LETTRE OUVERTE AU PREMIER MINISTRE (GENERAL MARTINEZ)

Share Button

Monsieur le Premier ministre,

La réponse que vous apportez aux drames qui étaient prévisibles et qui viennent de frapper la France à plusieurs reprises démontre à quel point, avec le Président de la République et votre gouvernement, vous créez l’émoi et l’incompréhension mais également la colère et l’exaspération en raison de votre déni de la réalité. Et vous vous obstinez avec une sidérante ténacité qui confine à la folie, à répondre non seulement à côté mais hors sujet. Car l’enjeu à ce stade ce n’est plus le vivre ensemble qui est devenu une utopie, mais l’adoption de mesures d’exception pour inverser le cours funeste des choses que nous devons au manque de clairvoyance de la classe politique dans son ensemble. Nul ne pourra cependant contester la forte aggravation de la situation depuis 2012. Honte à tous les naufrageurs et fossoyeurs de notre belle France !

Quel pacte voulez-vous passer avec ceux qui rejettent nos valeurs, nos traditions, nos modes de vie, avec ceux qui rejettent nos lois et veulent imposer les leurs ? Un pacte avec le diable ? Pourquoi pas un traité qui abandonnerait à ceux encore minoritaires tous les droits quand on sait – mais peut-être ne le savez-vous pas – que dans les pays où ils sont majoritaires ils n’accordent aucun droit aux minorités ? Il ne s’agit pas de passer un pacte. Ce serait signer un aveu de faiblesse compris comme l’acceptation de la dhimmitude, c’est à dire de la soumission. Il s’agit au contraire, et il serait grand temps, de soumettre l’islam en France à nos règles et de lui poser nos conditions. Et ceux qui ne les acceptent pas doivent partir. Au besoin, il faudra même les expulser.

Car il faut bien que vous compreniez que le problème c’est bien l’islam. Ce n’est pas l’islam-isme, l’islam radical, l’islam politique, l’islam modéré, l’islam psychiatrique, le salafisme, ou même l’État islamique. Non, comme M. Erdogan répondant sèchement à un journaliste qui l’interrogeait sur l’islam modéré, il faut le dire : « il n’y a pas d’islam modéré, l’islam c’est l’islam ». Et partout dans le monde on tue au nom de l’islam. Depuis que l’islam existe, ses combattants n’ont eu de cesse de tuer, de massacrer les populations non musulmanes et en particulier les chrétiens. D’ailleurs, il y a tout juste 100 ans, se déroulait le génocide arménien décidé par les Turcs musulmans. Finalement, qu’est-ce que l’islam a apporté à l’humanité si ce n’est la violence, l’esclavage et la mort ?

Contrairement à ce que vous affirmez, l’islam n’est pas compatible avec la démocratie. Et c’est simple à démontrer: en effet, en démocratie c’est l’homme qui fait la loi. En islam, c’est Dieu qui a fait la loi et il n’est pas permis à l’homme de la changer ; elle est inscrite définitivement dans le Coran. C’est pourquoi vous n’obtiendrez jamais une réforme de l’islam. Pas plus que vous ne réussirez à dé-radicaliser ces fous d’Allah. Et c’est pourquoi il n’y a pas d’islam de France mais l’islam en France. Et pour comprendre cette guerre qui est menée sur notre propre sol et sur celui de l’Europe par l’islam, il faut aller à la racine du mal. C’est bien les versets du Coran – qui régit l’islam – qui appellent au meurtre des infidèles. C’est bien les versets du Coran qui institutionnalisent l’infériorité des femmes. Et la laïcité est contraire à la culture musulmane. De plus, la Charia a été jugée incompatible avec la démocratie par la CEDH en 2003. Le Coran, cette « constitution politico-religieuse », est donc incompatible avec la Constitution française. Des centaines de versets sont, en effet, non seulement en opposition frontale avec notre culture mais sont même susceptibles d’action pénale dans la mesure où ils constituent une évidente provocation à la haine, à la violence, à la discrimination, au racisme, au sexisme, à l’antisémitisme. Et le discours tenu par ceux avec qui vous voulez pactiser n’est que manipulation, enfumage et mensonge. Quant aux propos tenus par un imam de Nice, après le carnage du 14 juillet, affirmant que les musulmans refuseront la laïcité, ils sont inadmissibles et inacceptables. Les patriotes ne pourront plus tolérer très longtemps ce type de discours que vous avez d’ailleurs favorisé en prônant un laïcisme virulent appliqué, en réalité, uniquement à l’égard des chrétiens. Car votre laïcité présente un visage à deux faces. La première, telle une dague, a frappé violemment les catholiques, il y a un peu plus d’un siècle, avec la loi de séparation des Églises et de l’État imposée dans la douleur. La seconde s’est transformée en armure pour protéger et pour favoriser l’expansion d’un culte non seulement étranger mais incompatible avec la réalité historique de la France, de sa culture, de ses traditions. Ce mépris du peuple de France et de ses racines chrétiennes est insupportable et irresponsable. C’est indigne car c’est trahir l’âme de la France.

