PRIMAIRES DE LA DROITE ET DU CENTRE : RUPTURE OU CONTINUITE ? (par le général Antoine Martinez)

La primaire de la droite et du centre est donc lancée et les Français devraient, en principe, connaître dès la fin du mois de novembre le nom du prochain président de la République. Car à ce stade de la décomposition programmée du pays où le mène le pouvoir actuel manifestement inconscient du danger et des menaces qui pèsent sur la France et les Français, on ne voit pas comment il pourrait en être autrement. Cette décomposition est le résultat du refus des gouvernants – et d’une partie de la classe politique – de reconnaître officiellement (alors qu’officieusement ils l’admettent) que l’islam, incompatible avec la démocratie mais encensé par certains, a mené au communautarisme, au refus du vivre-ensemble par une partie importante de cette immigration musulmane et aux attentats de masse, prémices d’une guerre intérieure à présent inévitable. Et c’est bien ce sujet capital pour l’avenir de la nation qui doit dominer le débat de cette prochaine élection présidentielle surtout lorsqu’on y ajoute le problème des clandestins de Calais que l’on répartit sur le territoire pendant que d’autres continuent d’arriver en provenance d’Italie et dont l’immense majorité ne sont ni Irakiens ni Syriens. En revanche ils sont adeptes de l’islam qui véhicule une culture de mort.

Cependant, rien ne permet de penser que le candidat qualifié par cette primaire sera le plus capable pour rétablir l’autorité de l’État face au désordre actuel et inverser le cours funeste des choses.

C’est pourquoi les candidats de cette primaire de la droite et du centre doivent être conscients de la fracture qui s’est créée au sein de la société et qui rend possible cette guerre civile ethnique que le prochain président de la République saura ou ne saura pas éviter. Cela dépendra des choix qui seront faits en matière de politique d’immigration, d’intégration et d’assimilation, de volonté pour engager la bataille culturelle qui doit entraîner la refondation de la mission de l’éducation nationale, d’application stricte des lois de la République et de la fin du laisser-faire. C’est de cela dont il est question et qu’ils doivent traiter. Ce serait une erreur, voire une faute majeure de ne pas le faire car il s’agit de l’essentiel qui conditionnera la réussite ou l’échec des projets des candidats.

Cela dit, ce quinquennat finissant confirme bien le caractère nocif des primaires organisées pour l’élection présidentielle. Elles ne correspondent pas à l’esprit de la Vème République et renforcent finalement le déclin des partis politiques qui sont ainsi non seulement rejetés aujourd’hui par les citoyens mais également dépossédés d’une de leurs prérogatives, essentielle, qui consistait jusque là à présenter à la magistrature suprême le chef légitime du parti. De plus, la multiplication des candidatures est source, sinon de guerres fratricides à un moment délicat (quoique…), du moins de combats acharnés portés par des ambitions personnelles dont l’objectif premier est d’exister, avec cependant l’arrière-pensée de peser ensuite dans l’équipe du gagnant en fonction du score obtenu.

Pourtant l’expérience malheureuse de la primaire de la gauche avec la sélection en 2011 du candidat le moins apte – il faut bien le reconnaître – et ses conséquences désastreuses pour la France aurait dû interpeller et questionner les responsables politiques. Car elle s’est traduit par une véritable imposture puisque les électeurs – du moins ceux de gauche – considèrent avoir été trompés. Mais, plus grave, la fonction de président de la République a été dévalorisée et ce sont finalement les institutions qui ont été affaiblies ce qui est regrettable. Et ce bilan a été définitivement discrédité par les révélations ahurissantes du président de la République fournies par le dernier livre de confidences.

Voulant, comme bien souvent, imiter la gauche, la droite commet la même erreur en organisant des primaires car, dans la situation dramatique que traverse le pays, il faut à présent percer l’abcès. Mais cela ne pourra se faire qu’avec le rétablissement d’un État fort et un courage politique résolu pour donner à la France les moyens adaptés pour enrayer l’islamisation criminelle du pays qui le mène à sa perte.

