambres d’hôtes,

        les restaurants « bien de chez nous », ce qui souvent, revient moins cher pour le séjour une fois tout ajouté.

         
      • 128 marocains, 90 turcs, 92 tunisiens… qui arrivent avec des contrats en règle de 5 mois avec billet aller-retour etc… Mais qui nous dit Dany83270 que tous ces musulmans repartent bien chez eux ?

        J’ai un sérieux doute sur leur retour dans leur pays d’origine.

        Ce n’est hélas pas le gouvernement au pouvoir qui va sanctionner ces groupes pour ne pas donner la priorité aux Français à la recherche d’un emploi !

        Merci pour la transmission de cette information bien détaillée qui nous informe sur un autre moyen d’arriver en France et d’y séjourner en travaillant de la manière la plus légale qui soit,
        au détriment des Français.

         
      • THEO Marie dit :

        Monsieur VENNER avait bien raison, quoique son « silence » n’a rien donné…Quant aux émigrés qui arrivent en masse dans les club MED ou ACCORD, ils vont trimer 12 heures pas jour 7/7, mais comme l’écris Joséphine, ils resteront au Pays de France, ces Groupes qui recrutent, TRES protégés par le PS feront en sorte qu’ils obtiennent de contrats d’été, et ainsi ils pourront faire venir leurs familles, et la mechta sera la pour ponctionner nos retraites disparues dans l’enfer de l’immigration déguisée par un gouvernement complice.

         
  3. Jean SIMEON dit :

    Bonjour Marc, votre post et un hymne aux français, et aux hommes mort pour la France, après une telle lecture je ne sais que dire tellement c’est beau et c’est vrai, vrai ce qui est le plus important, parce que pour le reste vous avez tout dit et bien dit. Merci pour Mr VENNER qui malheureusement dans son geste est un exemple… Une seule chose cependant, il nous appartient à nous français de faire en sorte que cet ultime geste ne soit pas vain !!!

     
  4. La racine du mal est français est le socialisme irresponsable et destructeur des hollandistes : les Taubira, Vals et consorts.

    Tant que les socialauds continueront à sévir, la France continuera à péricliter…

     
  5. xenophon 29 dit :

    Effectivement Renaud Camus a raison lorsqu’il dit que ce grand remplacement est voulu, et par nos politiques et par les media. Cela pourrait-il être un hasard si la najat s’applique à détruire les fondements de notre culture humaniste pendant que Taubira , ancienne (?) militante anti-française pond des lois suicidaires, que Marisol-yeux- de-poulpe désespère le corps médical, tout çà en même temps, et après 47 ans de destruction systématique de notre pays, depuis la suppression des estrades sous les bureaux des profs. (pas traumatiser ces chers petits!) jusqu’à l’ affirmation imbécile: « l’immigration est une chance pour la France ». Tout çà, le hasard? Ou bien plutôt un ensemble de volontés suicidaires convergentes qui, consciemment ou pas ont pour but la destruction de la France et de notre civilisation ?

     
    • Jean SIMEON dit :

      bonjour @xenophon 29, votre post est excellent, et j’oserai dire que vous posez une question et vous y répondez.
      L’immigration ou la diversité africaine n’est pas une chance pour notre pays mais son cancer, et ceux qui la prônent sont les métastases à détruire par tous moyens !!!
      Sinon le cancer vaincra c’est une saloperie !!!

       
  6. Dominique Venner – In memoriam
    publié le 21 mai 2015

    Pour le deuxième anniversaire de la mort de Dominique Venner, nous souhaitons vous faire partager cette belle citation tirée de son essai: Histoire et tradition des Européens, publié au Rocher en 2002:
    “Faire une œuvre de vie de ce qui était lettre morte, comprendre ce que l’on est, découvrir comment vivre et agir selon notre tradition, voilà notre tâche. Ce n’est pas seulement un préalable à l’action. La pensée est action.

    Notre monde ne sera pas sauvé par des savants aveugles ou des érudits blasés. Il sera sauvé par des poètes et des combattants, par ceux qui auront forgé l’« épée magique » dont parlait Ernst Jünger, l’épée spirituelle qui fait pâlir les monstres et les tyrans. Notre monde sera sauvé par les veilleurs postés aux frontières du royaume et du temps.”

     
    • ONE POINT MORE ………

       
      • Hrrrr ! toujours pas branchée la MAIN ? Remarquez Paoli que lire one point avec la signature au-dessus, c’est SYMPA, chaleureux, moins anonyme …

        One, two, three, foor points ! ca peut faire un peu EUROVISION mais tiens, en parlant Eurovision, attendons-nous à voir et à entendre chanter l’an prochain un groupe qui prend de l’ampleur dans notre Pays, celui du Parti des Indigènes de France, le titre de leur Chanson ? THANK YOU HOLLANDE !

