LA GAUCHE FASCINÉE PAR L’ISLAM – LE DANGER ERDOGAN (par l’Imprécateur)

Share Button

« La gauche est fascinée par l’islam comme elle l’était par les dictateurs au XXe siècle » (Michel Onfray). Cette fascination vieille de plus d’un siècle pour les dictateurs, dont Hitler en son temps, n’a qu’une quarantaine d’années pour l’islam mais elle n’en est que plus vive  et la gauche sacrifie quelques unes de ses valeurs fondamentales : la laïcité, la parité hommes-femmes et le féminisme avec la location-vente du corps des femmes et de leur bébé (GPA), l’écologie qui n’est pour elle qu’une posture électoraliste, le travail, etc. Alors quand islam et dictature se conjuguent dans le même homme, la gauche prend son pied.

Si un Hitler revenait aujourd’hui, il serait bien accueilli – quoiqu’avec quelques réserves – par la communauté internationale et par la plupart des dirigeants européens, dont tous ceux qui se classent à gauche.

C’est la leçon qu’il faut tirer de leur comportement en regard de ce qu’est en train d’accomplir un dictateur notoirement fasciste, pour qui connaît l’histoire du fascisme, Recep Tayip Erdogan.

images

Le vendredi 15 juillet, alors qu’à Ankara et Istanbul la partie de l’armée turque restée laïque, kemaliste et moderniste) tentait de le renverser, Obama, Merkel et quelques autres personnalités politiques encore lucides retenaient leur souffle en espérant la victoire rapide des putschistes. Nous ne connaissons pas l’avis de Hollande, d’habitude si prolixe et verbeux sur tout événement qui pourrait perturber la bonne marche de la planète, car il était occupé le 15 juillet par le massacre islamiste de Nice.

Mais la démocratie, c’est la démocratie, et dès qu’il est apparu que R. T. Erdogan reprenait le dessus et mobilisait ses troupes dans d’immenses manifestations de quelques centaines de milliers de personnes, tous se sont rangés derrière le dictateur en phase d’éclosion.

Que voulez-vous ! L’Europe pourrait très bien se passer de la Turquie qui ne lui apporte pas grand-chose – à part des centaines de milliers de migrants turcs – mais pas les Etats-Unis et leur filiale OTAN qui y ont des bases militaires, dont certaines recélant des armes nucléaires au cas où Poutine déclarerait la guerre à l’Europe. Lequel Poutine sait profiter de la situation en se rabibochant avec Erdogan et en lui promettant de relancer le grand gazoduc trans-Turquie, ce qui leur permettra de faire pression sur les Américains et leurs dociles sujets les Européens pour défendre leurs intérêts et imposer des concessions.

Il y a aussi Merkel, qui a échangé la rétention provisoire de migrants en Turquie contre 6 milliards d’euros, contraignant lesdits migrants à passer maintenant par la Libye, comme le constate l’Italie où ils arrivent en masse, ce qui ne change finalement pas grand-chose au problème.
En bon français, disons que Merkel a conclu un marché de dupes.

Le coup d’Etat manqué n’a fait qu’amplifier la forte propension d’Erdogan à la dictature, comme en témoigne la façon dont il éradique toute opposition. Et visiblement, ce n’est pas non plus la fin de ses accords avec l’Occident, lequel est “condamné à travailler avec un Erdogan encore plus intraitable » (De Standaard, journal belge flamingant).

250px-Incirlik_Air_Base_overhead_1987

Photo satellite de la base US d’Incirlik en Turquie

Pourquoi « condamné » ? Toujours parce que les Etats-Unis et l’OTAN ont des bases en Turquie !
Et si c’est Hillary Clinton qui devient présidente des Etats-Unis, cette disciple du mondialisme et de l’islamisation de l’Europe n’arrangera pas les choses.

On spécule sur la question de savoir « qui » a commandité le coup d’état. Des généraux attachés à la doctrine kémaliste (1) ?
La CIA ?
L’opposant Fethullah Gülen réfugié aux Etats-Unis ?
Erdogan lui-même ?
Aucune certitude pour le moment, mais si l’on cherche à qui profite le crime, la réponse est claire : à Erdogan !
Son opposition est quasiment réduite à néant : depuis le 15 juillet, des dizaines de médias ont été fermés (trois agences de presse, 45 journaux, 16 chaînes de télévision, 23 stations de radio, 15 magazines et 29 maisons d’édition) ; près de 200 généraux ont été limogés et environ 1.500 officiers ont été exclus de l’armée ; des centaines de juges et des milliers de professeurs ont été privés d’emploi et souvent arrêtés ; plus de 20.000 personnes ont été placées en garde à vue.