Il semble cependant, si l’on s’en tient aux sondages et aux commentaires des médias, qu’on ne s’achemine pas vers ce résultat dans la mesure où ce dernier sera faussé puisque cette primaire est ouverte. Ce n’est pourtant pas le premier tour de l’élection présidentielle mais la sélection du candidat de la droite et du centre. Et en faisant ce choix d’une primaire ouverte à tous, une seconde erreur, voire une faute est commise. Car aujourd’hui, devant les drames qui se préparent, la France n’a pas besoin d’un président de consensus – l’actuel quinquennat démontre que la recherche obsessionnelle du consensus a conduit au mieux à l’immobilisme – mais d’un président de rupture.

Et cette rupture doit signifier clairement la fin d’un état de faiblesse permanent qui a marqué la gouvernance du pays et a conduit, en fin de compte, à l’instauration d’un état de non-droit qui, de l’aveu même du président actuel, mène avec certitude à la guerre civile ethnique. Car c’est effectivement cela qui s’annonce avec cette islamisation du pays engagée à marche forcée avec la complicité de nos gouvernants. On en voit aujourd’hui les conséquences non seulement avec les attentats qui ont frappé le pays et qui le frapperont encore plus violemment, mais également avec la mise en application d’autres modes opératoires de cet islam conquérant en action qui consiste à engager des bandes de jeunes radicalisés dans des affrontements organisés et programmés contre les policiers, les pompiers, avec la volonté de tuer. Cela se passe dans les territoires perdus de la République dans lesquels règne le droit, non pas celui de la France mais celui de l’islam. Et le plus terrible – et c’est là qu’on constate le résultat du « lavage de cerveau » exercé pendant des années sur la société dans son ensemble par le politiquement correct ou les nouveaux droits de l’homme et relayé par des médias serviles – c’est l’incapacité des policiers et des pompiers qu’on veut tuer à nommer leurs assaillants. Ils évoquent la délinquance urbaine. Même sous l’effet de la colère ils sont, à l’image de leur ministre qui parle de sauvageons, incapables de nommer les assassins.

Cette rupture tant attendue doit provoquer le rétablissement de l’autorité de l’État avec la volonté de respecter la Constitution et de faire appliquer dans toute sa rigueur les lois de la République – c’est cela l’état de droit – sur tout le territoire en exerçant sa puissance, constitutive de l’essence du politique, y compris par la force. Car on ne pourra pas échapper au problème que pose l’islam dont le projet est contraire au bien commun et à l’intérêt de l’État et de la Nation. Alors, si le prochain président de la République, qui sera probablement désigné par la primaire de la droite et du centre, refuse d’admettre que l’islam est incompatible avec la démocratie parce que ce serait accepter la guerre civile, et que donc il refusera d’imposer nos règles à l’islam en France, nul doute que le prochain quinquennat renforcera non seulement cette incompatibilité mais confirmera également la guerre civile, suite logique de la libanisation bien avancée du pays.

Le 31 octobre 2016

général Antoine Martinez

général Antoine Martinez

Général (2S) Antoine Martinez
Co-président de Volontaires Pour la France (1)

VPF

<— Cliquez sur le logo pour accéder
au site
des Volontaires pour la France

 

 

 

 

 

15 Comments

  1. Je constate que mes commentaires, aussi pertinents soient-ils ont été censurés.
    C’est votre droit le plus élémentaire.
    Je tenais simplement par ce dernier billet vous faire savoir que si vous disposez de vos droits, je dispose également des miens.
    Cette censure me fait regretter d’avoir pris certains engagements et proposé mon expertise dans le domaine de la sécurité publique.
    Donc, je reprends tout et je vous dis bon vent . Je concentrerai toute mon énergie à ma seule survie et celle de ma famille.
    Bon courage à vous ……….car il va vous en falloir.

     
  2. La fin de ma phrase était restée dans l’encrier, la voici donc:

    et qui ..s’octroie le droit d’avilir la femme.. depuis l’âge de 9 ans.

     
  3. Bonjour à tous.

    Le monde est aux mains des banques, dont Sachs est le chef de file, et des multinationales, associées aux politiques qui votent les lois qui les protègent, à coups de 49/3 si nous ne sommes pas d’accord.