Le résultat aujourd’hui c’est la radicalisation d’habitants du territoire français sous l’emprise continue d’imams dégénérés qui n’auraient jamais dû pouvoir prêcher sur notre sol. Cela veut dire que des centaines de milliers d’habitants de notre pays, voire plus, sont aujourd’hui radicalisés et n’ont pas l’intention de s’intégrer à la communauté nationale, bien au contraire, puisqu’ils ont été « éduqués » dans la haine de la France et des Français. C’est ainsi que 24 % des jeunes de 18 à 34 ans dans notre pays ont une opinion favorable à l’État islamique  et que 35 % des musulmans français approuvent les attentats kamikazes pour défendre l’islam ! (sondage ICM Research 2015). Alors – soyez-en certain – des dizaines de milliers de « déséquilibrés » bénéficiant de la solidarité de leurs frères et sœurs dans la multitude de « Molenbeek » constitués par les territoires perdus de la République se tiennent prêts à agir au signal. Comment réagirez-vous à la prochaine tuerie de masse, lorsque nous dénombrerons des centaines de morts ? Car le pire est devant nous.

Et « en politique, il faut toujours envisager, non pas le mieux, mais le pire, pour que ce pire ne se produise pas, pour que l’on se donne les moyens de le combattre ».

Mais le combattre c’est le rôle et la responsabilité du politique qui doit savoir décider et anticiper au lieu de réagir aux événements dans l’urgence et dans l’hésitation. Un chef de guerre ne commente pas ; il analyse, décide et frappe vite et fort. Par ailleurs, ce n’est pas à l’État de s’occuper des affaires cultuelles et à mettre en place un système de financement pour permettre la promotion d’une culture qui, de surcroît, est hostile à la nôtre. Et l’idée saugrenue de la fondation pour l’islam est devenue une ineptie car nous ne pouvons plus « vivre ensemble » avec qui nous veut du mal. Alors, pourquoi vouloir promouvoir une culture qui veut notre mort ? C’est insensé et criminel !

Devant ce qui devrait être l’évidence pour un responsable politique soucieux de la protection de la collectivité et de son avenir, vous vous préparez à faire de nouvelles concessions pour ménager un électorat qui a déjà permis en 2012 l’élection de l’actuel Président de la République. On n’a pas le droit de sacrifier le peuple français sur l’autel des intérêts à court terme d’un parti politique quel qu’il soit. Car sur le long terme, sachez-le, vous serez balayés par ceux-là mêmes que vous avez encensés jusqu’ici pour des raisons électorales et avec lesquels vous voulez passer un pacte. Alors, si on veut éviter la guerre civile ethnique qui vient, il est temps que le politique se rende à l’évidence. Et c’est donc l’inverse qu’il faut dorénavant envisager sérieusement, à savoir engager un processus de désislamisation du pays pour réduire progressivement mais fortement la part de la population de confession musulmane dans notre collectivité qui doit retrouver un minimum de cohérence interne si on veut obtenir un jour la concorde au sein d’une société apaisée. Il faudra du temps, probablement trois ou quatre décennies à condition de le vouloir, et cela, tout en respectant l’état de droit. Car conduire la politique dans un État de droit, c’est à dire gouverner une démocratie, c’est respecter la Constitution et les lois et faire appliquer ces dernières, ce que précisément vous ne faites pas. C’est donc un virage à 180 degrés qu’il faut entreprendre pour supprimer tout ce qui a contribué à cet appel d’air migratoire insensé depuis très longtemps pour amorcer le mouvement inverse. Et sans énumérer toutes les mesures immédiates répondant au principe de précaution et celles à inscrire sur le moyen/long terme, on citera : l’arrêt de l’immigration issue de pays musulmans, l’arrêt du regroupement familial, la fermeture et la destruction de toutes les mosquées salafistes et des écoles coraniques, l’expulsion des imams étrangers, l’arrêt de toute nouvelle construction de mosquée, l’interdiction de l’abattage rituel des animaux et donc du halal (barbarie à l’échelle industrielle contraire à notre tradition et indigne d’un pays civilisé), l’interdiction des burqas, qamis et autres accoutrements vestimentaires et des prières de rue, l’expulsion des familles polygames, la réforme du code de la nationalité, la suppression du droit du sol et l’adoption du droit du sang, la suppression de la double-nationalité, l’expulsion des clandestins, la suppression de l’AME, la dissolution de l’UOIF, annexe des Frères musulmans, le retour dans leur pays des étrangers sans emploi, l’instauration de la préférence de civilisation … L’ensemble du plan de mesures doit viser à faciliter le renvoi dans leurs pays d’origine, y compris par la contrainte, de cette immigration (y compris les binationaux après déchéance de la nationalité française), qui ne respecte pas nos règles de vie et nos traditions et qui ne doit plus pouvoir imposer sa culture mortifère sur notre territoire. C’est d’ailleurs l’intérêt de nos compatriotes musulmans intégrés, voire assimilés.