Erdogan est malin. Pour ne pas perdre les milliards que lui verse l’Europe, tant pour garder les migrants chez lui (6 milliards) que pour faciliter la mise à niveau de la Turquie et permettre son entrée dans l’Europe (4,5 milliards), il a pris pour conseils des « experts » du Conseil de l’Europe afin de savoir jusqu’où il pouvait aller dans le reniement des Droits de l’Homme !
Tous les nigauds de la Commission européenne sont contents, que demander de plus à Erdogan ?

D’autant que c’est l’Europe elle-même qui lui a donné le bon exemple en exigeant que soit réformé le Conseil national de sécurité turc dont la constitution de 1982 avait fait le garant de la république, de la démocratie et de la laïcité.
En 2001 Erdogan, alors Premier ministre, avait déjà considérablement réduit son influence en en faisant un organe consultatif. Il vient de l’élargir aux vice-Premiers ministres et aux ministres de la Justice, de l’Intérieur et des Affaires étrangères qui sont tous de ses fidèles, mettant ainsi en minorité au sein du Conseil les militaires et les civils qui pourraient contester son pouvoir absolu.

Désormais l’islamisme fera la loi en Turquie en attendant que la réforme de la Constitution que veut Erdogan (et qu’il obtiendra maintenant sans peine) lui permette d’instaurer la charia et la peine de mort pour ses opposants, forcément des mauvais musulmans puisqu’ils s’opposent au futur calife.

photo_6001_8832256

Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne, filiale de la Trilatérale, trouve que tout va dans le bon sens et ne voit aucune raison de retarder maintenant l’adhésion de la Turquie à l’Europe. Ce serait, dit-il « une grave erreur de politique étrangère« .

J’allais écrire « plus c.. tu meurs », mais ce serait inexact : Juncker est seulement obéissant au gang Obama, Rockfeller, Rothschild, Golden Sachs et autres qui sont satisfaits de la politique de conquête de l’Europe par l’EI et la Turquie.
Les Turcs sont déjà des centaines de milliers dans plusieurs pays d’Europe. Ceux de Cologne qui manifestaient récemment en soutien à Erdogan n’ont probablement oublié la recommandation qu’il leur avait faite le 17 mai 2010 : ne cherchez pas à vous assimiler, « l’assimilation est un crime contre l’humanité« .
Et déjà A. Merkel n’avait protesté que très mollement, en bonne élève de la Trilatérale où, un peu plus tard, elle prononça un discours allant dans ce sens (2).

Le seul pays européen qui, pour le moment, réagit énergiquement à la dérive dictatoriale et fascisante d’Erdogan est l’Autriche. Hans Peter Doskozil (3), ministre de la Défense autrichien, après avoir dit que la Turquie est une dictature a déclaré : « Le temps est venu… de dire clairement que les négociations avec la Turquie doivent être suspendues ou s’arrêter« .
Il serait temps, en effet ; et surtout d’arrêter de donner des milliards à fond perdu à un homme dont le rêve assumé est de transformer l’Europe en califat ottoman.

Hollande est comme d’habitude très flou dans ses positions. En mars il disait qu’il ne ferait aucune concession à la Turquie sur les Droits de l’Homme ; en mai que l’accord négocié par Merkel et payé par l’Europe sur les réfugiés était « juste ».
En réalité la diplomatie droit-de-l’hommiste de Hollande est à géométrie variable : tolérante pour Erdogan l’islamiste qui vient de rétablir la torture dans les prisons turques (4) et demande la restauration de la peine de mort pour les délits politiques ; intransigeante pour Poutine, le seul qui combatte sérieusement l’islamisme et le terrorisme, même s’il profite habilement du foutoir créé au Moyen-Orient par les Etats-Unis, l’OTAN et l’Europe pour tenter de détacher la Turquie de l’OTAN.