    Notre liberté est partie depuis l’avènement de l’Europe des nations disparates, laquelle nous laisse envahir depuis la « mondialisation » qui est le contraire de ce dont le genre humain a besoin, par des millions de gens qui rétrograderont par le nombre la France à l’aune des pays pauvres, à cause de la suppression de nos frontières

    Depuis des lustres nous donnons le pouvoir à gauche et à droite (sic) à des prédateurs qui nous mentent, nous volent et font des promesses qu’ils ne tiennent jamais.

    Tout ce beau monde se bat, même entre eux, pour profiter du prochain quinquennat qui nous ravalera pour de bon au rang d’esclaves, comme aux temps féodaux.

    Tous sont contre le FN qui leur ferait perdre leurs sinécures, ce qui n’est pas sans rappeler les problèmes qu’ont eu naguère ceux qui disaient que la Terre était ronde..

    Pour ma part, et faute de mieux, je préfère donc donner ma confiance à ceux qui veulent nous rendre la liberté et cesser l’envahissement de millions de gens obéissant à un prophète qui aurait décrété que ses adorateurs ont le droit d’avoir des esclaves, qu’ils ont d’ailleurs toujours eus car ils sont pour eux l’élite de l’humanité, qui ordonne le bien en éliminant ceux qui ne sont pas comme lui, et qui…

     
    • J’ai envie de dire mr Christian !
      C’est bien résumé, les banques tiennent l’Europe, l’Europe tient la France, la France ne tient plus rien du tout et notre malheur vient bien du moment ou l’on a laissé notre souveraineté (monétaire, frontalière, et décisionnaire) a ceux qui n’ont pour objectif que la mondialisation (esclavagiste)

       
      • Merci d’abonder dans mon sens, Mr Lebaron.
        La mondialisation sauvage voulue par tous ces prédateurs, sauf Marine Lepen à priori, fait des milliards de pauvres qui n’ont qu’un € ou $ par jour pour survivre, ce qui fait des milliards qui retournent dans les poches de ces mêmes prédateurs.
        Tous les maux de notre planète proviennent de cette surpopulation dont personne ne veut ou n’ose parler, et que seule la Chine a tenté de combattre.
        Cette même Chine, intelligente et travailleuse, qui possèdera le monde après les musulmans je pense.
        Le principal vecteur de l’islamisation du monde étant l’argent du pétrole, pour la plus grande part dans les mains de seulement une poignée d’hommes (surtout pas de femmes si vous voyez desquels je parle).

         
  4. Béatrice Bontemps says:

    Franchement, mon général, la rupture venant d’un Juppé ou d’un Sarkozy (dans ce mauvais spectacle, les 5 autres ne sont que seconds rôles et figurants), vous n’y croyez pas vraiment ?

    La rupture que nous souhaitons tous ici, celle qui permettra la reconquête de notre territoire et la réaffirmation de notre identité, ne sera possible que si on s’en donne les moyens. A ce propos, la réflexion de Jean-Yves Le Gallou (http://www.polemia.com/election-presidentielle-ou-spectacle-presidentiel/ ) sur la nécessité de changer le bloc de constitutionnalité me paraît essentielle. Il en ressort que tout candidat(même si c’est une blonde) qui ferait campagne sur le thème de cette rupture sans que son programme inclut prioritairement ce changement de bloc de constitutionnalité devrait perdre toute crédibilité, puisque ce candidat renoncerait par avance aux moyens d’appliquer son programme.

    Il faut aux patriotes français un candidat « révolutionnaire », pas des capitulards prêts à tout pour « éviter la guerre civile », pour l’instant je n’en vois aucun parmi les prétendants.

     
  5. les « primaires » françaises ont été calquées sur celles de l’Amérique et le lamentable spectacle offert par ce pays dans la course à la Maison Blanche nous montre le degré de décadence vers lequel nous allons plonger si nous continuons à imiter « l’Oncle SAM ».
    En effet, cette façon de sélectionner un candidat favorise les « beaux parleurs » au détriment des « faiseurs », ce qui est une imbécillité puisque Hollande a été élu grâce à son l’habitude de parler aux militants socialistes dont il était le 1er Secrétaire alors qu’il n’avait jamais rien fait de concret dans sa vie depuis qu’il est sorti de l’E.N.A. comme l’a souligné son ex-femme Ségolène Royal; à la limite, un combat en duel entre tous les candidats serait mieux approprié et on est certain qu’ il n’en resterait qu’un seul , le plus courageux , tandis qu’aujourd’hui tous les poltrons peuvent être élus et ils se couchent comme des mauviettes dès que la France est menacée.