        Le plus grave c’est que ce parti existe bien. Son fondateur est Mehdi Meftah qui dit :
        « Les politiciens français nous voient [les musulmans] comme une menace », ce qui est un signe que les musulmans français gagnent du pouvoir en tant qu’entité politique ».

        Meftah ajoute que les musulmans ont maintenant leurs propres mouvements politiques, comme le Parti des Indigènes de la République, et qu’ils peuvent repousser «la classe politique blanche. »

        «Nous sommes ici pour de bon, » conclut Meftah, « rien ne va changer cette réalité, sauf un génocide ou quelque chose de ce genre. »

        En effet entendre et lire çà ne peut qu’appeler à un THANK you SATAN, thank you HOLLANDE !

        On n’interne pas d’office ce Mehdi MEFTAH ?

        Une pensée pour Robert CHARDON. dont nous n’avons aucune nouvelle !.

         
      • ONE POINT MORE …….

         
  7. Béatrice Bontemps dit :

    Merci Marc de rendre hommage au sacrifice de Dominique Venner. On ne redira jamais assez combien ce geste était éloigné du suicide ordinaire.

    Je profite de l’occasion pour signaler à l’intention des Minurnautes qui ne le connaîtrait pas encore le très beau site de l’Institut Iliade, l’institut pour la longue mémoire européenne :

    http://institut-iliade.com/

    Et alors que notre mémoire d’adulte est chaque jour malmenée par les médias, que la réforme Belkacem entérine la volonté du Système d’effacer toute trace de notre histoire et de notre civilisation des mémoires enfantines, l’Institut Iliade met en ligne sur son site les numéros de la revue Enquête sur l’Histoire dirigée par D. Venner de 1991 à 1999. Les 4 premiers numéros sont déjà à télécharger en pdf.

     
  8. Il est tout à fait regrettable qu’un homme comme lui se soit donné la mort au moment où sa voix aurait mérité d’être plus largement entendue. A nous de continuer à lutter et de bien voter pour que cesse le grand remplacement en cours dont personne ne veut voir les répercussions sur notre culture et notre art de vivre.

     
  9. Larmes, parce Mr. Dominique Venner n’avait eu de cesse de nous mettre en garde sur cette ignoble traversée du désert qu’est la nôtre aujourd’hui.

    Hélas, peu de Français se sont sentis concernés pour l’écouter, le lire, le suivre et commencer à signifier au gouvernement en place, leur profonde INDIGNATION !

    Cet Homme reste pour moi un Héros . Je lui dois le RESPECT !

    Paix à son Âme bien au-delà des Nuages.

     
  10. Patrick Stan dit :

    Quel magnifique hommage à cet homme courageux ! Nos élus, Préésident en tête, n’ont toujours pas compris ec que les Français veulent …. Ce ne sont que des chiffoniers qui se battent pour des maroquins auxquels ils n’ont pas droit ! Ils vendent nore pays, la FRANCE, à qui en veut bien …. et de préférence aux Musulmans. Il ne nous restera bientôt plus qu’à ressortir de leurs différents tompbeaux les os de Mérovée, Clovis, Charlemagne et Charles Martel et de les faire défiler derrière leurs bannières ….. Eux, au moins, avaient combattu pour la FRANCE ! mais au train où vont les choses, les élus de tous poils vont bientôt s’apercevoir qu’il est trop tard !
    Une bonne REVOLUTION serait la bienvenue !
    Marjan

     
    • Heron36100 dit :

      j’attèste avec vigueur que ces hommes qui donnent leurs vie pour leurs patrie devrait a tout jamais etre placer au plus haut de nos monuments alors que des torches-cul comme le dis si bien Marc de Stalhers sont comme ceux qui les nomment des pleutres, des nuls des gens que l’on ne peut nommées car le qualificatif n’existe pas
      avec l’orage qui s’annonce dans le lointain nous allons payer tres cher les erreurs d’un peuple que la stupidite a pousser a ta tete de l’état ce nul qui nous gouverne

       
    • ONE POINT MORE ………

       
    • détrompez-vous , les élus savent très bien ce que veut la majorité des français mais cela ne les interessent pas d’entendre ces demandes qui montent partout en France car elles vont à l’encontre de leurs intérets et s’opposent au maintien de leurs privilèges , seules choses qui comptent à leurs yeux . La France est assassinée , le peuple est trahi , l’Histoire du pays est bousculée et balayée par une idéologie sèche de toute passion et de savoir . que n’est-il d’avoir la Marseillaise pour hymne si on ne sait plus prendre les armes !