Hollande, n’ayant aucune idée structurée sur ce qu’il faudrait faire, se contente de suivre Obama et Merkel dans leurs divagations et en aucun cas ne se fâchera avec Erdogan même si celui-ci relâchait les centaines de milliers de migrants qu’il retient pour le moment.
Merkel ayant naïvement mis une bombe à retardement dans les mains d’Erdogan, c’est toute l’Europe qu’Erdogan peur faire chanter. Qui peut croire qu’il s’en privera ?
L’erreur de Hollande est de croire que la solution au problème migratoire est de fermer la frontière de la Turquie à la sortie, alors que c’est la frontière de l’Europe qu’il faut fermer à l’entrée.

L’Imprécateur

1 : La doctrine kémaliste a six piliers : républicanisme, populisme, laïcité, réformisme, nationalisme et étatisme. Erdogan les accepte sauf deux, la laïcité, inacceptable pour cet islamiste disciple des Frères musulmans, et la république car il voudrait rétablir le califat ottoman.

2 : Discours prononcé à la réunion de la Commission Trilatérale, à Berlin le 15 mars 2013

3 : H.P. Doskozil est membre du Parti social-démocrate autrichien (SPO), de centre-gauche (type Juppé ou Bayrou)

4 : Selon Amnesty international

banniere_2016_570

 

Share Button
LA GAUCHE FASCINÉE PAR L’ISLAM – LE DANGER ERDOGAN (par l’Imprécateur)
Évaluez ce billet!

13 Commentaires

  1. Avant la Turquie nous devons faire le ménage chez nous …et il y a du travail!!
    La France est dans une nasse : les Français sont gênés aux entournures par la forte présence de musulmans sur leur territoire mais ne peuvent réagir qu’à la marge contre l’Islam de peur de créer un fossé avec TOUS LES MUSULMANS.
    Il est important de souligner que la masse musulmane ne se manifeste quasi pas en réaction aux attentats : quelques centaines se mêlent avec leurs imams aux foules des Français pour donner le change…mais dans les écoles les enfants musulmans laissent percer l’état d’esprit qui règne dans leurs foyers .Et les pro-islamistes sont loin d’être minoritaires !
    Alors si nous sommes en guerre tous ceux qui soutiennent l’ennemi sont nos ennemis : à savoir la grande majorité des musulmans de France.
    S’ajoutent à ceux-ci tous leurs complices : le gouvernement, la gauche (ou ce qu’il en reste),la droite (Juppé en tête) ,les médias , la justice.
    Tout déclenchement d’hostilité des patriotes à l’égard des musulmans de France (et ceci se produira tôt ou tard ) provoquerait donc inévitablement une guerre civile à l’image de celle d’Espagne.
    Aussi avant de se lancer dans une telle aventure les patriotes devraient se rassembler et se compter

  2. L’islam c’est ça :
    https://www.youtube.com/watch?v=DwfnnRoyZOk&feature=player_embedded

    et le public ne s’y est pas trompé…!
    A voir sans modération, le ipon est magnifique. Quant au comportement du muzz……
    à l’image de ce qu’ils sont.

    • Que fout cet islamiste dans le judo ? Ce sport est tout le contraire de son attitude révoltante. Le public ne s’y est pas trompé en sifflant abondamment.

      • Ils s’infiltrent partout avec la complicité de saloperies comme le CIO, la FIA, et autres fédérations dont les bureaux sont corrompus par l’argent du qatar et de l’arabie.
        Mais ils sont tellement cons que, leur nature reprenant le dessus, ils montrent à la face du monde ce qu’est l’islam réellement.
        Alors je dis  » qu’ils continuent !  » ça leur pétera en pleine gueule encore plus tôt.

  3. Conclusion des différentes discussions sur le net à propos des gauchistes parlant (ou refusant de parler plutôt) des problèmes de l’Europe avec les africano-musulmans.

    Ce qu’on peut constater, partout ou les gauchistes sévissent en tout cas (heureusement beaucoup d’endroits sur le web n’en sont plus la), c’est que si le tabou de l’antisémtisme à bel et bien été levé pour eux, il n’a en fait qu’été transféré sur un tabou concnernant les africano-musulmans, les nouveaux damnés de la terres, qui, sont les vaisseaux néo-shoatique (l’horizon indépassable de la souffrance passe de l’archétype de la shoah à celui de … la Palestine, dont l’histoire récente est prise événement fondateur et peuple martyr, avec ses avatars irakiens, syriens, libyens, etc…) de la culpabilité toujours renouvelée que nos maîtres (ceux la même qu’ils prétendent dénoncer, qui qu’ils soient) nous ont inculqués.