     
    • Tous les poltrons certes, mais aussi tous les repris de justices ou les pillards qui arrivent à faire disparaitre des dizaines de millions d’euros sans être inquiété et jamais condamné… Alors bonjours la France si nous continuons comme ça !!!

       
    • Les primaires sont une insulte supplémentaire !
      Voyez ces guignols, derrière des pupitres comme dans un jeu, essayant de surpasser les complices et les anciens amis pour nous enfoncer plus encore dans l’esclavagisme européen ou l’on vous dépouillera de tout pour donner aux autres dès lors ou vous sortez un peu la tête hors de l’eau. Non merci, allez au diable à qui vous avez déjà promis votre âme.

       
  6. Eh bien oui ! Personne n’en parle !
    Sommes nous tous déjà programmés pour s’agenouiller dans nos rues plusieurs fois par jour le cul en l’air en direction du SE?
    A 5 mois des élections l’horizon politique est vide ! Quelle fin !
    IPAZIA

     
  7. Général je ne vous comprends pas …. vous , l’Armée , censée protéger le peuple de France qu’attendez vous ? la guerre civile ? et dans ce cas vous obéirez aussi aux ordres du triste sire Juppé ?
    Pourquoi ne pas rejoindre les forces de l’ordre et les « appuyer » , pourquoi ?
    Pourquoi pas un coup d’état qui sauverait ce qu’il reste encore de notre pays ?
    Le peuple vous suivrait pourtant ……

    Non vous semblez préférer écrire ce que tous les patriotes savent déjà !!!!!!!!!

     
  8. Cette fois ci la primaire de la droite et du centre désignera le vainqueur de la présidentielle car à moins d’ un miracle, qu’ un élément extérieur grave n’ ouvre enfin les yeux des Français lobotomisés, les jeux truqués sont faits.
    La gauche sera absente du deuxième tour. Le second tour verra donc Marine, + ou – 30% de patriotes, contre toute la gauche, EELV, la fausse droite LR, le Centre, soit environ 60% des suffrages exprimés pour le vainqueur des primaires LR-Centre.
    Prêt pour l’ étape finale vers la guerre éthno-civilisationnelle de « l’ identité heureuse » sous la charia avec Ali Juppé ?

     
  9. Général, votre article révélateur d’une FRANCE en déliquescence met l’accent sur « l’HOMME » capable de redresser le Pays dans ses valeurs. Vous devez penser à l’un de ces candidats? Juppé? Sarkozy? les anciens qui nous ont menti? les babouchards, les poltrons, les nioui-ninon, enfin ceux qui promettent sans savoir que le peuple de France ne se pilote pas, mais se concerte.
    Alors votre vote serait pour qui, si nous éliminons les anciens, les menteurs, les justiciables, il reste peu d’éligible, enfin UN. Devinez….cette primaire sera le vote de TOUS les DANGERS, car mal informés les Français voteront en fonction de ce qu’ils entendront , liront, rumineront….. ça promet une belle cacophonie, mais surtout un beau gâchis pour notre avenir, les 9 dixième étant pour une intégration réfléchie comme à calais…. Prions pour nos enfants et petits enfants, que nos filles ne portent JAMAIS le voile….

     
  10. Certes Bobdaix, il n’est point fait état du Front National…et c’est bien compréhensible car le « New-FN » Marino-Philippotesque fait désormais parti -malgré ses palabres (bien en inadéquation avec ses actes)- des partis aux ordres de l’establishment.
    Malheureusement, l’option envisagée par le général me semble inéluctable!

