HALLALI À CALAIS : LE CALICE JUSQU’À LA LIE (par Jeanne Deflandres & Clovis Just)

Share Button

Le propriétaire du café « Au Calice » à Calais victime d’un lynchage sur les réseaux sociaux et de menaces de mort de la part des pro-migrants.

calais-calice-facade

À Calais règne une mauvaise ambiance. Les migrants, il y a les pours et il y a les contres et tout ce beau monde s’invective joyeusement sur les réseaux sociaux. Mais ici, l’affaire est grave. Les pro-clandestins s’en prennent ouvertement à un honnête commerçant calaisien, accusé d’avoir refusé de servir un groupe de jeunes illégaux accompagnés de leur éducateur et ce, sur la base du seul témoignage de cet « éducateur ».

Lynchage médiatique

S’en suivit une véritable campagne de haine sur les réseaux sociaux de la part de la « bobosphère » dans laquelle il est question de (je cite) « pourrir » l’établissement sur Tripadvisor et autres sites du même genre, de « détruire la réputation du café » de le faire fermer et de « faire des listes de commerçants fachos ». Des listes ? – Ça sent le gaz à Calais.

Cerise sur le gâteau : des menaces de mort sont proférées par téléphone contre le patron de l’établissement qui – saine réaction – s’empresse de porter plainte pour diffamation contre l’auteur des rumeurs et ses sbires. Curieusement, depuis la plainte, on n’entend plus siffler les bobos…

L’art de la manipulation

Cette lamentable affaire n’est pas sans rappeler celle du restaurateur de Tremblay dans laquelle la manipulation ne fait aucun doute. En effet, qu’allaient faire deux musulmanes pratiquantes dans un restaurant haram, sinon de la provocation ? Sans doute inspirés par l’affaire, les bobos ont donc décidé de se payer la tête du patron du « Calice ».

Il faut dire que le malheureux avait eu le tort de servir un café à Marine Le Pen venue visiter la ville en 2014. Comme quoi, « Au Calice » on n’est pas sectaire. Un client et un client. En effet, qu’allait faire un éducateur socio-cul en charge de mineurs isolés en terrasse d’un café bondé ? Y avait-il une portée pédagogique ? Ce personnage prétend avoir été chassé de la terrasse par un serveur énervé qui lui aurait dit « Ici on ne sert pas les migrants ». La version du cafetier est tout autre, un établissement bondé, plus de place en terrasse, le ton serait monté.

Toujours est-il que l’éducateur bien-pensant s’est aussitôt précipité sur les réseaux sociaux pour dénoncer « l’ignoble racisme » et le « fascisme » du cafetier, affirmant qu’il aurait mieux fait d’aller consommer dans un autre établissement bien connu et plus accueillant de la diversité. Une question se pose : pourquoi donc n’est-il pas allé directement dans cet accueillant établissement ?

La défense s’organise

Depuis, à quelque chose malheur est bon. Le « Calice » ne désemplit pas. Un soutien muet s’est organisé. Des Calaisiens de toutes origines y consomment, des touristes de toutes les nationalités aussi, la page du gentil éducateur bien-pensant a disparu ainsi que les douteux commentaires appelant à « faire des listes ». Il faut dire que le bobo n’est pas un mammifère courageux. À la moindre plainte, il disparaît.

Une page de soutien – initiative purement citoyenne et anonyme – s’est créée :
https://www.facebook.com/Soutien-au-Calice-Calais-2098926603665004/

À Calais, la résistance citoyenne a fait taire l’hallali.


Share Button
 

4 Commentaires

  1. « Hallali » ! Blien qu’étymologiquement il ne semble pas qu’il y ait de lien, le terme est fort bien choisi : que ne fait-on pas au nom d’Allah!

     
  2. Une fois de plus, il faut commencer par désactiver les bobos qui soutiennent les immigrants. Si ces derniers ne sentaient pas le soutien de ces associations, ils seraient bien moins nombreux à venir en Europe.
    Par leur faute, cela ne va pas tarder à saigner…! Souhaitons plus de sang de leur côté. Eliminer la vermine!

     
  3. CALAIS est, avec MARSEILLE, l’une de nos villes-test.
    Nos amis Lecteurs seraient bien inspirés de nous adresser toute information non-fantaisiste et vérifiée concernant ces villes sur les sujets qui nous préoccupent. Merci !