    Et c’est le grand paradoxe puisque pour lutter contre ces « maîtres », il faut bien lutter AUSSI contre leurs émissaires, les premiers étant cachés dans l’ombre et plus difficiles à débusquer. C’est à dire, tous les « pauvres » (mais pas forcément malheureux hein, loin de la !) qu’ils ont créé, non pas en les dépouillant, mais en leur inculquant la jalousie, l’envie, la facilité, pour submerger l’Europe. Et donc, s’ils voulaient vraiment lutter encore faudrait-il qu’ils se débarrassent de cette culpabilité post-coloniale toujours vivace.

    Ils fantasment sur une alliance des…

    • Ils fantasment sur une alliance des « opprimés » alors que les uns sont aliénés et les autres simplement démunis (ils sont souvent moins malheureux que les premiers qui plus es). Ces derniers ne venant pas libérer les premiers mais au contraire, les dépouiller, voir, si possible, prendre la place de leurs maîtres, mais sûrement pas pour aider qui que ce soit d’autre qu’eux, leur famille, leur race, leur co-religionnaires.

      Heureusement, la plupart des gens utilisent leur bon sens et ne tombent pas dans les pièges de ces contempteurs conspiro-marxistes qui pullulent en France sous l’égide d’une presse aux ordres, d’intellectuels qui se prétendent humanistes, de juges qui sabotent l’état de droit avec leur 2 poids 2 mesures.

      Certains essaye tant bien que mal de leur faire entendre raison, mais, nul n’est plus sourd que celui qui pense avoir découvert une vérité supérieure, la cause des causes. Vérité tronquée s’il en es, fabriquée, dans l’objectif de neutraliser le système immunitaire Européen.

      Idiots utiles ou simple haine de soi ?

  4. Cet excellent article me conforte dans l’idée que ce putsch a été organisé par l’espèce d’ayatollah qu’est l’Erdogan, bientôt le nouveau calife, autrefois interdit par le superbe Atatürk.

    De nouveau, avec Erdogan, les imams aboient et les ayatollahs vocifèrent…

    Cela me rappelle la nuit de Crystal, œuvre d’Adolphe Hitler, pour les mêmes raisons et les mêmes buts.

  5. Curieuse de savoir quelle sera l’échéance de cette imbroligo, le ciel me laissera-t-il assez de temps de vie pour connaître la suite de nos destins.

  6. Je vais vous expliquer pourquoi Erdogan est si méchant.

    It’s demography stupid ! 😉

    Les turcs turcs ont une démographie catastrophique. Alors que les Kurdes eux sont en pleine « explosion » démographique.
    Donc, si Erdogan laisse faire les choses, la Turquie deviendrait rapidement kurde et les turcs seraient minoritaires.

    Vous avez le même problème en Israël avec les hébreux (natalité faible) et les arabo-musulmans (natalité forte). Pour préserver la démocratie, ils ne pouvaient pas laisser les arabes « pulluler », sous peine qu’ils finissent par voter démocratiquement l’expulsion des juifs.

    Je mettrais ma main à couper qu’il y a d’autres « dictateurs » sur la planète qui ont ce genre de problèmes.
    Poutine par exemple, qui doit probablement devoir serrer la vis à quelques communautés lui aussi (je sais qu’il doit le faire pour les musulmans notamment) quitte à sacrifier quelques libertés.

    Le problème, c’est que comme les races n’existent plus, c’est compliqué de parler de ces questions démographiques. Officiellement, un pays n’est composé que d’humains tous égaux qui aiment tous la liberté, la prospérité et la sécurité, mais … c’est tout. Aucune autre différence n’est censée entrer en compte comme la race, l’ethnie, la culture, les structures familiales, et plein d’autres choses.