     
  11. Le général affirme:
    « Alors, si le prochain président de la République, qui sera probablement désigné par la primaire de la droite et du centre »
    Ah bon!? les primaires ne sont pas les présidentielles!
    D’ailleurs, elles sont contraires à l’esprit de la Ve république.
    Pas un mot sur le Front national…Je suis déçu.

     

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

WordPress spam bloqué par CleanTalk.
RÉSISTER EN 2018 (Luc Sommeyre)

RÉSISTER EN 2018
(Luc Sommeyre)

30 décembre 2017

Je me réfère expressément à l’article de notre ami Marc Le Stahler, publié le 27 décembre, intitulé CHRONIQUES DE LA RÉSISTANCE – décembre 2017. La « Colère » est légitime. Le « Courage » est de rigueur. Il manque simplement à ce noble binôme quelque chose qu’on appelle… « Intelligence stratégique ». Aucune association dite patriotique déclaréeRead More

 
RÉSISTER EN 2018 (Luc Sommeyre)

RÉSISTER EN 2018
(Luc Sommeyre)

30 décembre 2017

Je me réfère expressément à l’article de notre ami Marc Le Stahler, publié le 27 décembre, intitulé CHRONIQUES DE LA RÉSISTANCE – décembre 2017. La « Colère » est légitime. Le « Courage » est de rigueur. Il manque simplement à ce noble binôme quelque chose qu’on appelle… « Intelligence stratégique ». Aucune association dite patriotique déclaréeRead More

 
CHRONIQUES DE LA RÉSISTANCE − décembre 2017(Marc Le Stahler)

CHRONIQUES DE LA RÉSISTANCE − décembre 2017
(Marc Le Stahler)

27 décembre 2017

« L’Espérance a 2 filles superbes : la Colère pour que ce qui ne doit pas être ne soit pas et le Courage pour que ce qui doit être soit. » Saint Augustin (Les Confessions) Je titrais précédemment le genre d’article que vous allez lire : « Chroniques de la Décadence ». Pourquoi ce changement ? Parce-queRead More

 
EURISLAM  (L’Imprécateur)

EURISLAM
(L’Imprécateur)

12 janvier 2018

EURISLAM est un rapport commandé par la Commission européenne, financé par le Fonds FP7-SSH qui bénéficie d’un budget de 687 millions d’euros prélevés sur nos impôts, et qui propose une méthode pour implanter l’islam au cœur de l’Europe, comme l’illustre parfaitement sa couverture. Dimitris Avramopoulos (←), le Commissaire européen auxRead More

 
« ET EN MÊME TEMPS… » (Éric de Verdelhan)

« ET EN MÊME TEMPS… »
(Éric de Verdelhan)

9 janvier 2018

Le Macronisme serait-il une pandémie contagieuse revue à la hausse ? Il semble en effet, si l’on en croit les sondages, que les Français se rallient massivement à ce qu’on ne peut pourtant pas qualifier de « courant de pensée » : le vide sidéral macronien, l’art du verbe creux, du n’importe quoi, deRead More

 
LES MUSULMANS PEUVENT-ILS  ÊTRE FRANÇAIS, JURIDIQUEMENT PARLANT ? (L’Imprécateur)

LES MUSULMANS
PEUVENT-ILS ÊTRE FRANÇAIS, JURIDIQUEMENT PARLANT ?
(L’Imprécateur)

16 janvier 2018

Pour être français, il faudrait que les musulmans fassent partie du peuple français. Pendant deux mille ans, philosophes, historiens, hommes politiques ont cherché à définir la notion de peuple. Ils sont arrivés à un consensus au XIXème siècle. Depuis, ce consensus n’a pas varié. Il a été entériné en juilletRead More

 
NOVEMBRE 2017 :  CHRONIQUES DE LA DÉCADENCE (Marc Le Stahler)

NOVEMBRE 2017 :
CHRONIQUES DE LA DÉCADENCE
(Marc Le Stahler)

5 novembre 2017

RACISME ORDINAIRE À Londres, un musulman, condamné à 12 ans de prison pour viol et menaces de mort, vient de faire appel, considérant que le jury était « trop blanc, trop catholique et pas assez musulman ». Son avocat a déclaré quant à lui que le jury avait « des idées préconçues etRead More