     
  4. Centre régional calaisien des Bobos Français :
    Le responsable, grade interne commandant :
    – Lieutenant, j’ai reçu l’ordre, depuis le centre de Tremblay d’organiser une attaque dans le centre ville.
    – Prêt mon commandant !
    – Prenez dix volontaires bien sales et très bronzés et attaquez… attaquez… heu voyons voir, quelle cible… ah oui ! celui-là fera l’affaire avec son enseigne catholique de merde : « Le Calice »
    – Oh oui mon commandant ! excellent choix !!

     

Qu'en pensez vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

WordPress spam bloqué par CleanTalk.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

DEGUELDRE : LE 6 JUILLET 1962, ON A FUSILLÉ L’HONNEUR (Éric de Verdelhan)

DEGUELDRE :
LE 6 JUILLET 1962,
ON A FUSILLÉ L’HONNEUR
(Éric de Verdelhan)

4 juillet 2018
 

 Aujourd’hui, ayons une pensée pour l’un des plus ardents défenseurs de l’Algérie française : le lieutenant Roger Degueldre, fusillé le 6 juillet 1962. Chef des « Commandos Delta » de l’OAS, poursuivi par toutes les polices, sa tête mise à prix, il a été trahi et arrêté le 7 avril 1962. Et pendantLire la suite

DEGUELDRE : LE 6 JUILLET 1962, ON A FUSILLÉ L’HONNEUR (Éric de Verdelhan)

DEGUELDRE :
LE 6 JUILLET 1962,
ON A FUSILLÉ L’HONNEUR
(Éric de Verdelhan)

4 juillet 2018
 

 Aujourd’hui, ayons une pensée pour l’un des plus ardents défenseurs de l’Algérie française : le lieutenant Roger Degueldre, fusillé le 6 juillet 1962. Chef des « Commandos Delta » de l’OAS, poursuivi par toutes les polices, sa tête mise à prix, il a été trahi et arrêté le 7 avril 1962. Et pendantLire la suite

HONNI SOIT QUI MALI PENSE ! (bis) (L’Imprécateur)

HONNI SOIT QUI MALI PENSE ! (bis)
(L’Imprécateur)

2 juin 2018
 

 Plus je regarde les vidéos de Mamoudou-Super-Migrant, plus je suis perplexe. Il y a d’abord l’anomalie du positionnement de l’enfant visible sur cette photo : Première photo, Mamoudou arrive au troisième étage. Au quatrième, l’enfant de quatre ans est à un mètre du voisin. Il a la pointe des piedsLire la suite

18 BRUMAIRE : LE RETOUR (Jacques Myard)

18 BRUMAIRE : LE RETOUR
(Jacques Myard)

10 juillet 2018
 

 BILLET D’AMBIANCE de Jacques MYARD Membre Honoraire du Parlement Maire de Maisons-Laffitte Président du Cercle Nation et République   L’Histoire est-elle, comme le dit Shakespeare, un récit conté par un idiot, plein de bruit et de fureur, et qui ne signifie rien ? C’est possible et vraisemblable mais à l’évidence elleLire la suite

18 BRUMAIRE : LE RETOUR (Jacques Myard)

18 BRUMAIRE : LE RETOUR
(Jacques Myard)

10 juillet 2018
 

 BILLET D’AMBIANCE de Jacques MYARD Membre Honoraire du Parlement Maire de Maisons-Laffitte Président du Cercle Nation et République   L’Histoire est-elle, comme le dit Shakespeare, un récit conté par un idiot, plein de bruit et de fureur, et qui ne signifie rien ? C’est possible et vraisemblable mais à l’évidence elleLire la suite

MACRON DRAGUE LES AFRICAINS …QUI L’ENVOIENT AUX PELOTES ! (L’Imprécateur)

MACRON DRAGUE LES AFRICAINS
…QUI L’ENVOIENT AUX PELOTES !
(L’Imprécateur)

9 juillet 2018
 

 An II du quinquennat Macron. Avec seulement 32 % d’opinions favorables, les sondages sont en berne. La chute est sévère, comparable à celle de Hollande à la même période de son mandat ! Et ce n’est pas la logorrhée versaillaise d’autosatisfaction qui va renverser la vapeur… Baisse de la croissance,Lire la suite

POUR MACRON, QUE VEUT DIRE « RÉFORMER » ?(Henri Maurel)

POUR MACRON, QUE VEUT DIRE « RÉFORMER » ?
(Henri Maurel)

14 avril 2018
 

 Réformer = « Faire subir à quelque chose des modifications importantes destinées à l’améliorer » (Larousse). Réformer = « Rectifier, c’est-à-dire rétablir dans l’ancienne forme ou dans une forme meilleure » (Littré). Ces deux définitions impliquent un constat initial, un bilan qui montre une dégradation par rapport à une situation antérieure et sur unLire la suite