L’heure est grave et les années qui viennent seront de toutes façons difficiles et douloureuses. Alors, que nos responsables politiques ne perdent plus de temps et s’attellent à la mise en œuvre d’un véritable plan de sauvegarde de la France et de la Nation ! Car face à une situation qui se détériore de jour en jour, vous ne pourrez pas vous soustraire à ce dilemme : le sursaut ou le suicide. En refusant le sursaut vous choisiriez le suicide, votre suicide politique qui ne serait qu’anecdotique s’il n’entraînait pas, en fait, le suicide de la France. Il ne resterait plus alors au peuple que deux solutions : la révolte ou la soumission, dans les deux cas des larmes et du sang.

Pour ma part, mon choix est fait : je ne me soumettrai jamais.

Général (2S) Antoine Martinez
Co-président de Volontaires Pour la France (1)

VPF

[1] www.volontaires-france.fr

Share Button
LETTRE OUVERTE AU PREMIER MINISTRE (GENERAL MARTINEZ)
Évaluez ce billet!

17 Commentaires

  1. Dans quel pays ?
    Dans quel pays c’est la police que l’on met en garde a vue ?
    Dans quel pays on ne capture pas les bruleurs et casseurs ?
    Dans quel pays on finance Fondations et ONG business pour nous envoyer des hors la loi sans visa sans casier sans enquête ?
    Dans quelle pays les députés votent des lois qui favorisent les étrangers au dépend des autochtones qui les ont élu ?
    Dans quel pays on aide plus les Africains a se développer et qu’en retour ils nous envoient leurs délinquance ? alors que leurs dirigeants, à eux, s’enrichissent de leur ignorance de leur histoire…

    Réponse : en France, depuis que la corruption règne…

  2. quatre huit dit :

    Paroles, paroles, paroles…
    Mais vous les militaires, que faites-vous ?
    Écrire… certes les phrases sont belles, l’indignation bien posée etc.
    Mais les actes ?

    • Surtout qu’il y a des termes en trop !
      Exemples
      « Détruire toutes les mosquées… salafistes » le dernier mot est de trop.
      « Expulser tous les imams… étrangers » – pareil !

      Dire que le gouvernement a un déni de réalité c’est l’excuser d’appliquer leur feuille de route, bien consciente.

  3. Qu’est ce que l’on fait mon Général? On tire les petits musulmans qui font la prière dans la rue? On sacage les écoles coraniques remplies d’enfants? On continue a pérorer? ou on désactive nos politiciens véreux et vendus à la destruction de la France? Faisons comme DAESH, pas besoin d’une organisation puissante, les initiatives personnelles qui vont dans le bon sens sont toutes les bienvenues….