    Quand on commence à mettre le doigts dans l’engrenage de ces questions qui, sont une question de survie, non pas pour nous individuellement, mais pour nos…

  7. Après Hitler, Franco, Mussolini et Staline, voici Erdogan, le futur conquérant pour l’islamisation -enfin sur la bonne voie après 3 tentatives par les siècles passés- du continent européen.
    Mais à sa place je ne vendrais pas la peau du cochon avant de l’avoir égorgé…

Qu'en pensez vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

WordPress spam bloqué par CleanTalk.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

BATACLAN : CE N’EST QU’UN DÉBUT, LE COMBAT CONTINUE ! (Marc Le Stahler)

BATACLAN : CE N’EST QU’UN DÉBUT,
LE COMBAT CONTINUE !
(Marc Le Stahler)

21 septembre 2018

« L’UNION FAIT LA FORCE »   LES « CONCERTS DE LA HONTE » DU RAPEUR ISLAMISTE MÉDINE PROGRAMMÉS AU BATACLAN LES 19 ET 20 OCTOBRE SONT ANNULÉS ! Journalistes, politiciens collaborationnistes et médias menteurs s’organisent déjà pour évoquer un signe d’apaisement vis-à-vis de la « polémique » qui se serait installée,Lire la suite

BATACLAN : À « J − 28 » VICTOIRE ! (Luc Sommeyre)

BATACLAN : À « J − 28 »
VICTOIRE !
(Luc Sommeyre)

21 septembre 2018

LE CONCERT DU RAPPEUR ISLAMISTE MÉDINE N’AURA PAS LIEU AU BATACLAN LE 19 OCTOBRE COMME « ILS » L’AVAIENT PRÉVU Grâce à l’immense levée des boucliers de France, grâce à la mobilisation des familles des victimes, des médias et associations patriotes (CCP du général Christian Piquemal, VPF du général Antoine Martinez, LIGUELire la suite

MACRON ET « LES PAUVRES » (Jean Goychman)

MACRON ET « LES PAUVRES »
(Jean Goychman)

15 septembre 2018

Avec une cote de popularité en chute libre, il apparaît normal que notre président tente de colmater la brèche qui vide son réservoir électoral à une vitesse croissante. Pensant, peut-être avec raison, que le qualificatif « président des riches » attribué par les médias pouvait être la cause principale de cette impopularité,Lire la suite

MACRON ET « LES PAUVRES » (Jean Goychman)

MACRON ET « LES PAUVRES »
(Jean Goychman)

15 septembre 2018

Avec une cote de popularité en chute libre, il apparaît normal que notre président tente de colmater la brèche qui vide son réservoir électoral à une vitesse croissante. Pensant, peut-être avec raison, que le qualificatif « président des riches » attribué par les médias pouvait être la cause principale de cette impopularité,Lire la suite

MACRON PRÉSIDENT : LE DEAL AVEC ROTHSCHILD (L’Imprécateur)

MACRON PRÉSIDENT : LE DEAL AVEC ROTHSCHILD
(L’Imprécateur)

23 septembre 2018

Pour bien comprendre où se trouve l’anomalie entre le niveau déclaré et le niveau réel de la fortune du président Macron, il faut partir du moment où cette richesse lui est tombée du ciel par la grâce de l’un des plus anciens et des plus prospères établissements financiers du monde :Lire la suite

Planisphère et connexions symbole du réseau

LE RETOUR DES ÉTATS-NATIONS
(Jean Goychman)

23 septembre 2018

Nous vivons une période historique, même si beaucoup d’entre-nous n’en ont pas la conscience. Le monde de l’après seconde guerre mondiale est en profond bouleversement. Les institutions humaines, dont le fonctionnement répond souvent au besoin de remédier aux cataclysmes qui n’ont pas été évités, ont toujours eu du mal àLire la suite

ALGÉRIE + REPENTANCE = TRAHISON Lettre ouverte au Président de la République (Éric de Verdelhan)

ALGÉRIE + REPENTANCE = TRAHISON
Lettre ouverte au Président de la République
(Éric de Verdelhan)

19 septembre 2018

« Je n’aurais pas d’horreur de la trahison si elle était faite pour me rendre maître du monde. » Fénelon : « Le jeune Pompée et Ménas » (1712)   « Monsieur le Président, « La citation en entête de cette lettre pourrait être de vous tant on vous sait capable de toutes les bassesses, de toutesLire la suite