       
  11. l’histoire rendra hommage à Dominique VENNER, maître à penser des identitaires, comme le fait le courageux Renaud CAMUS
    Les deux se situant à de nombreux étages au dessus des philippot et MLP qui, par bêtise, ne rêvent que d’un UMPS bis

     
    • Béatrice Bontemps dit :

      C’est toute la différence entre ceux qui veulent ÊTRE, qui combattent pour que nous puissions continuer d’exister en tant qu’Européens, et ceux qui ferraillent pour AVOIR (le pouvoir, leur drogue).

       
    • ONR POINT MORE ………………..

       

Qu'en pensez vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

WordPress spam bloqué par CleanTalk.
AMI, ENTENDS-TU LE BRUIT SOURD DU TOCSIN, DANS LA PLAINE ?(Luc Sommeyre)

AMI, ENTENDS-TU LE BRUIT SOURD DU TOCSIN, DANS LA PLAINE ?
(Luc Sommeyre)

14 mai 2018

« LE » problème n’est pas « un » problème Il est tard. Très tard. Nous vivons les derniers moments pour réunir en un sursaut salvateur tous les Français qui ont compris que le seul problème à régler est l’invasion musulmane. L’actualité nous offre un exemple tragique. Le « fou d’Allah » de l’Opéra à ParisLire la suite

 
ERNST VON SALOMON (Éric de Verdelhan)

ERNST VON SALOMON
(Éric de Verdelhan)

13 mai 2018

«… Je manifeste toujours tout seul. Mes idées sont trop originales pour susciter l’adhésion des masses bêlantes ataviquement acquises aux promiscuités transpirantes et braillardes inhérentes à la vulgarité du régime démocratique imposé chez nous depuis deux siècles par la canaille régicide… »        (Pierre Desproges)   Plus le temps passe et plusLire la suite

 
POUR MACRON, QUE VEUT DIRE « RÉFORMER » ?(Henri Maurel)

POUR MACRON, QUE VEUT DIRE « RÉFORMER » ?
(Henri Maurel)

14 avril 2018

Réformer = « Faire subir à quelque chose des modifications importantes destinées à l’améliorer » (Larousse). Réformer = « Rectifier, c’est-à-dire rétablir dans l’ancienne forme ou dans une forme meilleure » (Littré). Ces deux définitions impliquent un constat initial, un bilan qui montre une dégradation par rapport à une situation antérieure et sur unLire la suite

 
FOURBE QUI COMME HULOT… (Cédric de Valfrancisque)

FOURBE QUI COMME HULOT…
(Cédric de Valfrancisque)

20 mai 2018

(à la manière de Joachim du Bellay) Fourbe qui comme Hulot, cet écolo cinglé, Trahissant ses amis pour devenir ministre, (Alors qu’il n’est en fait, qu’un paltoquet sinistre) Se vendit à Macron par besoin d’exister. Reverrons-nous un jour nos charmants patelins, Sans tous ces grands totems qui obstruent l’horizon ? ImmondesLire la suite

 
LES DESSOUS DU« CASSE DU SIÈCLE »(Jean Goychman)

LES DESSOUS DU
« CASSE DU SIÈCLE »
(Jean Goychman)

12 mai 2018

La chaîne de télévision BFM télé a diffusé récemment un documentaire de 53 minutes intitulé Le Casse du Siècle. À l’heure où beaucoup de gens commencent à se poser des questions sur le « pourquoi » de l’élection d’Emmanuel Macron, cette émission arrive à point nommé pour nous relater l’histoire de ceLire la suite

 
L’ISLAM VU PAR LE PLUS GRAND SAVANT ARABE(L’Imprécateur)

L’ISLAM VU PAR LE PLUS GRAND SAVANT ARABE
(L’Imprécateur)

20 mai 2018

Ayant cité Ibn Khâldoun dans mon précédent article, il me paraît intéressant de faire un bref résumé de la façon dont ce grand et quasiment unique savant arabe a perçu le monde musulman. Tous les autres, ou presque, « savants » arabes étaient d’origine juive, persane ou européenne et récupérés par lesLire la suite

 
POUR MACRON, QUE VEUT DIRE « RÉFORMER » ?(Henri Maurel)

POUR MACRON, QUE VEUT DIRE « RÉFORMER » ?
(Henri Maurel)

14 avril 2018

Réformer = « Faire subir à quelque chose des modifications importantes destinées à l’améliorer » (Larousse). Réformer = « Rectifier, c’est-à-dire rétablir dans l’ancienne forme ou dans une forme meilleure » (Littré). Ces deux définitions impliquent un constat initial, un bilan qui montre une dégradation par rapport à une situation antérieure et sur unLire la suite