    • Hihi ! mon Général ! vous croyez que votre littérature sera lue par son destinataire? c’est une grande illusion ! c’est un faux-Français naturalisé tardivement qui a déjà prévu une zone de repli après 2017 et la France il s’en fout royalement :il lui suffira de demander la nationalité israélienne pendant que notre pays explosera !
      Voilà où nous a menés les décisions criminelles de De Gaulle en 1962 :faire assassiner les Pieds Noirs et les harkis qui défendaient la France en Algérie et ouvrir les portes à nos anciens tortionnaires ! les autres présidents qui ont suivi ,par manque de réflexion et d’intelligence, se sont contentés de suivre les traces de l’ancien dictateur et le résultat est là : haine toujours présente envers les européens et vagues incessantes des envahisseurs musulmans sur notre territoire.
      Mieux : les nouvelles directives ministérielles ne font plus de distinction entre l’immigré sans papiers et l’immigré rentré régulièrement dans notre pays.
      Il n’y a plus de France mon Général car aux prochaines élections tous les étrangers musulmans seront autorisés à voter même ceux qui ne parlent pas un mot de notre langue ! Les socialistes gangsters au pouvoir tireront jusqu’à la dernière cartouche sur les Français pour garder ce pouvoir! ils crachent sur les électeurs Français qui se sont tournés vers leur seule planche de salut ( le FN) et leur préfèrent les musulmans étrangers!

  4. Merci pour votre lettre Général, le sursaut ne viendra pas de ces politiciens véreux que nous avons! Je m’attends à une guerre civile, je suis déjà triste pour le sang versé à cause de ces pouilleux au gouvernement qui font fi de ce qui est contraire à notre constitution et république! Nous restons très vigilants en Polynésie française pour qu’ils ne viennent jamais construire une mosquée! Non jamais!

  5. Merci mon Général pour se coup de gueule salutaire ! Nos Politiques, autistes chroniques en entendrons-t-il une seule virgule ?
    Hélas pour nous, je constate que tous nos Politiques sont déjà moribonds et malheureusement, aucun des nombreux prétendants pour 2017 ,ne me parait capable de galvaniser les foules pour en avoir le soutien.
    Les quelques rares émergeant de la mêlée auront-ils la force d’appliquer une seule des mesures de survie que vous préconisez.
    Quelqu’un peut-il m’indiquer une équipe solide capable de mener ce combat indispensable pour la survie de la France !
    Même si je reste un indécrottable optimiste, je reste dans le doute et cherche désespérément une tête hors du lot, capable de résister à la Ldh , d’entraîner l’EU dans son sillage pour résoudre les flux migratoires, de bouter hors du paysage par assèchement des subventions toutes ces assos, chargées des minorités agissantes ou de faire monter les mayonnaises en utilisant tous les termes se terminant en phobe au profit de ceux finissant en phile… (sauf pour francophile)
    Vous avez raison, il est temps que ce personnage émerge, sinon, je ne donne pas longtemps avant que la rue vomisse son courroux avec un remake de 1572 ou 1793.
    Il est encore permis de rêver un 2017 percutant, mais uniquement armé d’espoir et les yeux bien ouverts, faudrait-il déjà employer le bon vocabulaire et sérier les problèmes dans le détail.
    COUrage à tous les prétendants réputés efficaces

  6. il va falloir imposer pour faire comprendre

  7. Bonjour à toutes et à tous ami(e)s de LA France, la vraie, la seule, LA NÔTRE !
    Mes respects Mon Général, de la part d’un ancien du 46ème RI de Berlin (78/08).
    Tous ces textes et autres lettres sont bien « sympa » à lire mais rien, non rien, ne se produira ,80% des malheureux(ses) Français(es) de souche ne comprennent pas le moindre mot de ce qui est écrit. Dommage… Ou bien ils s’en foutent comme de l’an 40… Pire !!! Enfin, de ce que je crois savoir et c’est bien triste, (source officieuse) ces CONS de Flics nous tireront dessus si nous les 20% de Souchiens Blancs, Catholiques et surtout solvables, se rebiffent un temps soit peu. c’est comme çà ! maalesh, ma fish moushkila et j’arrète là…

    Bien cordialement.

  8. Ok , une bonne lettre .
    A présent on fait quoi ! Et en 2017 pour qui on vote?
    Bonne journée.

  9. Lettre ouverte aux musulmans :
    vous n’êtes plus les bienvenus.

  10. Bien qu’ âgé de soixante quinze ans, Je pense être encore utile à ma patrie. Et
    s’il faut combattre l’islam, les armes à la main, je serai là.

  11. Mon Général, votre choix est mien depuis longtemps. A présent vous pouvez me compter dans les rangs des Volontaires pour la France.

Qu'en pensez vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

WordPress spam bloqué par CleanTalk.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

BATACLAN : CE N’EST QU’UN DÉBUT, LE COMBAT CONTINUE ! (Marc Le Stahler)

BATACLAN : CE N’EST QU’UN DÉBUT,
LE COMBAT CONTINUE !
(Marc Le Stahler)

21 septembre 2018

« L’UNION FAIT LA FORCE »   LES « CONCERTS DE LA HONTE » DU RAPEUR ISLAMISTE MÉDINE PROGRAMMÉS AU BATACLAN LES 19 ET 20 OCTOBRE SONT ANNULÉS ! Journalistes, politiciens collaborationnistes et médias menteurs s’organisent déjà pour évoquer un signe d’apaisement vis-à-vis de la « polémique » qui se serait installée,Lire la suite

BATACLAN : À « J − 28 » VICTOIRE ! (Luc Sommeyre)

BATACLAN : À « J − 28 »
VICTOIRE !
(Luc Sommeyre)

21 septembre 2018

LE CONCERT DU RAPPEUR ISLAMISTE MÉDINE N’AURA PAS LIEU AU BATACLAN LE 19 OCTOBRE COMME « ILS » L’AVAIENT PRÉVU Grâce à l’immense levée des boucliers de France, grâce à la mobilisation des familles des victimes, des médias et associations patriotes (CCP du général Christian Piquemal, VPF du général Antoine Martinez, LIGUELire la suite

MACRON ET « LES PAUVRES » (Jean Goychman)

MACRON ET « LES PAUVRES »
(Jean Goychman)

15 septembre 2018

Avec une cote de popularité en chute libre, il apparaît normal que notre président tente de colmater la brèche qui vide son réservoir électoral à une vitesse croissante. Pensant, peut-être avec raison, que le qualificatif « président des riches » attribué par les médias pouvait être la cause principale de cette impopularité,Lire la suite

MACRON ET « LES PAUVRES » (Jean Goychman)

MACRON ET « LES PAUVRES »
(Jean Goychman)

15 septembre 2018

Avec une cote de popularité en chute libre, il apparaît normal que notre président tente de colmater la brèche qui vide son réservoir électoral à une vitesse croissante. Pensant, peut-être avec raison, que le qualificatif « président des riches » attribué par les médias pouvait être la cause principale de cette impopularité,Lire la suite

MACRON PRÉSIDENT : LE DEAL AVEC ROTHSCHILD (L’Imprécateur)

MACRON PRÉSIDENT : LE DEAL AVEC ROTHSCHILD
(L’Imprécateur)

23 septembre 2018

Pour bien comprendre où se trouve l’anomalie entre le niveau déclaré et le niveau réel de la fortune du président Macron, il faut partir du moment où cette richesse lui est tombée du ciel par la grâce de l’un des plus anciens et des plus prospères établissements financiers du monde :Lire la suite

Planisphère et connexions symbole du réseau

LE RETOUR DES ÉTATS-NATIONS
(Jean Goychman)

23 septembre 2018

Nous vivons une période historique, même si beaucoup d’entre-nous n’en ont pas la conscience. Le monde de l’après seconde guerre mondiale est en profond bouleversement. Les institutions humaines, dont le fonctionnement répond souvent au besoin de remédier aux cataclysmes qui n’ont pas été évités, ont toujours eu du mal àLire la suite

ALGÉRIE + REPENTANCE = TRAHISON Lettre ouverte au Président de la République (Éric de Verdelhan)

ALGÉRIE + REPENTANCE = TRAHISON
Lettre ouverte au Président de la République
(Éric de Verdelhan)

19 septembre 2018

« Je n’aurais pas d’horreur de la trahison si elle était faite pour me rendre maître du monde. » Fénelon : « Le jeune Pompée et Ménas » (1712)   « Monsieur le Président, « La citation en entête de cette lettre pourrait être de vous tant on vous sait capable de toutes les bassesses, de toutesLire la suite